Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tristan et Iseut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merlin
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Tristan et Iseut   Jeu 3 Nov - 22:14

Issue de la tradition orale, la très populaire histoire de Tristan et Iseut fait son entrée dans la littérature au XIIe siècle. Plusieurs textes différents ont vu le jour, dont les célèbres versions de Béroul et de Thomas d'Angleterre, certains ont été malheureusement perdus comme celui de Chrétien de Troyes, aucun de ceux qui nous sont parvenus ne sont intégraux.

Le Roman de Tristan est l'œuvre du Normand Béroul, il semble que ce soit la version la plus ancienne, tant par la date de la rédaction (entre 1150 et 1160) que par certains thèmes plus archaïques. Incomplet, le manuscrit est une copie de la fin du XIIIe siècle
Le Tristan de Thomas d'Angleterre date de 1175, c'est un roman courtois.
Deux manuscrits ont pour sujet la Folie Tristan, qui est un stratagème utilisé par le héros pour retrouver Iseut.
Marie de France traite aussi cette histoire dans le Lai du Chèvrefeuille
D'autres textes font évoluer le personnage de Tristan pour en faire un chevalier de la table ronde, à la cour du roi Arthur

Les auteurs du XIIe siècle qui ont fixé la légende sont des Normands de l'empire Plantagenêt qui contrôle les zones celtiques du Moyen Âge. Cette histoire serait née au VIIIe siècle mais l'origine est incertaine ; certains en font une évolution du mythe irlandais de Deirdre et Noisé. Il convient de noter que la géographie se partage entre la Cornouaille armoricaine et l'Irlande. Après la mort de ses parents, Tristan est élevé par son oncle Marc'h, hors il était coutumier dans l'Antiquité celtique que les enfants ne soients pas élevés par leurs parents mais confiés à d'autres, c'est le fosterage. Le thème de la navigation est très courant dans la mythologie celtique, c'est le moyen d'accès usuel à l'Autre Monde (le Sidh).

Yann Brekilien, dans son roman Iseult et Tristan (noter l'inversion des prénoms), replace l'histoire dans son contexte mythologique afin de montrer le mythe dans son sens primitif. Il redonne à Iseut la place qu'avait la femme celte dans la société, c'est-à-dire l'égale de l'homme (voir la reine Medb). Elle est l'initiatrice de la fuite avec son amant, affirmant son indépendance, ce qui était inconcevable pour les trouvères normands.


Rivalen, roi de Loonis a épousé Bleunwenn (« Blanche-Fleur »), la soeur de Marc'h le roi de Cornouaille en Armorique. Rivalen s'en va en guerre où il trouve la mort. Bleunwenn, avant de mourir de chagrin donne naisance à un fils, Tristan.
L'enfant est recueilli et élevé par son oncle, le roi Marc'h, en Bretagne. Ce dernier devait s'acquitter du paiement d'un tribut auprès du roi d'Irlande. Quelques années plus tard, Tristan décide d'en finir avec cette habitude et quand il arrive dans l'île, il doit combattre le géant Morholt, le frère du roi. Tristan reçoit un coup d'épée empoisonnée, mais blesse mortellement le géant qui, dans un dernier souffle, lui indique qu'Iseut, la fille du roi, a le pouvoir de neutraliser le poison. La jeune fille guérit Tristan de ses maux sans qu'elle sache qu'il a tué Morholt. Une fois rétabli, il reprend la mer et retourne près de son oncle.
Marc'h souhaite que son neveu lui succède à la tête de la Cornouaille, mais des seigneurs s'y opposent, préférant une succession directe. Le roi décrète qu'il épousera celle à qui appartient le cheveux d'or, déposé le matin même par un oiseau. Tristan se souvient d'Iseut et suggère une ambassade auprès du roi d'Irlande. A peine débarqué, surgit un terrible dragon qu'il doit combattre et occire non sans avoir été blessé. Pour la seconde fois, il est soigné par la fille du roi. Iseut voit que l'épée du chevalier porte une marque qui correspond à un morceau de fer, retrouvé dans le crâne de Morholt ; elle comprend que c'est Tristan qui a tué son oncle, mais renonce à toute idée de vengeance. Il s'acquitte de sa mission et le père accepte que sa fille épouse le roi de Cornouaille, ce qui est une manière d'effacer les différends entre les deux royaumes. Iseut éprouve quelque ressentiment du peu d'intérêt que lui manifeste Tristan, mais s'embarque pour la Bretagne.
La reine d'Irlande remet à Brangaine, la servante d'Iseut qui est du voyage, un philtre magique qui rend éternellement épris et heureux les amants qui le boivent. Il est destiné aux nouveaux mariés le soir de leur nuit de noce. Durant la navigation entre l'île et le continent, croyant se désaltérer avec de l'eau, Tristan boit du breuvage magique et en offre à Iseut. L'effet est intantané. En dépit de ce nouvel amour indéfectible, la jeune fille épouse le roi Marc'h, mais le soir des noces, c'est la servante Brangaine qui prend place dans le lit du roi.
Les amants prennent la fuite et décident de vivre dans la forêt, fuyant toute âme qui vive. Après un long temps de recherche, le roi les surprend endormis dans la grotte qui les abrite, l'épée de Tristan plantée dans le sol entre eux deux. Le roi pense qu'il s'agit d'un signe de chasteté et respecte la pureté de leurs sentiments. Il remplace l'épée par la sienne, met son anneau au doigt d'Iseut et s'en va. Au réveil, ils comprennent que le roi les a épargnés. C'est la séparation, Iseut retourne près du roi Marc'h.
Tristan s'en va dans l'île de Bretagne où il finit par se marier. Son occupation principale est la guerre et lors d'une expédition, il est gravement blessé. Une fois de plus, seule Iseut peut le sauver, il l'a fait mander étant convenu que le bateau doit porter une voile blanche si elle accepte de le secourir. Elle vient sans tarder dans un vaisseau à la voile blanche, mais l'épouse de Tristan lui dit que la voile est noire. Se croyant abandonné par celle qu'il aime, il se tue d'un coup d'épée. Iseut, arrivée près du corps de Tristan, meurt à son tour de chagrin. Le roi Marc'h prend la mer et ramène les corps des amants et les fait inhumer en Cornouaille, l'un près de l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Dim 30 Juil - 14:36

Tu as oublié l'élément qui fait toute la beauté de la légende me semble t-il... Lorsque le Roi Marc les fait enterrer il décide de placer le tombeau de Tristan à droite de la chapelle et celui d'Yseult à gauche... Mais un rosier jaillit de la tombe de Tristan et plonge dans celle d'Yseult les reliant ainsi par delà la mort...
Ils sont inlassablement liés et on les compare à la branche de coudrier où s'enlace le chévrefeuille ( voir dans les lais de Marie de France ).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Mar 6 Mar - 23:02

Tristan, et son père Marc Conomor, sont attestés par la plupart des historiens comme des personnages historiques.


La "pierre de Tristan", à Fowey, en Cornouailles, comporte l'inscription généralement interprété comme HIC IACIT DRVSTANVS CVNOMORI FILIVS, ci git Drustan fils de Conomor, l'inscription est datée des V-VIe siècles. Malheureusement la pierre a été déplacée à plusieurs reprises. Au XVIe siècle, John Leland y lut (ou du moins le rapporta) la mention supplémentaire CVM DOMINA OVSTILLA - avec sa maîtresse Oustilla/Esyllt/Iseult.

Marcus Conomorus régnait sur un territoire s'étendait sur les deux rives de la Manche, vers le milieu du VIe siècle. Il lui fut d'abord confié la région de Padstow-Fowey, par où transitaient les navires par voie de terre pour reprendre les flots et gagner la Petite Bretagne, sa forteresse principale étant Castel Dore. Il s'établit ensuite sur le continent, où le nom de Conomor lui est associé. On le retrouve donnant des terres au moine Goueznou dans le Léon, sa base originelle fut peut être Carhaix, mais par une habile diplomatie et un jeu d'alliance il maîtrisera tout le Nord de la péninsule - grâce notament à son mariage avec la veuve de Iona, roi de Domnonée. Il tentera cependant d'assassiner son beau-fils Judual, que Samson enverra à la cours de Childebert. Conomor s'opposera aux moines, et c'est sans doute de ce fait qu'il se retrouvera démonisé et deviendra le barbe bleue que l'on connaît (même si l'époque est dure, et les querelles familiales abondent, les frères tentant de s'éliminer les uns les autres). A la mort de Childebert, l'allié des Bretons, son frère Clotaire lancera une expédition contre Conomor pour rétablir Judual sur le trône de Domnonée. La bataille aurait eu lieu à Brank Aleg, en 560, dans les Monts d'Arrée. Conomor est tué, et selon la traditon, ses guerriers emménent son corps de l'autre côté de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Mer 30 Jan - 19:02

Pour vous, Marc'h et Conomor serait le même personnage ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Jeu 31 Jan - 22:24

Oui. Il y a la pierre de Fowey, et le témoignage (tardif) d'Wrmonoc, l'hagiographe de St Paul Aurélien qui parle "du roi Marc'h, aussi appelé Conomor". On peut aussi mentionner les généalogies (tardives) des rois de Dumnonia ou Kernow insulaire qui mentionnent plusieurs Cynfawr (forme du nom Conomor) dans leurs dynasties.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Ven 1 Fév - 19:29

Une si belle histoire d'amour comme je voudrai le connaitre mais sans la triste fin. Snif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Lun 4 Fév - 14:26

On retrouve un Conomor, roi de Domnonée, conte de Poher, Prince de Grande-Bretagne chez Grégoire de Tour.
D'autre part, Tristan et Iseult auraient été enterrés à Caste-Dore (capitale des princes de Cornouailles) au lieu dit Carhays. Le rapprochement toponomique est vite fait.
Conomor serait également le père de Trémeur (voir aussi la légende), devenu Saint Trémeur, il est le Saint patron de Carhaix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Mer 12 Mar - 15:28

Solitaire a écrit:
Une si belle histoire d'amour comme je voudrai le connaitre mais sans la triste fin. Snif.

Oui sans la fin, cette histoire serait plus que magnifique.
Hum... je doute sur cet amour, des contes aussi sublimes n'existent pas dans la vraie vie, vu ce que j'entends autour de moi (à moins que...)
En tout cas, je suis contente de découvrir à nouveau cette légende par des passionnés !
Plus de culture nous rendra moins idiots et ça c'est grâce à vous !
Erlé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Mer 12 Mar - 19:25

Il existe pourtant un amour pur, platonique et partagé (si, si, j'insiste! lol ): celui que trois vénérables Mousquetaires portent à la patronne du Doris...

La seule qui peut nous clouer le bec, la seule qui peut nous sortir du bistrot sans même se servir de son balai ou de sa bombe lacrymogène... lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Mer 12 Mar - 19:38

[/quote]La seule qui peut nous clouer le bec, la seule qui peut nous sortir du bistrot sans même se servir de son balai ou de sa bombe lacrymogène... [quote]
Quoique !!! lol
Il y a des soirs eyqew , c'est dur dur !
Ahhhhhhhhhhh ! Emma !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Mer 12 Mar - 19:54

Monseigneur, si nous eussions eu quelques années de plus, n'aurions - nous pu franchir cette porte avec Emma à notre bras?

Mais bon, nous sommes trop jeunes, que voulez - vous?

Je ne vous ferai pas l'injure de vous demander de quelle porte il s'agit ci - dessous, vous êtes du coin, c'est trop facile pour vous... mais pourquoi ne pas laisser chercher nos jeunes amis?... lol

http://portfolio.remysalaun.fr/IMG/jpg/IMGP2665.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Sam 11 Juil - 14:29

chez emma un lieu sacré!! et une vue superbe sur port de bouc eyqew
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné


Masculin
Nombre de messages : 1927
Age : 69
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Sam 11 Juil - 15:48

Erlé a écrit:
... des contes aussi sublimes n'existent pas dans la vraie vie, vu ce que j'entends autour de moi (à moins que...)

J'aime bien ton propos Erlé.

L'amour pur existe, y compris dans la vraie vie. Mais à l'adolescence, il est souvent synonyme d'amour platonique, c'est à dire d'amour idéal, rêvé, et surtout : non consommé.

Dans la littérature, l'amour pur est aussi représenté par Roméo et Juliette, Abélard et Héloïse.

Dans le monde celtique, nous avons aussi Efflam et Enora, et tant d'autres, qui ont passé leur Esprit avant les instincts du corps.

Mais on peut aussi aimer purement, et sincèrement, même en étant adultes et après avoir consommé le lien sacré de l'Amour.

Simplement : l'Amour n'est pas un bien matériel.


Erlé a écrit:
Plus de culture nous rendra moins idiots et ça c'est grâce à vous ! Erlé.

C'est une question d'Humanisme, de la compréhension et du respect de l'Autre, en l'aimant pour ce qu'il est, et en l'aidant s'il en a besoin, sans attendre de bénéfice en retour.

JC Even yey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Dim 12 Juil - 10:59

merci jean claude**

tu as tout dit !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Lun 27 Juil - 17:05

Une histoire d'amour comme on en a jamais vu, elle est à la foi belle est impossible!!
Que d'émotion. Vraiment triste comme fin mais c'est ce qui fait le charme de l'histoire!
Revenir en haut Aller en bas
filledelanature



Nombre de messages : 9
Age : 23
Lec'hiadur/Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Jeu 16 Sep - 23:30

Une de mes histoires favorites!!! De l'amour mais aussi le pardon, le courage, la force, l'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tristan et Iseut   Aujourd'hui à 0:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Tristan et Iseut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation tristan 92
» tristan Galgo x Dogue argentin de 2 ans, en pension cherche adoptants ou FA (14)
» Tristan a disparu
» Tristan, chat noir de 1 an 1/2
» Adopté à classer - TRISTAN mâle 5 mois en FA (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Contes, Légendes Bretonnes et celtes-
Sauter vers: