Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ancienne extension du breton et le suffixe -acum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeannotin
Poulpican
Poulpican


Nombre de messages : 103
Age : 23
Lec'hiadur/Localisation : Cléden-Poher
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: L'ancienne extension du breton et le suffixe -acum   Mer 8 Juil - 11:59

L'idée de se servir de l'évolution du suffixe toponymique -ACum pour reconstituer l'ancienne extension de la langue bretonne remonte à Joseph Loth. Elle s'appuie sur le fait que ce suffixe donne -é ou -ay en oïl de l'ouest et -ac, -euc, -oc ou -ec en breton. Il suffit donc de relever sur une carte l'évolution locale de -ACum pour connaître l'ancienne extension du breton. À l'époque de Joseph Loth, on considérait que ce suffixe servait à former designer des domaines gallo-romans et qu'il s'ajoutait au nom du propriétaire. L'évolution en -ac témoignerait donc d'une strate de peuplement gallo-romain ensuite submergée par des envahisseurs celtophones venus de l'île de Bretagne. On incline maintenant à penser qu'il s'agit en grande partie de toponymes descriptifs formés sur des racines gauloise, exactement comme les toponymes suffixés en -eg (-ec tel qu'écrit en français) du breton moderne.

J'ai tenté sur la carte ci-dessous de répertorier tous les toponymes en -ac, -euc et -oc des départements d'Ille-et-Vilaine et de Loire-Atlantique :
https://www.google.com/maps/d/edit?mid=z9RZMqpPG10M.kZlHg7M30Mpw
On trouve souvent des cartes semblables dans les ouvrages consacrés Bretagne. Cependant, il est ici plus facile de zoomer pour observer le contexte toponymique dans lequel apparaissent les noms en -ac (savoir si les autres marqueurs toponymiques de bretonnité sont abondants).

On remarquera certains micro-toponymes qui avaient échappé aux recherches de Loth car ils se trouvent à l'est de commune dont le nom a subi l'évolution romane en -é ou -ay. On a ainsi Sauzignac et Croisbrac à l'est de Nozay ; Marignac en Saffré ; ou Breillac et le Croisac à l'est de Savenay. Le fait que des chefs-lieux de paroisse présentent une évolution romane et des hameaux isolés une évolution bretonne suggère qu'alors que la langue d'oïl était déjà la langue des bourgs, l'idiome celtique se maintenait encore dans les campagnes.

Pour aller plus loin sur ce sujet, je pense que cet article de Bernard Tanguy est à lire :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0399-0826_1980_num_87_3_3016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ancienne extension du breton et le suffixe -acum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour, nouveau et breton (acum cel mai b?trân :) )
» [ SPA ] Epagneul Breton a placer (59) Le plus vite possible
» GAMIN Epagneul Breton
» Proverbe breton.
» BALTIK, 7/8 ans, Setter croisé Epagneul breton, tricolore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Culture :: La toponymie Bretonne-
Sauter vers: