Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avis d'Alan Stivell sur le gallo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maël35

avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 23
Lec'hiadur/Localisation : Poitiers (né à Rennes)
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Sam 11 Fév - 21:16

Bonjour à tous,

A ceux qui s'intéressent au gallo et à sa valeur, lisez donc ça, moi ça me hérisse le poil :

http://alan-stivell.discuforum.info/t1195-Projets-pour-la-Bretagne.htm?q=gallo

Je vous avoue que les propos d'Alan Stivell m'ont beaucoup déçu Evil or Very Mad , car j'admire par ailleurs l'auteur-compositeur-musicien-chanteur, et qu'il dévalorise à ce point le gallo me révolte.
Je le cite, par quelques morceaux choisis particulièrement révélateurs : cheveu

« Pour le "Gallo", Monsieur Colin, je peux résumer ma position.

Je ne reconnais pas une langue Gallo.
Je ne suis pas sûr de l'utilité de ne pas garder le Français comme langue écrite de l'Oil occidental.
Je reconnais la présence en Haute-Bretagne de différentes variantes du Français (ou Oil) rural, appartenant à un sous-ensemble linguistique des départements limitrophes de la Bretagne et de l'Est de la Bretagne.
Je reconnais le droit, voire le devoir, des haut-bretons à/de faire référence à ces variétés culturelles et linguistiques et à leur donner une certaine place. L'importance de cette place doit quand même tenir compte de la motivation de la population dans son ensemble. On ne peut imposer une visibilité de ces dialectes ou sous-dialectes aussi importante que celle de la langue bretonne et beaucoup plus importante que celle qui lui est allouée dans les départements limitrophes. Le dialecte Oil occidental doit avoir une place comparable aux dialectes bretons.
Je reconnais aux départements limitrophes, de même qu'aux différentes instances de la Francophonie, le devoir de participer au financements nécessaires. Je suis choqué par le fait qu'aucun pas ne semble fait dans ce sens, même pas en projet. »
Mais encore « L'histoire des dialectes, c'est, partout, des histoires ressemblant à celles du bourguignon, du soi-disant "gallo", du vannetais, du léonard, du vénitien, de l'alsacien, du platt-deutsch.
J'inclue dans le français autant les dialectes régionaux que le français de l'académie ou celui de la télé, sans hiérarchie.
Les hauts bretons peuvent trouver d'autres raisons de fierté que d'inventer, dans les derniers 30 ans, une ou plusieurs orthographes et de se proclamer tout d'un coup, possesseurs d'une langue nationale. Je crois en la sincérité de mes interlocuteurs ici.
Je crois à la manipulation d'autres personnes mal intentionnées. On voit bien comment ça sert à ne pas traiter à égalité Breton et Français dans notre pays.
On sait que pour défendre deux diphtongues à Redon, on prend ces moyens à la langue bretonne et ses vraies et profondes différences de pensée et d'esthétique, et pas à la francophonie. »
« Pour ma part, je suis d'accord avec moi-même que nous n'avons pas à dépenser de l'énergie pour mettre en valeur la Bretagne romane et ses variétés (sauf une présence de principe au moins symbolique de ces parlers populaires). La France le fait très ou trop bien. »
« La promotion du dit-gallo au titre de langue est une double manipulation.
Des haut-bretons partent d'un principe normal, celui de mettre en valeur leur patrimoine et de faire respecter la dignité de leur culture populaire. Mais la première manipulation est celle de certains, complexés par rapport à la langue bretonne, et voulant à tout prix faire croire à une langue gallèse, dans l'idée de se mettre "au même niveau" (comme si un bigouden se vexait d'être "traité" de "variété de breton"). »
Les passages en rouge sont ceux qui me révoltent particulièrement, venant en plus de la part d’un défenseur de la « culture bretonne », en réalité, il semble nier l’existence de la HB et de sa culture et l’intégrer à la BB, comme mettre des panneaux en breton en plein pays gallo. En effet, sans la HB, sans Nantes et Rennes, une BB indépendante ne peut pas exister.

J’attend vos réactions, que j’espère nombreuses, sur ces propos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Sam 11 Fév - 22:58

C'est très con de raconter des trucs pareils. Faut laisser Peupé vieillir tranquille et radoter.... Je parle de Stivell, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Ecuyer
Ecuyer


Nombre de messages : 414
Age : 61
Lec'hiadur/Localisation : naoned
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 8:41

Je partage complètement l'opinion de Stivell.
Le mot "gallo", dans son acception appliquée aux parlers romans de Haute-Bretagne et de certains des départements voisins, est pour moi un néologisme.
J'ai fait du collectage de gallo et le parle ou en parle sans complexe aucun.
Il est évident que le passage du gallo au français via l'école des 3e et 4e républiques s'est fait beaucoup plus facilement que celui du breton au français: la distance entre le français scolaire et le gallo n'est tout de même pas aussi énorme (je parlerais presque de "niveau de langue") que les différences entre breton et français.
En outre, je mesure encore tous les jours, en observateur "distant" puisque issu d'un milieu roman d'oïl, le trauma infligé aux populations bas-bretonnes où on a assisté à une véritable éradication autoritaire du breton. Je n'ai pas par exemple connaissance de cas où les élèves ont été punis pour avoir parlé en patois sur la cour de récréation.
Existe-t-il des témoignages là-dessus?

En outre, pourquoi les possibilités ouvertes au niveau de l'enseignement du gallo dans la partie orientale de la Bretagne (dont la Loire-Atlantique) ne le sont-elles pas (sauf méconnaissance de ma part, je ne fréquente pas professionnellement le milieu enseignant) aussi dans le Maine et l'Anjou: les grands traits des parlers ruraux parlés autrefois et encore maintenant localement y sont les mêmes qu'en Bretagne romane.
g g
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 11:55

Autrement dit, Stivell affiche vis-à-vis de ce qu'il appelle un dialecte le même mépris que certains bretonnants reprochent à la société et aux pouvoirs publics français d'avoir eu vis-à-vis du breton.

Sur un plan général, je trouve ça lamentable, mais, d'un autre côté, ça n'est que l'avis d'un artiste. Quelles compétences a-t-il en linguistique, en histoire, en sociologie, et plus largement en identité et culture HB pour se permettre de tels jugements ?

A mon avis, il ne faut pas y attacher plus d'importance qu'à l'opinion d'Enrico Macias sur la politique.

Maël, ne te laisse pas impressionner par la notoriété artistique (en l'occurrence, ça rime avec fric) de tel ou tel. Fais toi une opinion personnelle, trouve et rejoins une association qui promeut ou met en valeur le gallo. Si, au bout de quelques mois, tu juges ça inutile, tu la quittes. Mais au moins tu pourras argumenter en connaissance de cause, et pas en fonction du point de vue d'un autre, fût-il célèbre (on peut être célèbre et c o n)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Ecuyer
Ecuyer


Nombre de messages : 414
Age : 61
Lec'hiadur/Localisation : naoned
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 14:37

Pour ceux qui veulent s'initier au gallo:
- Le gallo: une présentation, J.-P. Chauveau, Studi n°26 et 27, 1984

vocabulaire:
- Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, Serge Jouin, 2 tomes, 1984

- Glossaire du parler de Pléchâtel (canton de Bain, Ille-et-Vilaine) précédé d'une étude sur les parlers de la Haute-Bretagne et suivi d'un relevé des usages et des traditions de Pléchâtel, Dottin et Langouët, 1901.
extrait de ce dernier (qui n'utilise pas le mot "gallo"):
"Les patois de la Haute Bretagne sont particulièrement apparentés à leurs voisins les parlers du Bas-Maine. Leur évolution ressemble singulièrement à celle du français, dont ils ont en outre subi de bonne heure l'influence et auquel ils ont empruntés, à différentes époques, des mots et des formes. [cette dernière remarque sur le vocabulaire vaut autant pour le breton]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël35

avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 23
Lec'hiadur/Localisation : Poitiers (né à Rennes)
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 14:56

Ce qui me choque, c'est qu'il se dit défenseur de la culture bretonne, mais en fait, il est contre la francophonie en Bretagne, donc contre le gallo !
donc :
- ou il considère que la HB n'est pas en Bretagne et le gallo n'est pas une langue de Bretagne
- ou il considère que la HB fait partie de la Bretagne mais qu'on devrait y parler breton (il me semble plus que c'est ça)

Or, et c'est juste mon avis, pourquoi devrait-on parler breton en HB ? Par exemple les panneaux de villes en breton (Rennes, Cesson Sévigné) ?

- Ou on est pour le breton dans toute la Bretagne, y compris en HB, mais alors il faudrait aussi introduire le gallo en BB...

- Ou des gens veulent imposer le breton dans toute la bretagne, pour en faire une langue "nationale", même en HB où il n'est plus parlé depuis 1000 ans ? Le pire, c'est que le breton n'est pas forcément imposé mais les HB font tout pour sa progression, mais (presque) rien pour le gallo !

Je pense que la Bretagne devrait cultiver cette dualité linguistique, car elle a toujours existé dans l'Histoire de la Bretagne.
Il faudrait proposer l'option gallo à l'école en HB, comme le breton en BB, avec une initiation au breton en HB et au gallo en BB. Vous imaginez la richesse culturelle d'un tel partage ? thumright

_________________
URBS RHEDONUM INCENSA, RESURGENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Ecuyer
Ecuyer


Nombre de messages : 414
Age : 61
Lec'hiadur/Localisation : naoned
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 14:59

L'option gallo existe déjà, mais pas partout.
Faut dire aussi que y a pas beaucoup de demande.
En tant que gallo, je considère que le français est l'expression écrite de mon parler.
En tant que français, je considère que le breton est une richesse nationale de la République et que c'est un vrai crime d'avoir voulu la mort de cette langue qui permet, comme toute langue, d'avoir une perception de la "réalité" différente et originale (une façon de voir les choses sous un angle différent).
g g unig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 17:59

Maël, tu ne devrais pas te prendre la tête avec ce qu'a dit Stivell ou avec ce qu'il sous-entend. Il est sans doute compétent en matière musicale (par ailleurs j'aime beaucoup ce qu'il a fait dans ce domaine), peut-être compétent pour ce qui concerne la langue bretonne, mais pour le reste ...
Ton opinion vaut la sienne.
Les hauts bretons sont comme les bas bretons, comme les bourguignons, les auvergnats, les corses, les alsaciens, etc.: beaucoup n'ont strictement rien à faire de ce qui constitue leur identité ou leur culture régionale (parfois et paradoxalement tout en étant attachés à celle-ci), leur langue locale ou leur patois local inclus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Ovate
Ovate
avatar

Nombre de messages : 209
Lec'hiadur/Localisation : Kreiz Breizh
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 18:28

Je ne vois aucun mépris pour le gallo dans ce qu'écrit Alan Stivell. Je suis d'accord avec lui sur le plan linguistique.

Le problème, c'est qu'on a habitué les Français (y compris Bretons) à croire que les « dialectes » et les « patois » seraient des sous-langues méprisables et sans intérêt. Mais être un « dialecte » n'a rien de méprisable c'est une des évolutions et variantes des langues. Les Allemands par exemple ne méprisent pas les dialectes allemands.

Dans la moitié nord de la France les différentes variantes de langue d'oïl ont évolué depuis le bas-latin en divers dialectes (au sens noble du mot), y compris le gallo. Une forme a fini par devenir officiellement le français moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Dim 12 Fév - 23:36

An fait je pense que beaucoup de gallésants voient le gallo comme Jéjé, c'est à dire qu'on le parle, mais qu'on écrit en français scolaire. C'est un phénomène répandu, on le voit par exemple en Flandres ou aux Pays-Bas, où la langue orale est très variée, mais tout le monde écrit an Néerlandais ABN,le standard.
En France, en Alsace, on parle alsacien, mais les écrits sont en allemand standard. En Corse, autrefois on écrivait en italien, mais là les choses ont changé, on écrit en corse. Parce que pour les gens c'est devenue une "vraie langue". Tant que les gallos n'auront pas cette conscience eux-mêmes, ça ne s'arrangera pas.
Pour les histoires présence du gallo en BB ou du breton en HB, il y a une différence, c'est l'émigration de HB vers Nantes et Rennes qui y a amené pas mal de bretonnants. Il n'y a pas eu de mouvement démographique tel en sens contraire. Les écoles Diwan sur Rennes, Nantes, St Brieuc ont été créées par des gens de BB au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonton Job
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1497
Age : 33
Lec'hiadur/Localisation : Bro-Gwened
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 8:50

Maël je crois que tu ne connais pas assez bien le sujet et que tu n'as pas bien compris ce que Stivell a voulu dire. Je ne vois rien de choquant ni de méprisant dans ses propos. La question soulevée ici est : est-ce que les parlers traditionnels de Haute-Bretagne forment une langue distincte et propre uniquement à ce territoire ou sont-ce des parlers communs à un grand ensemble de dialectes d'Oil parlés aussi dans les départements voisins à l'est ? Il y a matière à discuter, mais il n'y a pas de mépris dans la position de Stivell.

Maël35 a écrit:
en réalité, il semble nier l’existence de la HB et de sa culture et l’intégrer à la BB, comme mettre des panneaux en breton en plein pays gallo. En effet, sans la HB, sans Nantes et Rennes, une BB indépendante ne peut pas exister.
Non tu n'as pas compris. En aucun cas il ne nie ni ne méprise le gallo ni la culture de Haute-Bretagne !


Maël35 a écrit:
Ce qui me choque, c'est qu'il se dit défenseur de la culture bretonne, mais en fait, il est contre la francophonie en Bretagne, donc contre le gallo !
Il n'a jamais dit ça !

Maël35 a écrit:
- ou il considère que la HB fait partie de la Bretagne mais qu'on devrait y parler breton (il me semble plus que c'est ça)
Il n'a pas dit ça non plus.

Maël35 a écrit:
Or, et c'est juste mon avis, pourquoi devrait-on parler breton en HB ? Par exemple les panneaux de villes en breton (Rennes, Cesson Sévigné) ?
Attention tu confonds tout ! Mettre des panneaux de villes en breton ça ne veut pas dire imposer aux populations locales de parler le breton, ni mépriser le gallo !


Maël35 a écrit:
- Ou des gens veulent imposer le breton dans toute la bretagne, pour en faire une langue "nationale", même en HB où il n'est plus parlé depuis 1000 ans ? Le pire, c'est que le breton n'est pas forcément imposé mais les HB font tout pour sa progression, mais (presque) rien pour le gallo !
Il faut arrêter avec ce délire des méchants qui voudraient imposer le breton à tout le monde et faire disparaitre le gallo. Le fait est qu'en Haute-Bretagne il y a une demande pour l'enseignement et l'apprentissage du breton, sa visibilité, alors qu'il y en a beaucoup moins en ce qui concerne le gallo, considéré par beaucoup comme un simple patois alors que le breton est vu comme la langue vraiment typique de la Bretagne et qui doit avoir une certaine visibilité même là où elle n'était plus parlée depuis longtemps. C'est comme ça, et il faut arrêter de voir là-dedans une manipulation, les choses en faveur du gallo et du breton se font en fonction de la demande, c'est tout. Il ne faut pas se tromper de combat, si on est en faveur de la valorisation du gallo il faut se bouger pour faire avancer les choses plutôt que de râler contre le breton comme le font certains aigris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 14:47

Si, il y a du mépris dans les propos de Stivell, celui qui consiste à établir une hiérarchie entre un patois et un langue, cette dernière "valant plus" que le premier, sous-entendant qu'il y aurait plus de légitimité à maintenir ou revitaliser une langue qu'un patois.
Les différents dialectes bretons ne sont-ils pas aussi des "patois" du breton, comme le(s) gallo(s) sont des patois du français?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 14:59

Sur patois et langue il y a deux aspects.Il y a l'analyse linguistique qui peut amener à penser que le gallo est un dialecte d'une langue d'oil comme le picard ou le français classique. Ca n'a rien de dégradant.
Politiquement, et c'est là que ça se passe dans le fil, la différence langue/dialecte est décidée par ceux qui le parlent,par leur volonté. Si le corse est devenu une langue, ça ne s'est pas passé tout seul en parlant sur des forums. C'est parce que les corses ont fait ce qu'il fallait pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonton Job
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1497
Age : 33
Lec'hiadur/Localisation : Bro-Gwened
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 20:28

Le fier boucanier a écrit:
Si, il y a du mépris dans les propos de Stivell, celui qui consiste à établir une hiérarchie entre un patois et un langue, cette dernière "valant plus" que le premier, sous-entendant qu'il y aurait plus de légitimité à maintenir ou revitaliser une langue qu'un patois.
Lui défend le breton et donne sa vision du gallo, c'est son droit et en aucun cas il ne dit qu'on s'en fout du gallo, il ne faut pas interpréter de travers. Dire que le breton et le gallo ne sont pas sur un pied d'égalité je ne vois pas ce que ça a de méprisant, c'est une réalité. Le fait est qu'une langue celtique complètement distincte et une langue d'Oil proches des parlers des régions voisines et du français n'auront jamais le même statut dans la tête des gens, c'est comme ça. Et ça n'implique pas de mépriser le gallo.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat
Ovate
Ovate
avatar

Nombre de messages : 209
Lec'hiadur/Localisation : Kreiz Breizh
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 20:44

Le Conseil Régional de Bretagne avait voté il y a quelque temps une motion pour les « langues de Bretagne » (le gallo et le breton), mais c'était une prise de position politique pour lutter contre la honte, ce n'était pas une analyse linguistique.

Par ailleurs, un des problèmes du débat sur le gallo c'est quelques militants nationalistes qui ont à toute force voulu que le gallo ne soit pas du français. La nouvelle orthographe du gallo a été conçue pour être très différente du français et est totalement incompréhensible sans l'avoir apprise, ce qui décourage les gens. Toutes proportions gardées c'est le même syndrome que l'orthographe du breton unifié (que j'utilise comme quasiment tout le monde mais ce n'est pas pour ça que c'est la meilleure pédagogiquement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 20:58

Je ne vois pas les choses comme ça.

Que les linguistes, les sociologues, fassent la distinction entre les langues, les dialectes et les patois, c'est normal.
Mais ceux qui pratiquent dans la vie courante ne font pas la distinction (exceptés ceux qui s'impliquent et militent). On demanderait à ceux qui parlent le gallo au marché, au travail ou à la maison si c'est un patois, un dialecte ou une langue, je suis convaincu que la plupart seraient bien embarrassés de se prononcer. Même chose, d'ailleurs, pour les bretonnants.
Ce qui est regrettable, c'est que, les linguistes mis à part (qui font la distinction d'un point de vue scientifique, donc objectif), ceux qui mettent ces distinctions en avant ont presque toujours une arrière-pensée militante, politique, et établissent plus ou moins sournoisement une hiérarchie. C'est d'ailleurs ce que les militants bretons reprochent à la France d'avoir fait, et de continuer à faire avec la langue bretonne: la dévaloriser par rapport au français.

Ainsi, Stivell dit «Je reconnais le droit, voire le devoir, des haut-bretons à/de faire référence à ces variétés culturelles et linguistiques et à leur donner une certaine place. L'importance de cette place doit quand même tenir compte de la motivation de la population dans son ensemble. On ne peut imposer une visibilité de ces dialectes ou sous-dialectes aussi importante que celle de la langue bretonne […]». Si on applique à la langue bretonne sa formule «L'importance de cette place doit quand même tenir compte de la motivation de la population dans son ensemble», le breton est mort, parce que la motivation de la population dans son ensemble, à l'égard du breton, fait qu'il est de moins en moins parlé. Alors, on arrête de le défendre et de réclamer aux pouvoirs publics sa sauvegarde et sa promotion?

Quand il dit «Les hauts bretons peuvent trouver d'autres raisons de fierté que d'inventer, dans les derniers 30 ans, une ou plusieurs orthographes et de se proclamer tout d'un coup, possesseurs d'une langue nationale», il oublie que c'est précisément ce qu'ont fait les bretonnants pour leur langue, il y a 60 ou 70 ans. Les bretonnants étaient alors légitimes, mais les gallésants ne le seraient pas aujourd'hui?

Et il ajoute «Pour ma part, je suis d'accord avec moi-même que nous n'avons pas à dépenser de l'énergie pour mettre en valeur la Bretagne romane et ses variétés». Si pour vous ça, ce n'est pas du mépris, c'est que nous n'avons pas la même définition de ce terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonton Job
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1497
Age : 33
Lec'hiadur/Localisation : Bro-Gwened
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 21:07

Le fier boucanier a écrit:

Mais ceux qui pratiquent dans la vie courante ne font pas la distinction (exceptés ceux qui s'impliquent et militent). On demanderait à ceux qui parlent le gallo au marché, au travail ou à la maison si c'est un patois, un dialecte ou une langue, je suis convaincu que la plupart seraient bien embarrassés de se prononcer. Même chose, d'ailleurs, pour les bretonnants.
Faux. Très clairement les bretonnants diront que le breton est une langue, et les gallésants diront qu'ils parlent le patois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeje
Ecuyer
Ecuyer


Nombre de messages : 414
Age : 61
Lec'hiadur/Localisation : naoned
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 21:22

C'est clair: les gallésants disent qu'ils parlent patois. "Gallo", c'est un néologisme, au moins pour ceux qui ne vivent pas à proximité de la limite linguistique du breton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 21:50

Tonton Job a écrit:

Faux. Très clairement les bretonnants diront que le breton est une langue, et les gallésants diront qu'ils parlent le patois.
Ça n'est pas mon expérience. Les bretonnants (bigoudens)que je fréquente ne mettent pas l'étiquette "langue" sur ce qu'ils parlent: ils parlent le breton. Mais ce ne sont ni des intellectuels ni des militants. Quand j'ai demandé à deux d'entre eux, un couple, s'il y avait des grosses différences avec le breton du Léon ou celui du Trégor, ils ont spontanément parlé de "patois différents" parce que, visiblement, c'était la formulation qui exprimait le mieux ce qu'ils voulaient dire.

Je ne fréquente pas de gallésants, mais des gens qui parlent le patois briard. Ils n'ont même pas conscience de parler quelque chose de différent du français courant. De but en blanc, ils disent même qu'il n'y a pas de patois en Brie. Pourtant, ceux qui le parlent, ne l'emploient pas avec les "horsains", mais il leur revient immédiatement (et inconsciemment) dès qu'ils s'adressent à quelqu'un qui le parle aussi ou le comprend. Et il faut leur faire remarquer qu'ils emploient alors des mots, des expressions ou des intonations particulières pour qu'ils réalisent la distinction. J'ai remarqué le même phénomène avec des habitants de l'Aube.

Selon mon expérience, les gens (la masse d'entre eux), où que ce soit, emploient un langage sans le qualifier soit de langue, de dialecte ou de patois. Ça n'est qu'à un certain niveau d' "intellectualisation" que commence à s'opérer une distinction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonton Job
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1497
Age : 33
Lec'hiadur/Localisation : Bro-Gwened
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Lun 13 Fév - 22:17

Le fier boucanier a écrit:
Les bretonnants (bigoudens)que je fréquente ne mettent pas l'étiquette "langue" sur ce qu'ils parlent: ils parlent le breton.
Oui, et le breton c'est quoi ? Tu joues sur les mots, là. Ils ont bien conscience que ça n'a rien à voir avec le français, n'est-ce pas ? Donc que c'est une langue bien distincte.

Le fier boucanier a écrit:
Quand j'ai demandé à deux d'entre eux, un couple, s'il y avait des grosses différences avec le breton du Léon ou celui du Trégor, ils ont spontanément parlé de "patois différents" parce que, visiblement, c'était la formulation qui exprimait le mieux ce qu'ils voulaient dire.
Oui, de différents dialectes... de la langue bretonne. Pas de patois français. Encore une fois tu joues sur les mots, tu fais semblant de ne pas comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonton Job
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1497
Age : 33
Lec'hiadur/Localisation : Bro-Gwened
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   Mar 14 Fév - 21:11

Je viens de lire tout le fil du forum d'Alan Stivell sur le gallo, ce qui est beaucoup plus intéressant que seulement les quelques passages cités par Maël.
Ce que je pense de tout ça, et je dis ça pour toi Maël, c'est qu'il ne faut pas tomber dans l'obsession de la comparaison avec le breton (qui n'a pas beaucoup de sens puisque ce sont deux choses très différentes), et encore moins dans la parano de certains qui consiste à se croire méprisés et attaqués par les méchants militants bretons. D'une part la majorité des militants bretons ne méprisent absolument pas le gallo et sont plutôt favorables à sa valorisation, d'autre part on ne va pas reprocher aux défenseurs du breton de s'intéresser davantage au breton qu'au gallo ! C'est aux militants du gallo de faire bouger les choses en faveur du gallo. Et c'est bien triste que certains ne trouvent rien de mieux à faire que de râler contre les panneaux en breton, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis d'Alan Stivell sur le gallo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis d'Alan Stivell sur le gallo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alan Stivell
» ALAN STIVELL.
» Alan Stivell
» Le poème d'un collégien inspire Alan Stivell
» Besoin de votre avis sur de l'electroportatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Linguistique / En Breton et Gallo-
Sauter vers: