Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation Maël35

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maël35

avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 24
Lec'hiadur/Localisation : Poitiers (né à Rennes)
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Présentation Maël35   Ven 27 Jan - 20:56

Bonjour à tous,

Je me présente : Maël35, je suis né à Rennes. J'ai passé toute mon enfance à Bréal sous Montfort (35). Je vis aujourd'hui à Poitiers, ça fait presque 8 ans.
Jusqu'à maintenant, je ne m'intéreressait pas particulièrement à la Bretagne, et puis j'en ai pris conscience, lorsque mais potes m'on demandé où j'étais né : à Poitiers ? Non, à Rennes. Rennes ? mais c'est en Bretagne ça, il pleut tout le temps et ta grand mère porte une coiffe...
Et là, je me suis rendu compte que la Bretagne me manquait. Mes grand parents habitent à Iffendic (35) et je vais les voir régulièrement. Je me suis rendu compte que les endroits où j'allait étant petit (Paimpont-Brocéliande, Trémelin, la Chambre aux loups pour ceux qui connaisent, et Rennes, Hédé, Saint Malo, le Mont Saint Michel, Lohéac, Ploërmel, le golfe du Morbihan, et Saint Marcel, Malensac,Sarzeau, Suscinio...) me manquaient. Mais voilà, je me sens breton par rapport aux (autres) français, mais face aux bretons bretonnants..? Certains du 22,29 ou 56 disent que seuls ceux qui parlent breton sont bretons, du coup, j'ai du mal avec mon identité bretonne !?!
Pourtant, pour avoir passé mes vacances à Locmaria Plouzanné (29), j'adore aussi la Basse-Bretagne, seulemet je pense qu'il y a deux bretagnes, que la Haute bretagne est aussi bretonne que la basse (mais culture et paysages un peu différents), et que breton est un état d'esprit (cf "la découverte ou l'ignorance"), mais je n'y arrive pas, je me sens moins breton face à ces gens, presque "faux breton", "imposteur Embarassed ", sans identité en fait ? Qu'en pensez-vous, bretonnants, habitants de basse-bretagne et de haute bretagne Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Ven 27 Jan - 22:08

Bonjour Mael et merci de me donner l'occasion de faire le point sur le sujet:

Comme tu dis bien, il y a deux Bretagnes: la haute et la basse...
Pourquoi, s'il n'y a qu'une seule région et, auparavant, une seule province, un seul duché...?
Parce que depuis l'immigration bretonne en Armorique, deux langues y ont été parlées par le peuple, le breton, langue celtique, à l'Ouest et le gallo, langue romane, l'est...
Dans un premier temps la bretonnisation a touché le nord de la péninsule jusqu'à Dol (IX s.), alors qu'au sud elle s'arrêtait avant Vannes...
Puis vers le XI s.. le breton a reculé au nord vers St Brieuc (Plouha/St quay, Pouagat/Châtelaudren), mais avancé au sud jusqu'à Guérande. C'est cette limite qui restera pratiquement jusqu'à nos jours comme la limite entre la Basse et la Haute Bretagne, c'est-à-dire entre le breton et le gallo... Notons que depuis le XI s, le gallo a gagné du terrain contre le breton entre Guérande et Vannes ("Vannetais gallo")...
Quant à la Bretagne politique (historique "B5" et administrative "B4"), elle est née de la Marche de Bretagne, région non bretonne de l'Empire franc, conquise par les Bretons qui jusqu'à lors s'étaient constitués en différents royaumes (Domnonée, Cornouaille, Waroc) mais qui furent rassemblés par le Vannetais Nominoé (premier roi de Bretagne) gouverneur de la marche de Bretagne pour le compte de l'Empereur (franc/romain). Bien qu'indépendante pendant les cinq siècles qui suivirent, la langue officielle et celle des élites était le latin puis le français...
Les Haut-bretons se considérent aussi bretons que les autres, n'empêche, c'est bien par le nom de "Bretons" que ceux-ci désignaient leur voisins de l'Ouest, qui à leur tour appelaient leurs voisins de l'Est les "Gallaoued" = les gallos/gaulois/français...
C'est pourquoi j'insiste sur le fait que la Bretagne revendiquée par certains nationalistes bretons est une région historiquement intégrée dans l'ensemble français, alors que la seule Basse-Bretagne, elle, a conservé une langue et une culture distincte, non intégrée dans l'ensemble français et lui résistant, autant qu'elle a résisté à la Bretagne francophone, ne serait-ce que par son isolement géographique, mais aussi politique et linguistique.
Naturellement, cette résistance a surtout été le fait du peuple et non des élites qui, elles, se sont empressées de courtiser le pouvoir en passant au français...
Le fait est que jusqu'au XX s. la Bretagne est partagée en deux pays: à l'est le Pays Gallo, proche géographiquement et linguistiquement du Maine, de l'Anjou, du Poitou et, à l'Ouest, le Pays Breton de langue bretonne...
Il est évident que toute revendication ethnique et nationale en Bretagne ne peut concerner que la partie victime de l'ethnocide perpétué en Basse-Bretagne sans relâche pendant deux siècles par la République française jacobine qui s'est donnée pour misson, au nom de l'"unité nationale" de tuer la langue bretonne...
Bien entendu, cette cause est celle de tous ceux qui sont sensibles à la cause d'un État breton et bretonnant sur son territoire historique et n'a rien a voir avec le code génétique des uns et des autres... ce que nos nationalistes/régionalistes bretons ne semblent pas avoir compris non plus d'ailleurs...


Dernière édition par Patrig le Sam 28 Jan - 4:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Backstaber
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1189
Age : 31
Lec'hiadur/Localisation : Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 0:34

bonjour a taï Mael, ça va ti adsaï ? /salut, comment ça va ce soir ?

Ce que tu exprimes nous est commun dans la fond et surprenant dans la forme.
Commun car pour beaucoup de gens ayant grandi en Haute-Bretagne, quand ces derniers veulent revendiquer une identité bretonne vont piocher dans le patrimoine traditionnel bas-breton (que certains ont réussi à faire passer pour "breton" tout court et occulant les cultures traditionnelles de Haute-Bretagne) et ont du mal à accepter que des bas-bretons les considèrent comme différents (quand ce n'est pas comme inférieurs).
Et surprenant dans la forme car très peu ont conscience (ou osent exprimer) de cette insécurité identitaire dont ils sont objet et sujet.

Moi je ne veux que deux voies, une positive et une négative :
- s'intéresser aux patrimoines traditionnels matériels et immatériels des différents territoires de Haute-Bretagne (et en particulier ceux que tu fréquentes). Pratiques linguistiques, jeux traditionnels, architectures, contes, inconscient collectif, moeurs, organisation du travail et gestion des terres, etc. En gros, tout ce qui caractérise anthropologiquement ces territoires et les distinguent des territoires traditionnellement celtiques de Bretagne

- s'intéresser à ce qu'on appelle l'identité bretonne, la bretonnité, la celtitude, etc., afin de déconstruire la plupart de ces mythes construit dans l'intérêt d'une minorité. Le but étant de mettre en avant les contradictions entre cette identité bretonne mythique et construite il y a à peu près un siècle et les réalités anthropologiques. Première lecture conseillée, un article très court de Catherine Bertho paru dans Actes de la Recherche en Sciences Sociales en 1980 (article généralement ignoré des militants bretons... et on les comprend)
==> http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1980_num_35_1_2099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël35

avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 24
Lec'hiadur/Localisation : Poitiers (né à Rennes)
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 2:07

Bonsoir,
Je trouve justement que la culture de Haute-Bretagne n'est pas assez diffusée en France, et aussi en Basse-Bretagne, car tous les hauts-bretons connaissent dans son ensemble la culture de basse-bretagne, mais pas forcément l'inverse...
La Bretagne devrait être un échange entre deux cultures et deux langues, je suppose que par le passé ce fut plus ou moins le cas, mais aujourd'hui, "mode" bretonne oblige, seule la Basse-bretagne et la langue bretonne sont mis à l'honneur, à la fois par les français et les bas-bretons, mais ce qui est plus grave, par les hauts-bretons aussi !
La langue et la culture gallèses ne me semblent pas considérées, voire même inconnues, j'ai passé toute mon enfance là-bas, je n'ai jamais entendu parler du gallo et de la haute-bretagne, mais de la Bretagne tout court et de la culture bretonnante, notamment musique bretonne.

Autre point, bien différent : peut-on être, donc, d'origine gallaise ou française autre et se considérer breton , à travers la culture et la langue bretonne ?
Artistes comme Gilles Servat, Tri Yann, Gwennyn Louarn...
C'est une question paradoxale, s'intéresser à une autre culture, c'est bien, mais ne faut-il pas s'intéresser d'abord (ou aussi) à sa culture maternelle ?

Deux vastes questions, j'attends votre point de vue, par rapport à mon sentiment qui, je suppose, est aussi celui de beaucoup de hauts-bretons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Backstaber
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1189
Age : 31
Lec'hiadur/Localisation : Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 2:58

Maël35 a écrit:
Autre point, bien différent : peut-on être, donc, d'origine gallaise ou française autre et se considérer breton , à travers la culture et la langue bretonne ?
Tu réponds toi-même avec tes exemples d'artistes : si certains le font et que cela ne rencontre pas l'opprobe générale, alors oui on peut. C'est une vérité pragmatique si tu veux. Cela devient vrai à partir du moment où une majorité reconnait ce fait comme vérité.

Citation :
C'est une question paradoxale, s'intéresser à une autre culture, c'est bien, mais ne faut-il pas s'intéresser d'abord (ou aussi) à sa culture maternelle ?
Va falloir définir ce qu'est une culture autre et surtout ce qu'est une culture qui est sienne.

Imaginons qu'à la place de l'hégémonie culturelle basse-bretonne en Bretagne, il y ait une hégémonie culturelle Haute-bretonne en... Haute-Bretagne. Et bien tu aurais des gens (dont on ferait peut-être parti Wink ), qui revendiqueraient leur culture de pays face à la culture haute-bretonne homogénéisante et globalisante.

Et encore, si une culture de pays était hégémonique, certaines revendiqueraient la singularité de leur culture communale.

Et ensuite leur culture de hameau/quartier.

Etc.

Qu'on le veuille ou non, il y a du bas-breton (déformé) dans la socialisation culturelle des petits haut-bretons aujourd'hui. Il faut l'accepter mais ne pas se laisser manipuler par les discours régionalistes qui veulent faire de la Bretagne un territoire un et indivisible (en mettant du breton partout par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 4:58

J'ai envie de repondre de la façon suivante: La Bretagne, je m'en fous. Les Bretons, je m'en fous. Les Celtes, je m'en fous, a la limite, je ne sais pas trop ce que c'est: ce que je vois, c'est des français, des francophones, des europeens, des occidentaux, dont certains s'interessent peu ou prou a tout ce qui touche a la Bretagne et aux themes en rapport, dans une espece de quete d'une identite qu'on aurait perdue ou qu'on risquerait de perdre...

Dire comme dans l'article de Persee que la Bretagne est une invention du romantisme et de la revolution française en quete de gauloisitude (ça, c'est moi qui le dis), c'est en partie vrai, car n'oublions pas que c'est Napoleon qui a fonde l'accademie celtique, et de toute façon, c'est de cette epoque que date tous les mouvements nationalitaires...

Mais, c'est aussi faux car cela revient a nier la realite de la langue bretonne, avec ses 1 200 000 locuteurs, quasiment monolingues, a la veille de la premiere guerre mondiale... Or, moi, c'est la seule chose qui m'interesse: la langue bretonne, sa reconnaissance et ses droits a la reparation et a la mise en place des moyens de sa perennisation sur son territoire et par un Etat qui soit le sien... Le reste s'accomode parfaitement de la francite et de la mort du breton...

Et de dire que de toute façon le breton n'est guere plus parle en Basse Bretagne qu'ailleurs, c'est "justifier la collaboration par la defaite"... De plus, on n'a pas besoin de parler breton pour epouser cette cause... Par contre, on a vraiment besoin d'un Etat breton souverain pour redonner a la langue une chance face au français... Un Etat breton englobant Rennes et Nantes s'accomoderait du français et n'aurait pas besoin du breton, puisque c'etait deja la cas du Duche de Bretagne, qui avait officialise le français un siecle avant le Royaume de France. De meme qu'une region Bretagne reunifiee qui, elle, risquerait de rattacher encora davantage la Bretagne a l'ensemble ouest français avec nantes pour capitale et pole economique... Quant au bilinguisme, il est plus theorique (et politique) que reel, la Basse Bretagne le subit depuis longtemps et on en connait le resultat: il ne profite qu'a la langue la plus forte...
Revenir en haut Aller en bas
Maël35

avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 24
Lec'hiadur/Localisation : Poitiers (né à Rennes)
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 18:13

Bonjour,

Le problème est en quelque sorte un manque d'identité en Haute-Bretagne, à cause de la domination culturelle de la langue bretonne, et le sentiment d'illégitimité d'être breton apparaît.
Il en va de même pour la plupart des français, qui ignorent le bilinguisme de la Région.

Le problème est-il que les hauts-bretons apprennant le breton renient leur culture, et s'approprient une culture qui n'est pas la leur ?

Mais alors, y a t-il une culture et une identité en Haute Bretagne ?

Ce qui pose aussi problème, c'est certains qui nous traitent de "faux bretons", avec tout ce que cela entraîne, par rapport à notre identité bretonne et gallèse (si elle existe)... trysrty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 18:44

Pour moi, le gallo et les autres aspects de la culture en HB sont aussi importants que ceux de la BB. Il se trouve que mes relations se trouvent côté BB, c'est là que j'habite et j'ai appris le breton, logiquement. Je suppose que j'aurais habité en HB, j'aurais essayé d'Apprendre le gallo comme j'ai appris à parler boulonnais en Pas de Calais.
Par contre y a un truc qui m'énerve passablement, c'est le complexe des gallos qui est encore pire que celui des bretonnants ! Et le fait de remballer tous leurs problèmes sur le dos des militants bretons. Personne n'a jamais empêché les gallos de créer des assoss, d'éditer des livres, de réclamer une fac ou des cours ou même de créer des écoles, même à Brest s'ils veulent. Le problème étant que l'émigration se fait dans le sens ouest-Est, ce qui explique la création d'écoles en breton en pays gallo à Rennes , Nantes,Paris ou St Brieuc.
En-dehors de quelques gogols d'Imbourc'h/Preder, personne ne remet le gallo en cause dans le "mouvement breton",mais c'est aux gallos d'e s’affirmer aussi, s'ils le veulent.Par exemple ce serait plus positif de demander des panneaux en gallo que de gueuler contre des panneaux en breton... C'est le panneau en français qui est en trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 19:05

Perso je suis oppose aux panneaux en breton en pays gallo. (pourquoi pas en gallo en pays breton, tant qu'on y est ?!...)

Je suggere aux Gallos de se revendiquer Gallos, ça leur evitera d'avoir des problemes de bretonnitude...

Supprimons la Bretagne (Basse et Haute) et remplaçons-la par le Pays Breton et le Pays Gallo ! Comme on a le Pays Basque, qui n'a jamais correspondu a une entite politique ni administrative, ce qui ne l'empeche pas d'etre le Pays basque, ni les basques d'etre les Basques et non des Bearnais ni des Gascons... cqfd

Rennes deviendra la capitale du Pays Gallo et Brest, celle du Pays Breton. Quant a Nantes elle constituera une metropole/region. Ensuite chacun choisira choisira son destin entre regionalisation, autonomie, federalisme et independance...

Comme quoi ma these n'est pas du tout delirante contrairement a ce que certains pretendent (en fait, elle les derange dans leur ronron quotidien, ils ont peur d'y perdre des plumes...).
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 20:43

Patrig a écrit:

Supprimons la Bretagne (Basse et Haute) et remplaçons-la par le Pays Breton et le Pays Gallo ! Comme on a le Pays Basque, qui n'a jamais correspondu a une entite politique ni administrative, ce qui ne l'empeche pas d'etre le Pays basque, ni les basques d'etre les Basques et non des Bearnais ni des Gascons... cqfd
Mais, pas besoin de "remplacer" la Bretagne par le Pays Breton et le Pays Gallo, puisque c'est déjà le cas actuellement, à ceci près qu'au lieu de s'appeler "Pays Breton et Gallo", ça s'appelle Basse Bretagne et Haute Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Backstaber
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1189
Age : 31
Lec'hiadur/Localisation : Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 21:02

C'est justement ce qu'il reproche.

Que les deux appellations contiennent le nom /Bretagne/, qu'il voudrait réservé qu'à l'actuelle Basse-Bretagne.

Le problème c'est qu'il va falloir convaincre un max de monde en Haute-Bretagne, tous ceux qui se disent breton et pour qui c'est un élément important de leur identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 21:07

Backstaber a écrit:
C'est justement ce qu'il reproche.

Que les deux appellations contiennent le nom /Bretagne/, qu'il voudrait réservé qu'à l'actuelle Basse-Bretagne.

Même pas, il réfute le nom même de Bretagne, qu'il trouve trop français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Backstaber
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1189
Age : 31
Lec'hiadur/Localisation : Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Sam 28 Jan - 21:34

ah oui c'est vrai

bon ben j'abandonne moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troc'h
Barde
Barde


Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 1:43

yannalan a écrit:
En-dehors de quelques gogols d'Imbourc'h/Preder, personne ne remet le gallo en cause dans le "mouvement breton"

Qu'est-ce que tu y connais toi d'Imbourc'h pour les traiter de "gogols", enfoiré ? Pour ma part, je suis proche de cette mouvance et j'aime beaucoup le gallo que je pratique un peu...Et un des responsables d'Imbourc'h, Yann Mikael, est un gallésant de naissance et a fait des études sur le parler Mitaw...Sans parler de ceux qui ont collaboré avec Imbourc'h par le passé et qui faisait avec le gallo comme le père Marsel Klerg...

Quant à ceux qu'on trouve chez Preder, je les connais moins, mais je sais que ce ne sont pas des "gogols" et c'est pas parce qu'une poignée d'hippies populistes a pris en grippe ceux qui proposent des néologismes comme Preder que ce genre d'attaque est fondé. Il ne suffit que de lire les ouvrages scientifiques de cette maison d'édition (Lavar 1, Lavar 2, Lavar 3...Dornlevr ar c'hrennvrezhoneg, Gramadeg ar verb etc.) pour se rendre compte de la parfaite connaissance du breton, à la fois populaire et littéraire, de ceux qui les écrivent. Et je sais pertinemment qu'ils ne sont pas du genre à avoir des jugements à l'emporte-pièce sur les divers parlers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 2:36

Je dis simplement que pour preserver le breton il faut un etat bretonnant et que cet etat ne peut exister que sur le territoire historique de la langue bretonne. Ce que font les gallos, c'est une autre histoire. Ils peuvent rejoindre ou non cet etat. S'ils ne le rejoignent pas, ils peuvent tres bien continuer a s'appeler Bretagne s'ils le veulent, il y a bien la Grande Bretagne, pourquoi pas le Haute...

C'est quand meme pas complique' ! Pourquoi est-ce que vous insistez a me faire passer pour un excentrique ?

Mais c'est vrai que je suis plus attache' a la langue bretonne qu' a son nom (Est-ce vraiment du breton, du gaulois, un melange, autre chose ?)... Les gens du coin appelent leur pays "Breiz-Izel" et leur langue "ar brezoneg", donc a priori... (et les gallos les appelent "les Bertons", et leur langue le "berton"...)
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 10:45

Patrig a écrit:
Je dis simplement que pour preserver le breton il faut un etat bretonnant et que cet etat ne peut exister que sur le territoire historique de la langue bretonne.

Oui, mais, tant qu'à remonter dans le temps, on peut aussi considérer que le "territoire historique de la langue bretonne", c'est la Bretagne insulaire, aujourd'hui Great Britain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 13:02

Troc'h a écrit:
yannalan a écrit:
En-dehors de quelques gogols d'Imbourc'h/Preder, personne ne remet le gallo en cause dans le "mouvement breton"

Qu'est-ce que tu y connais toi d'Imbourc'h pour les traiter de "gogols", enfoiré ? Pour ma part, je suis proche de cette mouvance et j'aime beaucoup le gallo que je pratique un peu...Et un des responsables d'Imbourc'h, Yann Mikael, est un gallésant de naissance et a fait des études sur le parler Mitaw...Sans parler de ceux qui ont collaboré avec Imbourc'h par le passé et qui faisait avec le gallo comme le père Marsel Klerg...

Quant à ceux qu'on trouve chez Preder, je les connais moins, mais je sais que ce ne sont pas des "gogols" et c'est pas parce qu'une poignée d'hippies populistes a pris en grippe ceux qui proposent des néologismes comme Preder que ce genre d'attaque est fondé. Il ne suffit que de lire les ouvrages scientifiques de cette maison d'édition (Lavar 1, Lavar 2, Lavar 3...Dornlevr ar c'hrennvrezhoneg, Gramadeg ar verb etc.) pour se rendre compte de la parfaite connaissance du breton, à la fois populaire et littéraire, de ceux qui les écrivent. Et je sais pertinemment qu'ils ne sont pas du genre à avoir des jugements à l'emporte-pièce sur les divers parlers...

Arrête tes conneries. J'ai parlé de "quelques gogols", mais ils existent. Je ne généralise pas à tous les membres de ces mouvements. Suffit de voir les tirades méprisantes de certains sur le "trefoedaj" que sont censés parler les 3/4 des bretons et les trucs incompréhensibles qu'ils pondent. Quant au gallo, la plupart le considèrent comme un patois français bizarre. Quand R.U parle de "galleg ofisiel ha galleg rannyezhel" c'est clair.
Tu en penses ce que tu veux, moi aussi, mais ne raconte pas d'histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troc'h
Barde
Barde


Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 14:14

yannalan a écrit:
Quand R.U parle de "galleg ofisiel ha galleg rannyezhel" c'est clair.
Tu en penses ce que tu veux, moi aussi, mais ne raconte pas d'histoires.

Je crois savoir de qui tu veux parler...Mais il ne travaille ni pour Preder, ni pour Imbourc'h. Ca n'est pas parce qu'il a donné quelques articles à droite, à gauche, que ça en fait quelqu'un de représentatif...D'ailleurs, il ne se contente pas du monde du néo-breton, il donne des cours à certains endroits (tape son nom dans Google tu verras)...Sinon, il ne dirait pas "galleg ofisiel" mais "galleg kefridiel" ou "galleg skoueriek"...Wink

Pour le reste, ces maisons proposent des néologismes mais ne les imposent pas. C'est, d'ailleurs, écrit noir sur blanc dans l'introduction de chacun de leur lexique...

Alors, toi aussi, cesse de raconter des histoires...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 15:56

Citation :
Rener Imbourc'h, Yann Mikael, a zo gallaoueger a vihanik, ha skrivagner en e barlant "Mitaweg", etre Gwilun ha Liger. Padal en deus desket brezhoneg ha desket mat ha ne laka ket an div yezh war an hevelep live tamm ebet : gouzout a ra mat eus petra 'zo kaoz pa gomzer eus "gallaouegoù".
Ma ! Pa welan ar gelaouenn YA oc'h embann gallaoueg hag an UBAPAR oc'h ober kement all evit ar bruderezh evit ar stajoù hanv brezhonek, pe c'hoazh SKOAZELL VREIZH oc'h ober kemend-all, kement-se holl a zo diwar un ideologiezh a ro d'an dud da gredin ez eus en un tu bennak ur gevredigezh c'hallaouek o c'hoiñ. Evit gwir ez eo diwar nerzh emsav ar brezhoneg e teu ar galloueg-se war wel, ha kement-se a ra gaou da skeudenn hor yezh : ar brezhoneg a c'hell dioueriñ ar galleg : ar gallaouaeg n'hell ket ha n'eo ket galvet da vezañ un deiz yezh an holl vrezhoned.
Hiziv an deiz en abeg d'ar gallaoueg, ar yezh voutin eo ar galleg.

Je pense que si tu es proche d'Imbourc'h, tu comprends ce qui est écrit là. Si tu n'y vois aucun mépris par rapport au gallo, tu as de la chance... L'auteur, TG, connaît bien Imbourc'h à mon avis....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël35

avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 24
Lec'hiadur/Localisation : Poitiers (né à Rennes)
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 16:38

Bonjour,
Bref, tout ça pour dire que, malgré des cultures et langues différentes, la HB et la BB sont lièes en une seule Bretagne par leur Histoire commune, et des paysages aussi riches de Cancale à Pornic, c'est en fait un seul pays Breton géographique et historique, composé de deux cultures différentes et complémentaires, elles l'ont toujours été par le passé, mais aujourd'hui ?
Bretagne ! Breiz ! Bertaèyn !
01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 17:28

Aujourd'hui j'sais pas, mais demain ça risque d'être la Région Grand-Ouest, capitale Nantes...

Pour ma part, je suis surtout finistérien, le seul département, avec les DOM et le Corse, physiquement séparé de la France (par la Bertaigne)...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1931
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 19:23

Patrig a écrit:
...finistérien, le seul département, avec les DOM et le Corse, physiquement séparé de la France (par la Bertaigne)...

Ce qui fait, logiquement, que les habitants de cette contrée, la Bertaigne, sont bien des Bertons. CQFD !

De toute façon, les Gallos ont bien plus à reprocher aux bonnes gens des bonnes villes de Rennes et Nantes qu'aux Bas-bretons bretonnants.

C'est en effet ces gens des villes qui ont toisé et snobé les gens des pays, considérés comme des patos !

Sortis de leurs murs, les gens des villes étaient confrontés aux patoisants, qu'ils regardaient avec beaucoup de condescendance. Ces mêmes gens des villes considéraient d'ailleurs que ce patois était précisément du breton. C'est ainsi que Mme de Sévigné évoquait les arbres qui ployaient sous le poids de ces pauvres Bretons (pendus par groupes).

C'est aussi pourquoi existe la confusion entre patois et langue bretonne, puisque de toute façon, pour les gens des villes, tout ça n'est que langage de ploucs.

JC Even yey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Backstaber
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1189
Age : 31
Lec'hiadur/Localisation : Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 20:15

Le problème étant que les brittophones sont de plus en plus ces "bonnes gens des villes" qui ont de la condescendance pour les gallophones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1931
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 20:40

Qui l'eut crû ?

Avant, les brittophones étaient de pauvres ploucs arriérés et indécrottables.

Maintenant, ce sont les sachants haïssables.

Autrement dit, de toute façon, quoi qu'ils fassent, ils auront toujours tort.

C'est pour ça que, à titre personnel, je ne laisse pas abuser par ces propos sans raison et sans fin.

Si les Gallos revendiquent le droit à leur culture et à leur langue : qu'ils le fassent. Je serai le premier à les aider. Mais c'est à eux de se pendre en main, sans chercher à accuser les autres.

JC Even yey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Backstaber
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1189
Age : 31
Lec'hiadur/Localisation : Rennes
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation Maël35   Dim 29 Jan - 21:20

On ne parle pas des mêmes brittophones. Je parle des néo-brittophones urbains pour qui la pratique de la langue bretonne est un élément essentiel de leur identité ethnique.

Et puisque les brittophones étaient dans la même situation que les gallophones, qu'ils partagent le même champ administratif et culturel, les premiers devraient surtout avoir le rôle d'avant-garde. Comme beaucoup de gallos ont fait pour le breton et la culture néo-bretonne au XXè siècle.
C'est trop facile de dire : "prenez vous en main. Si vous faites rien, on continuera à exercer notre domination sur vous". Vivement le jour du retour de bâton britto-jacobin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation Maël35   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation Maël35
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelle musique pour ma présentation?
» Présentation de ma petite famille de poilus....
» Présentation du cheval tobiano
» Modèle Fiche de Présentation d'Aquarium
» Présentation de mon bac 450l !!! RIP !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Présentation des membres-
Sauter vers: