Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demat eus ur Senegaladez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Mer 13 Oct - 21:27

On peut créer des mots nouveaux pour répondre à de vrais besoins, mais ça demande un boulot en profondeur, de spécialistes de la langue et de spécialistes de la matière. Il y a eu des commissions de ce type pour préparer le secondaire à Diwan et me^m si sur certains points il y aura toujours matière à critique, il y a eu de nombreuses réunions, animées parfois.
Il faut ensuite que les usagers adoptent les mots nouveaux.. Je me souviens d'un collègue léonard, travaillant dans un collège entendant un interne dire 'me zo'vont da gaout ur strinkadenn" (je vais prendre une douche en dialecte scolaire) . Pour le collègue, strinkadenn =.. éjaculation, d'où une certaine surprise...
Preder travaille en vase clos et les prederophones sont souvent impossibles à comprendre sans dictionnaire spécialisé. J'ai connu une personne très sympa par ailleurs, "bretonnante de naissance" de famille prederophone de Rennes. Pour comprendre c qu'elle racontait c'était coton, ...
Le breton a été, comme le dit Quévenois, conservé par le peuple, une partie parle encore cette langue, et il y a tout de même un certain respect à avoir pour eux. Ce 'est pas à Paris qu'on va élaborer un nouveau breton. Il se fera à l'usage.
Quant aux autres pays, les dialectes y sont bien vivants. Comme l'écrit un auteur danois, Leif Davidsen, "un danois qui parle correctement sans accent ne peut être qu'un immigré étranger'. On pourrait paraphraser ça dans un paquet de pays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 0:11

Citation :
L'originalité de la langue bretonne ne perdurera que pour autant que ses locuteurs, quels qu'ils soient, feront l'effort d'en garder son génie.

C'est vrai : justement ceux qui créent des mots nouveaux, bien souvent, semblent ignorer ce génie. Ils pensent en français et/ou en espéranto, (d'après ce que j'ai lu sur un autre forum).
Revenir en haut Aller en bas
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 16:17

yannalan a écrit:
Le breton a été, comme le dit Quévenois, conservé par le peuple, une partie parle encore cette langue, et il y a tout de même un certain respect à avoir pour eux.

Oui le peuple a conservé, en partie, l'usage du breton. Mais vous n'êtes pas sans savoir que le meilleur côtoie le pire y compris dans le peuple.

Quant au respect, ce n'est pas un "certain respect" mais un "respect total" qu'il convient d'avoir à l'égard des gens qui ont maintenu notre langue. Pourquoi en serait-il autrement ?

Maintenant, il faut également relativiser les choses. Pour quelles raisons ont-ils conservé l'usage de la langue bretonne ? Par conscience bretonne ? Par commodité ? Par défaut ?
Qui a redonné un certain éclat à la langue ? Le peuple ?

Ce n'est pas un procès d'intentions, seulement un sujet de réflexion.

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 17:05

Citation :
Quant au respect, ce n'est pas un "certain respect" mais un "respect total" qu'il convient d'avoir à l'égard des gens qui ont maintenu notre langue. Pourquoi en serait-il autrement ?

il faut le préciser parce que certaines personnes n'ont pas de respect envers les bretonnants de naissance. Je pense à certains néobretonnants qui pour se justifier essaient de faire croire que les bretonnants de naissance parlent mal.

Citation :
Maintenant, il faut également relativiser les choses. Pour quelles raisons ont-ils conservé l'usage de la langue bretonne ? Par conscience bretonne ? Par commodité ? Par défaut ?

Parce que c'était la seule langue qu'ils savaient et que jusqu'à récemment ils n'avaient aucune raison d'en changer... (ou plus précisément, personne ne leur avait fait croire qu'il était nécessaire d'en changer).
La conscience bretonne, c'est une chose dont on se rend compte quand on est confronté à des gens qui ne sont pas Bretons. On se rend compte de ses propres spécificités face aux gens qui sont différents. Je pense pas que la majorité des Bretons se soient préoccupés de la "conscience bretonne" à l'époque où 99% des gens parlaient seulement breton en Basse-Bretagne... surtout les paysans (les plus nombreux et les plus pauvres, et aussi ceux qui ont le plus transmis la langue), d'autant qu'ils étaient plus occupés à survivre qu'à se soucier d'histoires d'identité, qui sont plutôt des questions contemporaines.

Citation :
Qui a redonné un certain éclat à la langue ? Le peuple ?

l'éclat du breton dépend de la personne qui le regarde. Il y a toujours eu des gens qui ont eu du respect pour le breton, et aussi des gens qui le méprisaient. Et aujourd'hui encore c'est pareil.
Je dirais que si les bretonnants (du moins une partie d'entre eux) n'ont plus honte de leur langue, c'est grâce aux médias (même si souvent ils n'y comprennent rien, sauf certaines radios comme RBG). Parce que le renouveau littéraire, le grand public ne connaît pas tellement (à part Hélias, qui est surtout connu pour ce qu'il a écrit en français). Certains écrivains sont connus dans leur région d'origine (Kalloc'h, Herrieu, Yeun ar Gow) également, mais je pense, plutôt personnellement ou de réputation que pour leurs oeuvres. Les bretonnants dans leur majorité ne savent pas lire le breton ou n'ont pas envie de lire de livres en breton. C'est pas dans leurs habitudes, apparemment.

Citation :
Ce n'est pas un procès d'intentions, seulement un sujet de réflexion.

oh, te casse pas, on a parfaitement compris où tu voulais en venir! Smile
Revenir en haut Aller en bas
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 18:00

Citation :
Mais vous n'êtes pas sans savoir que le meilleur côtoie le pire y compris dans le peuple.

Les gens du peuple savent très bien qui parle bien ou non et sont capables de l'indiquer, et en général, ceux qui l'ont appris en famille et pratiqué parlent bien, en tout cas mieux qu'un certain nombre de diplômés (pas tous loin de là) que j'ai connu
Pourquoi ils ont conservé la langue ? Parce qu'elle leur servait à parler, comme tout autre langue, et de toute manière la raison importe peu.
Respecter les gens ça veut dire ne pas s'amuser suel ou presque dan son coin à inventer des néo-mots tirés du gallois qu personne ne comprendra en prétendant ,je cite :
"élaborer le breton contemporain."
Il faut un sacré culot pour sortir des trucs pareils, je trouve. Le breton contemporain c'est celui que les bretonnants parlent, comme pour toute autre langue d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 18:07

Quevenois a écrit:
il faut le préciser parce que certaines personnes n'ont pas de respect envers les bretonnants de naissance. Je pense à certains néobretonnants qui pour se justifier essaient de faire croire que les bretonnants de naissance parlent mal.

Il existe, hélas, des bretonnants de naissance qui parlent mal le breton, maintenant, du fait qu'ils l'utilisent rarement. Ils l'avouent eux-mêmes.


_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 18:14

Quevenois a écrit:
oh, te casse pas, on a parfaitement compris où tu voulais en venir! Smile

Un peu de provocation ? Une amabilité ? Histoire de démarrer une nouvelle polémique...
C'est plus fort que vous ! Et vous direz que je vous agresse.

Allez au bout de vos sous-entendus au moins !

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Jeu 14 Oct - 18:22

KAOU a écrit:
Quevenois a écrit:
il faut le préciser parce que certaines personnes n'ont pas de respect envers les bretonnants de naissance. Je pense à certains néobretonnants qui pour se justifier essaient de faire croire que les bretonnants de naissance parlent mal.

Il existe, hélas, des bretonnants de naissance qui parlent mal le breton, maintenant, du fait qu'ils l'utilisent rarement. Ils l'avouent eux-mêmes.

Ca c'est ridicule ! Il y a des gens qui disent ça, parce qu'ils entendent la télé et comme c'est pas le même breton, ils considèrent que le leur est mauvais, puisqu'on leur a fourré dans le crâne que ce qui vient de la télé est "bien". Combien de fois j'ai entendu ça de la part de personnes qui ont une prononciation et un accent très beaux....
C'est quoi au fait 'parler mal" le breton ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 0:59

Voilà une question intéressante à leur poser.

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 1:24

Bonsoir à tous, chers amis! Je me réveille… Je travaille la nuit, à l’hôpital. Je dors donc la journée… Ce soir, ça va! Je suis libre… Quelle polémique ! Vous êtes très compliqués…
Peut-être faites-vous semblant de ne pas comprendre ?... J’ai précisé et insisté sur le fait suivant : Comme j'ai souvent entendu dire Yann-Ber Tillenon à Kêrvreizh, il faut distinguer ce qui appartient au « privé », à la « société » à l’ « espace de liberté », le pouvoir « folklorique » de la "culture" (réalisations passées), de ce qui appartient au « public », à l « État », à l’ « espace de l’autorité », le pouvoir « politique », donc « historique » au présent de la "civilisation" (réalisations nouvelles).

Mais c’est peut-être plus facile à comprendre pour moi, que pour vous. Je suis une Étrangère. Je n’ai pas été conditionnée par les mêmes circonstances que vous. Je ne suis pas formatée par les contingences de l’identité bretonne biologique dans la société provinciale.

Ce qui m’intéresse c’est l’identité historique dans l’État. Car ce sont les États qui font l’histoire. Ils mettent les peuples dans l’histoire du monde avec leur langue d’État. Les peuples sans État sont dans l’histoire de leur État voisin ou colonisateur.

Je suis Sénégalaise, donc d’origine africaine. J’ai donc appris le breton moderne unifié pour des raisons politiques générales et non pas pour des raisons folkloriques locales. Ce n’est évidemment pas pour devenir une « Bretonne » noire dans la province «Bretagne» de l’État français, où tout le monde parle français par ailleurs!

Ca ne m'intéresse pas d'apprendre un des dialectes moribonds de la société française. Qu’il soit gallo, morvandio, léonais, cornouaillais, vannetais ou trégorrois, n’a pas d’importance.

En fait, vous semblez tous contre un État breton, contre votre liberté de décision historique. Vous voulez rester « dépendants » ? Vous avez l’air parfaitement d’accord pour conserver l’État français. N’a t-il pas, pourtant, toujours tout fait pour détruire ces parlers locaux que vous défendez ? Ne vous a t-il pas effacé du monde comme nation pour vous réduire à l’état de région ? Vous lui demandez juste de tolérer vos dialectes en France, dans sa société ?! Ce forum est-il 100 % "Breizh" ou 100 % "Bretagne" ?...

D'après ce que j'ai appris à Kêrvreizh le breton populaire que vous trouvez génial est déjà du français traduit en breton !... Le peuple imite toujours son élite. Or l'élite en Bretagne autrefois, avant la république, c'était la noblesse. Celle-ci trahissait son pays en se francisant.

Les nobles d'expression française apprenaient le breton, pour communiquer avec « leurs gens »... Ils le parlaient en traduisant mot à mot leur vieux français de l'époque. C'est ainsi que le peuple, en les imitant, s'est mis à parler un breton francisé. À ce moment est apparu l'usage exagéré de l'article, comme en français, et l'excès des mutations qui ont suivi !... Le « hennvrezhoneg » est devenu « krennvrezhoneg »…

Je suis d’accord avec M. Tillenon. Voici ce qui est important pour moi : J’apprends une langue d’État, la langue de "Preder", la "tête" de l’Emsav. Ceci afin de participer à l’évolution de l’Emsav comme «État breton » en gestation. Ainsi, jusqu’à ce qu’il devienne suffisamment important pour remplacer l’État français.

Je veux contribuer à une nouvelle création historique : l’histoire de « Breizh » et non pas l’histoire de «Bretagne ». « Bretagne » est une région française, donc dans l’histoire de France. M. Tillenon a expliqué cela dans plusieurs messages sur le forum socialisteeuropéen et sur le forum "Ar Vro".

Selon ce que j’ai appris, la langue de l’Emsav est issue de la première réforme de l’orthographe en 1911 (KLT). Elle a donné naissance à Gwalarn, revue de Roparz Hemon. Gwalarn a débouché sur la deuxième réforme de l’orthographe en 1943. Ce qui a permis le « zh », le « KLTG », la naissance de « Al Liamm », puis de « Preder».

Il me semble qu’il y a une suite logique et cohérente dans l’histoire de l’Emsav et de sa langue d’État, provenant de l’union des dialectes. C'est ce qui m'a passionné. De la même façon, ma compatriote d’origine, Rama Yade, que je viens de voir ce soir dans l’émission d’Arlette Chabot « A vous de juger » n’a pas appris le morvandio, le vannetais, l’occitan ou le chtimi pour devenir ministre de l’État français !!!...

Me zo klañvdiourez ha diabarzhadez en ospital. Deskiñ a ran medisinerezh. Pa vin medisin ha pa vo ur Stad vrezhon, e fell din bezañ maodiernez ar yerc’hed e gouarnamant ar Stad-se !

Noz vat deoc’h holl !

Me ho kar ! Pe, me gar ac’hanoc’h peogwir e seblantit onest !...

Genovefa.

[url=http://socialiste.forumactif.com/general-general-f6/rentree-a-kervreizh-t10209.htm ]http://socialiste.forumactif.com/general-general-f6/rentree-a-kervreizh-t10209.htm [/url][url=Ar Vro//www.ar-vro.com/search.forum?search_id=egosearch]Ar Vro:http://www.ar-vro.com/search.forum?search_id=egosearch[/url]


Dernière édition par GENOVEFA le Ven 15 Oct - 2:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 1:25

yannalan a écrit:
Ca c'est ridicule ! Il y a des gens qui disent ça, parce qu'ils entendent la télé et comme c'est pas le même breton, ils considèrent que le leur est mauvais, puisqu'on leur a fourré dans le crâne que ce qui vient de la télé est "bien".

Les vieux clichés c'est comme les menhirs, ils sont inusables !

Si ridicule il y a, et à l'évidence c'est le cas, c'est oser affirmer que les bretonnants de naissance estiment que leur breton est mauvais à cause de la télévision.

Soyons sérieux cinq minutes ! Les mêmes bretonnants ne peuvent pas dans le même temps se gausser des gens qui parlent breton à la télévision et considérer de ce fait que le leur est mauvais ; ce serait les prendre pour des imbéciles. Il faut un peu de logique !

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 1:38

GENOVEFA a écrit:
Je suis Sénégalaise, donc d’origine africaine. J’ai donc appris le breton moderne unifié pour des raisons politiques générales et non pas pour des raisons folkloriques locales.

Vous auriez voulu trouver une formule pour vous faire des "amis" en Bretagne, vous n'auriez pas pu trouver mieux !

"Raisons folkloriques locales" ça c'est envoyé !!!

Si vous avez des projets de vacances, oubliez l'Ouest pendant quelques temps. Essayez la Corse, je suis sûr que vous allez leur découvrir à eux aussi "des raisons folkloriques locales". Vous devriez même y faire construire pour pouvoir mieux les étudier sur place.

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 1:54

GENOVEFA a écrit:
Ca ne m'intéresse pas d'apprendre un des dialectes moribonds de la société française. Qu’il soit gallo, morvandio, léonais, cornouaillais, vannetais ou trégorrois, n’a pas d’importance.

Vous voulez bien m'expliquer comment vous arrivez à associer des "dialectes moribonds" bretons à la société française ?
Comme ça à première vue, j'y vois autant de rapport qu'entre la longueur de la seringue et la largeur des fesses du malade. "Humour cornouaillais" bien vivace lui !

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 2:23

..


Dernière édition par Quevenois le Ven 15 Oct - 3:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 2:39

Oui, bonsoir ! Vous sortez des phrases de leur contexte. N’est –ce pas un peu malhonnête ?... Mais Je ne vois pas ce qu'il y a d'insolite dans ce que je dis. Tout n'est-il pas français aujourd'hui en "Bretagne", comme l'indique ce mot français "Bretagne" dont vous vous réclamez vous-mêmes ? La société, l'État, tout n'est-il pas français jusqu'au nom du pays que vous employez aussi vous-mêmes ?...

Je ne cherche certainement pas, effectivement, à me faire des amis parmi ceux qui s'accommodent de cela. Ils le font par confort, par lâcheté. Ils se complaisent dans les hobbys folkloriques de la société française que leur laisse l’État français pour avoir la tranquillité.

Il en a toujours été ainsi dans toutes les colonies d’Afrique et d’ailleurs. Ce qui me passionne, moi, je le répète, ce n’est pas le passé. C’est le futur, le projet de développement de l’Emsav, jusqu’à l’État « Breizh » en Europe fédérale, exemple pour d’autres continents comme l’Afrique.

Je me demande, effectivement, si les "Bretons" de "Bretagne" régionale ne sont pas aussi étrangers au nouveau pays "Breizh" national, en devenir, que moi je le suis au "Bretons" de souche !...

Sklaer eo evidoc'h ?... Afrika a zlefe bezañ ur skouer evit an holl a fell dezho en em zieubiñ evit krouiñ un dra nevez !...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 3:03

D'ailleurs je serais intéressé de savoir combien de gens parlent le breton de Preder. Je pense qu'il y a plus de bretonnants dans ma petite commune que de gens qui parlent le predereg...

Citation :
Je ne suis pas formatée par les contingences de l’identité bretonne biologique dans la société provinciale.

l'identité bretonne biologique? c'est quoi ça?

Citation :
Ils le parlaient en traduisant mot à mot leur vieux français de l'époque. C'est ainsi que le peuple, en les imitant, s'est mis à parler un breton francisé.

si les nobles parlaient un breton si francisé que ça, les bretonnants ne les auraient pas compris (tout comme les bretonnants d'aujourd'hui ne comprennent pas le breton des néo-bretonnants quand il est trop francisé).
En revanche, s'il y a bien un breton qui est copié sur le français, c'est bien le predereg... y a guère qu'une partie des éléments lexicaux, pris au vieux-breton ou au gallois afin de préserver une soi-disant "pureté" celtique de façade, qui ne vienne pas du français.

Citation :
À ce moment est apparu l'usage exagéré de l'article, comme en français, et l'excès des mutations qui ont suivi !... Le « hennvrezhoneg » est devenu « krennvrezhoneg »…

n'importe quoi... Documente-toi avant d'écrire de telles sottises.

Citation :
Selon ce que j’ai appris, la langue de l’Emsav est issue de la première réforme de l’orthographe en 1911 (KLT). Elle a donné naissance à Gwalarn, revue de Roparz Hemon. Gwalarn a débouché sur la deuxième réforme de l’orthographe en 1943.

le peurunvan a été "fixé" en 1941, pas en 1943. D'ailleurs je ne crois pas qu'il soit vrai que Gwalarn a débouché sur cette réforme. A l'origine, R. Hemon ne voulait pas du peurunvan. C'est qui l'on sait qui l'ont incité à l'utiliser.

Citation :
Ce qui a permis le « zh », le « KLTG », la naissance de « Al Liamm », puis de « Preder».

il ne faut pas tout mélanger, orthographe, langue unifiée, littérature et création des néologismes par Preder.

Citation :
J’ai donc appris le breton moderne unifié pour des raisons politiques générales

lesquelles? l'imminence d'un Etat breton indépendant et qui parlerait breton unifié dans sa totalité? Smile
Quand on voit les résultats aux élections régionales, on voit qu'il vaut mieux s'intéresser à des choses plus urgentes... Je n'ai pas l'impression que la majorité des Bretons souhaitent devenir indépendants, ni que les opinions changent sur ce sujet. Je ne suis pas non plus sûr que la situation du breton changerait beaucoup, sur le terrain, si la région devenait indépendante. Il suffit de voir ce qui s'est passé avec l'indépendance de l'Irlande...

Citation :
Il me semble qu’il y a une suite logique et cohérente dans l’histoire de l’Emsav et de sa langue d’État, provenant de l’union des dialectes.

la langue de quel Etat? L'union des dialectes? C'est vite dit. Etudie les dialectes et tu verras que beaucoup ont été oubliés...

Citation :
Je veux contribuer à une nouvelle création historique : l’histoire de « Breizh » et non pas l’histoire de «Bretagne ». « Bretagne » est une région française, donc dans l’histoire de France.

Ah, Bretagne est un mot français donc la Bretagne est forcément française et donc il faut parler de Breizh quand on parle français, désormais Smile . Mais la Bretagne s'appelait déjà ainsi (ou Bretaigne et variantes orthographiques) avant de devenir une région française. De plus, l'Angleterre et l'Espagne sont aussi des mots français, car en français on ne dit pas England ni España. Sont-ce des régions de France?

Citation :
Me zo klañvdiourez ha diabarzhadez en ospital. Deskiñ a ran medisinerezh. Pa vin medisin ha pa vo ur Stad vrezhon, e fell din bezañ maodiernez ar yerc’hed e gouarnamant ar Stad-se !

Aouen 'meus eh vimp tout marv barzh-amañ e-rhaok e vo zavet ur stad vreton, paourkaezh. Gwell 'vehe deoc'h labourat àr ar pezh zo gwir bar bed a-vremañ...

Citation :
Ils se complaisent dans les hobbys folkloriques de la société française que leur laisse l’État français pour avoir la tranquillité.

quels hobbies folkloriques par exemple? Que leur laisse l'Etat français, ah bon. Il faut l'autorisation de l'Etat pour avoir des hobbies maintenant.

Citation :
Je me demande, effectivement, si les "Bretons" de "Bretagne" régionale ne sont pas aussi étrangers au nouveau pays "Breizh" national,

qui est-ce qui ne serait pas étranger à un pays qui n'existe pas?...

Citation :
Sklaer eo evidoc'h ?... Afrika a zlefe bezañ ur skouer evit an holl a fell dezho en em zieubiñ evit krouiñ un dra nevez !...

Lâret 'peus deja : bar Senegal ema ar galleg ar langaj ofisiel. Ema rhet deoc'h gober ho choñj neuzen ! Ma ya ho "Preizh nevez" da heul skwer ar Senegal e vo dalc'het da gaojal galleg banezhi !

Enfin, d'après ce que je vois sur le site de J.P.Tillenon, ce dernier a des amis fascistes et racistes. Ca devrait te faire réfléchir (enfin à moins que, comme je le crois, tu sois J.P.Tillenon "déguisé" en Sénégalaise!). Moi j'aime pas les fascistes ni les extrémistes quels qu'ils soient.

Enfin, nous sommes hors sujet et cette discussion ne mènera pas à grand-chose : tu es tellement dans ton idéologie que même face aux arguments les plus rationnels, tu ne changeras pas d'avis... et ta propagande ne va pas convaincre grand-monde ici à mon avis... Gwell 'vehe deoc'h klazh gwellhaat ho preton...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 10:51

Qui sont donc les amis fascistes et racistes de Yann-Ber TILLENON ? Vous-même ? N’est-ce pas plutôt vous qui êtes fasciste et raciste ? En effet, ne vous complaisez-vous pas dans un conservatisme du breton naturel, culturel, d'antan, d’une société bretonne du passé, du 19e siècle ? N’avez-vous pas une conception passive des cultures ? Vous êtes contre la conception active de la civilisation, des réalisations nouvelles, de la nouvelle civilisation bretonne qui se développe grâce à Preder dans la nouvelle langue de l’Emsav, que vous cherchez à détrôner !... Mais pourquoi donc ne faites-vous pas la même chose avec la France ?... Dans votre accoutrement du 19 e siècle, vous me faites penser à mes compatriotes d’origine qui refusent d’évoluer dans la brousse africaine et à Hitler, quand il se travestissait en paysan bavarois !...

Finalement, avec votre façon de ridiculiser la Bretagne du 21 e s sur le plan éthique et linguistique ne seriez-vous pas directement au service d’une administration de l’État français ? N’êtes-vous pas comme ce Le Lay, dont le travail consiste à discréditer, outrager l’Emsav gênant ?... Pourquoi donc acceptez-vous du français ce que vous refusez du breton ? Pourquoi n’écrivez-vous pas en vieux français ou en dialecte morvandio ? Quant à « J.P.Tillenon "déguisé" en Sénégalaise! » Ce serait plutôt le contraire … J’avoue que c’est homme m’a beaucoup influencé mais pour le moment, le travesti n’est-ce pas vous, affublé en paysan breton d’avant la guerre de 14 ?! Seriez-vous locataire du "Parc d'Armorique" 100% Bretagne ?...

Donnez- moi le moyen de vous envoyer ma photo. Je vous la posterais avec plaisir !

De toute façon, Yann-Ber Tillenon n’exclut personne à Kêrvreizh. Il accepte de côtoyer tous les extrêmes (qui ne l’aiment pas…). Comme il le dit et l'écrit, « …il le leur rend bien… ». Croyez-vous vraiment qu’il suffit de prononcer l’anathème « fasciste » ou « raciste », comme autrefois "Juif" ou "terroriste", pour avoir raison et être couvert par la bénédiction du pouvoir en place que vous servez ?... Non cher ami, c'est plus difficile aujourd'hui ... Les Bretons, comme les Sénégalais ne sont plus des paysans analphabètes...
Voir ce post sur "Ar Vro" où M. Tillenon parle des "extrêmes" ...
http://www.ar-vro.com/speredelezh-spiritualite-f12/notre-identite-celtique-t733.htm
Revenir en haut Aller en bas
tugdu
Elfe
Elfe


Nombre de messages : 21
Age : 97
Lec'hiadur/Localisation : Pays Nantais
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 12:14

Je me contrefous de ce dialogue mais je suis persuadé à 100% que Genovefa est M. Tillenon.

Cela semble évident.

même façon de parler, de donner des liens .

j'imagine mal une senegalaise etre aussi idéologique et pointilleuse sur la chose bretonne et aussi partie prenante du projet "tillenonesque"
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karrikell.over-blog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 12:46

tugdu a écrit:


j'imagine mal une senegalaise etre aussi idéologique et pointilleuse sur la chose bretonne et aussi partie prenante du projet "tillenonesque"
.

Cher Monsieur, C'est que vous manquez peut-être d'imagination ? Une Sénégalaise, (une "négresse"?...), serait donc, pour vous, trop stupide pour comprendre le projet "tillenonesque". C'est pourtant le seul valable, à mon avis. C'est le seul qui ne soit vraiment pas raciste ni conservateur. C'est donc le seul, effectivement, dans lequel je peux être "partie prenante".

Vous préfereriez me voir dans une réserve africaine ou dans le "Parc d'Armorique", parlant le dialecte bambara ou trégorrois pour les touristes parisiens ou japonais ?...
Revenir en haut Aller en bas
tugdu
Elfe
Elfe


Nombre de messages : 21
Age : 97
Lec'hiadur/Localisation : Pays Nantais
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 14:41

Chere/cher Genovefa/M.Tillenon

je m'attendais à cette réplique, donc voici ma réponse .
j'aurai fait la meme reponse avec une suedoise ou une lithuanienne.

le vocabulaire que vous utilisez, la façon de mettre des liens, la meme rethorique fait clairement penser à un homme.
et quel homme à part Tillenon défendrait il aussi passionement le projet Tillenon ?

cela ne serait pas la premiere fois que vous utilisez un n-ieme pseudo.
mais bon je tiens à dire que c'est ma derniere intervention sur ce fil.
je n'ai pas envie d'alimenter vos elucubrations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karrikell.over-blog.com
KAOU
Galaad
Galaad
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 64
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 14:59

GENOVEFA a écrit:
tugdu a écrit:


j'imagine mal une senegalaise etre aussi idéologique et pointilleuse sur la chose bretonne et aussi partie prenante du projet "tillenonesque"
.

Cher Monsieur, C'est que vous manquez peut-être d'imagination ? Une Sénégalaise, (une "négresse"?...), serait donc, pour vous, trop stupide pour comprendre le projet "tillenonesque". C'est pourtant le seul valable, à mon avis. C'est le seul qui ne soit vraiment pas raciste ni conservateur. C'est donc le seul, effectivement, dans lequel je peux être "partie prenante".

Vous préfereriez me voir dans une réserve africaine ou dans le "Parc d'Armorique", parlant le dialecte bambara ou trégorrois pour les touristes parisiens ou japonais ?...

Vos origines ne sont pas mises en cause, par contre je n'en dirais pas autant de vos idées !

Si vous le permettez, considérez cela comme une formule d'introduction, nous avons nous aussi des projets, certes bien moins ambitieux que les vôtres mais au moins ils sont plus réalistes !

_________________
mil bennoz d'al lutig !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 15:21

Citation :
Qui sont donc les amis fascistes et racistes de Yann-Ber TILLENON ? Vous-même ?

au cas où tu n'aurais pas bien compris, je ne suis pas ami de J.P.Tillenon...
Il suffit d'aller sur son site 5 minutes, il dit lui-même qu'il est ami depuis 30 ans avec un certain G. Faye. Une petite recherche sur Google et on a tout de suite compris...

Citation :
N’est-ce pas plutôt vous qui êtes fasciste et raciste ?

c'est bien la première fois qu'on insinue que je suis fasciste et raciste... Quiconque me connaît un tant soit peu sait très bien que ces idées nauséabondes sont aux antipodes des miennes.
En gros, quand on est pas d'accord avec toi on est fasciste et raciste? Dans ces cas là la plupart des gens le sont, d'après toi? Smile

En réalité, tu es J.P.Tillenon, qui se fait passer pour une Sénégalaise précisément pour pouvoir traiter de raciste et de fasciste quiconque n'est pas d'accord avec lui. Procédé facile sur un forum internet... mais ça marche pas.

Bon allez, je crois que dans peu de temps tu vas te faire bannir d'ici, comme la fois précédente... Va faire ta propagande ailleurs, sur un forum où tu trouveras des gens prêts à écouter tes bobionaj. Ici je crois que c'est pas le genre de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 22:38

Vous atteignez maintenant des sommets dans la fourberie !... C'est vous-même qui portez des accusations par "exorcisme", "projection", comme disent les médecins psychiatres et mon Professeur, mais vous n'acceptez pas qu'on vous retourne le même "compliment !... C'est tout à fait bien français et contemporain dans la société française actuelle. C'est le racisme anti-raciste et le fascisme anti-fasciste !!!... Je vois que vous avez bien appris vos leçons d'imposture à la télé "nauséabonde" !... J'ai rencontré de toutes les opinions à Kêrvreizh, de l'extrême gauche à l'extrême droite. C'est ce qui fait la valeur de M. Tillenon. Il est dans le droit fil conducteur de la tradition celtique de "conciliation des contraires" pour les transcender .

Je vais dormir tout le week-end !...

Salamalekum !
Revenir en haut Aller en bas
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Ven 15 Oct - 23:51

Eh bien dormez bien et rêvez à votre Bretagne fantasmagorique, et évitez de revenir troller ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   Sam 16 Oct - 0:49

Citation :
J'ai rencontré de toutes les opinions à Kêrvreizh, de l'extrême gauche à l'extrême droite. C'est ce qui fait la valeur de M. Tillenon.

pour moi avoir des amis à la fois d'extrême gauche et d'extrême droite ne fait pas la valeur d'un homme, bien au contraire... ça prouve que dans tous les cas il y a un gros problème...

Citation :
Salamalekum !

זײַ געזונט און אַ גוטע נאַכט
און קום ניט צוריק
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demat eus ur Senegaladez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demat eus ur Senegaladez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demat, les voisins!
» demat (bonjour en breton)
» Eo un arnod.
» Demat an holl
» traduire du français en breton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Présentation des membres-
Sauter vers: