Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "de toute façon ya plusieurs bretons"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
yannalan
Roi Breton
Roi Breton


Masculin
Nombre de messages : 1242
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : er vro Pourlet
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Dim 18 Jan - 18:50

Ah ben, bon suicide, qu'est ce que tu veux qu'on te dise....(mdr)

Tu es enfermé dans de discours, tu ne lis même pas ce qu'on te dit, mais c'est vrai, toi tu es un vainqueur.... j'oubliais...

Perds ton temps à tes couillonades, nous on apprend le breton et on l'enseigne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Dim 18 Jan - 20:05

Enseignez, enseignez, c'est très bien. Cela ne servira juste à rien compte tenu de l'inexistence politique du peuple breton pour défendre les droits fondamentaux qui permettent un tel enseignement sur une échelle sérieuse.

C'est vous en l'occurrence qui n'écoutez pas. Vous vous cantonnez au culturel pur qui de toute façon en République Française prend une dimension politique jugée hostile par le régime.

Je l'ai dit, vous êtes des lâches. Condamnés par surcroît.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Dim 18 Jan - 20:11

Il y a du vrai dans ce que tu dis, Stourmer, sur l'absence totale de résistance (transmission de la langue) chez les bretonnants traditionnels, et sur le zèle qu'ils ont parfois mis à se défaire de la langue. Je ne suis pas sûr cependant que l'on puisse interpréter ça à l'aune du couple vainqueur / vaincu (avec des accents à la Cioran). Les bretonnants ont simplement pensé que leur langue (et la culture qui va avec) n'était pas digne d'être transmise, car elle était devenue inutile à leurs yeux, et parfois méprisable.
Quant à la "plouquitude" des bretons, je te rappelle que c'est en Bretagne que les lycéens obtiennent en général les meilleurs résultats au bac, dans l'hexagone. C'est aussi dans cette région que l'on trouve le plus d'agrégés (enfin je crois).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Dim 18 Jan - 20:19

Citation :
Quant à la "plouquitude" des bretons, je te rappelle que c'est en Bretagne que les lycéens obtiennent en général les meilleurs résultats au bac, dans l'hexagone. C'est aussi dans cette région que l'on trouve le plus d'agrégés (enfin je crois).

Cela confirme ce que je dis ! Les bretons, qui sont des ploucs complexés, s'empressent de se comporter en parfaits petits colonisés et en singes savants. S'ils ne l'étaient pas ils utiliseraient le savoir accessibles pour s'émanciper, ce qu'ils se gardent bien de faire. Au contraire, ayant appris à être de parfaits techniciens français, ils filent à Paris sans poser de question.


Citation :
Je ne suis pas sûr cependant que l'on puisse interpréter ça à l'aune du couple vainqueur / vaincu (avec des accents à la Cioran). Les bretonnants ont simplement pensé que leur langue (et la culture qui va avec) n'était pas digne d'être transmise, car elle était devenue inutile à leurs yeux, et parfois méprisable

Ton résumé n'est pas différent du mien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Dim 18 Jan - 23:39

Tout ceci prouve que vous n'aimez pas la Bretagne. Vous aimez une Bretagne qui n'existe que dans votre imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Lun 19 Jan - 2:54

Citation :
Tout ceci prouve que vous n'aimez pas la Bretagne.

Absolument. Je n'aime pas la "Bretagne" province française en proie au suicide, à l'exode de masse, à la dictature de vieux ploucs, à l'alcoolisme, au chomage, au conformisme d'une presse de vieux bourgeois francisés. Je n'aime pas ce cadavre ambulant qui se flatte de ses névroses en faisant risette et grimaces, étalant des têtes d'ahuris dans Le Télégramme ou Ouest France.

Je n'aime pas la Bretagne car j'ai du goût et du respect pour mon pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Lun 19 Jan - 3:01

Si tu n'aimes pas la Bretagne, que viens-tu faire sur le forum Bretagne-Passion ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Lun 19 Jan - 19:25

Ben j'ai répondu:


Citation :
Je n'aime pas la Bretagne car j'ai du goût et du respect pour mon pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Lun 19 Jan - 20:59

An dra-he zo ken sklaer 'vel lagad un aer...
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Lun 19 Jan - 21:25

Bonsoir,
Stourmer a écrit:
Ce ramassis peut donc disparaître, cela serait même la solution qui sauverait le plus l'honneur. Mieux vaut mourir que de vivre comme le pantin d'un maître, et quel maître ! Voyons ces français de Paris... Être soumis à ça en souriant, voilà qui mérite bien des châtiments.

Bon, ben ... toi qui a de l'honneur (je déconne: je vois bien que tu connais le mot mais que tu ignores son sens), mets donc cette idée en application: montre l'exemple, et disparais, puisque, à part couiner sur un forum, tu ne fais toi-même ni mieux ni plus que ce "ramassis".

Mais, avant, explique nous quand même ce qui t'est arrivé, ce que les "ploucs" ou ce que tes parents ont bien pu te faire pour t'avoir mis dans cet état et susciter tant de haine viscérale (tout ce qui vient des viscères pue).

____________________________________________
Dat veniam corvis, vexat censura columbas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mar 20 Jan - 5:14

Citation :

Mais, avant, explique nous quand même ce qui t'est arrivé, ce que les "ploucs" ou ce que tes parents ont bien pu te faire pour t'avoir mis dans cet état et susciter tant de haine viscérale (tout ce qui vient des viscères pue).

J'éviterais d'être désagréable donc je te dirais tout simplement pour répondre à ta question: va dans un lieu public, observes les gens 10 minutes.

Voilà tu as ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mar 20 Jan - 20:46

Bonsoir,
Stourmer a écrit:
Citation :

Mais, avant, explique nous quand même ce qui t'est arrivé, ce que les "ploucs" ou ce que tes parents ont bien pu te faire pour t'avoir mis dans cet état et susciter tant de haine viscérale (tout ce qui vient des viscères pue).

J'éviterais d'être désagréable donc je te dirais tout simplement pour répondre à ta question: va dans un lieu public, observes les gens 10 minutes.

Voilà tu as ta réponse.

Désolé, c'est sans doute trop subtil pour moi, mais je n'ai pas compris ta réponse.

Quand je vais dans un lieu public (et j'y vais souvent) et que j'observe les gens, je vois des cons et des "gens bien", des excités et des "gens bien", des indifférents et des "gens bien", des racailles et des "gens bien", des fous et des "gens bien", etc. Rien, en tout cas, qui justifie de cracher sur les uns ou les autres, de haïr, de mépriser, de vomir sa bile à chaque phrase.

Si encore, derrière ce fatras verbeux, se cachait une action, ou seulement un projet, ou seulement une idée... Mais, à part l'injure, l'insulte, l'excès ... RIEN. Tout ce qui est excessif est dérisoire.

____________________________________________
Dat veniam corvis, vexat censura columbas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mar 20 Jan - 22:12

Il n'y a de surprenant au fait que vous ne saisissiez pas le sens de mon propos. Vous êtes un produit de cette société en bout de course. Il n'y a aucune raison pour que vous ressentiez un problème chez vos congénères.

Je regarde l'histoire longue. Avant il y avait des peuples avec des inconscients collectifs qui se traduisaient par des constructions collectives. Aujourd'hui le néant post-moderne a achevé son travail.

Le coq sur son tas de fumier croit toujours qu'il domine le plus beau des mondes, et à tout le moins, un monde tout à fait acceptable.

L'adage de ce ramassis actuel serait "Plutôt la vie que l'honneur", là ou jadis on entendait "Plutôt la mort que la souillure".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mar 20 Jan - 22:37

Citation :
Tout ce qui est excessif est dérisoire

Pas forcément. C'est dans l'excès que naissent souvent les plus beaux élans, les plus belles inspirations. (Et inversement, dans notre société actuelle, des idées fascisantes peuvent naître également du "consensus mou", du "politiquement correct", sans même qu'on s'en rende compte.)
Je ne veux pas me faire l'avocat de Stourmer, mais je pense que ce qu'il veut dire c'est que la Bretagne actuelle n'est pas à l'image de la Bretagne dont il rêverait. Et sur ce point on serait beaucoup à pouvoir le rejoindre, pour des motifs à chaque fois différents peut-être.
La tentation est grande, pour ceux (dont je fais partie) qui pensent qu'une Bretagne complètement francisée ça ne veut plus dire grand chose, de "regretter" l'époque (d'il y a cinquante ans) où tout le monde parlait encore breton, où il y avait encore des talus entre les champs, et où l'on pouvait boire l'eau des puits (je mets tout ça dans le même paquet).
Aujourd'hui on est les champions du porc en batterie et l'on n'entend plus un mot de breton nulle part depuis longtemps, en dehors de lieux privés spécifiques.
Donc on peut comprendre l'irritation de Stourmer devant la situation actuelle de dévastation totale dans tous ces domaines, sans être un extrémiste forcené.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mar 20 Jan - 23:46

Citation :
La tentation est grande, pour ceux (dont je fais partie) qui pensent qu'une Bretagne complètement francisée ça ne veut plus dire grand chose, de "regretter" l'époque (d'il y a cinquante ans) où tout le monde parlait encore breton, où il y avait encore des talus entre les champs, et où l'on pouvait boire l'eau des puits (je mets tout ça dans le même paquet).

Ca m'étonnerait que Stourmer regrette ça, puisqu'il veut déjà que les dialectes disparaissent. Ce qu'il semble vouloir, c'est une Bretagne à la fois différente de l'actuelle et différente de l'ancienne.

Stourmer, quand tu écris "Il n'y a de surprenant au fait que vous ne saisissiez pas le sens de mon propos. Vous êtes un produit de cette société en bout de course. "

que proposes-tu pour remplacer cette société en bout de course ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mer 21 Jan - 3:28

La disparition des dialectes n'est pas de mon fait mais est une réalité. La disparition du brezhoneg n'est pas de mon fait, mais une réalité. Le réel nous impose des états de fait que nous devons admettre dans nos calculs.


Citation :
que proposes-tu pour remplacer cette société en bout de course ?

Je n'ai pas d'autorité ni de légitimité pour proposer quoique ce soit. Il y aura toujours 36 000 façons de voir les choses. Je crois cependant observer que quelques personnes sentent que nous arrivons à la fin d'une époque, que derrière les grandes espérances essoufflées s'agite un cynisme qui se cache désormais à peine et qui transcende les clivages politiques, moraux et autres.

J'ai une vision de cette société et une certaine explication de cet état. Il est certain que nous en sommes là par la volonté au moins passive des gens. Quiconque n'est pas satisfait aujourd'hui doit admettre que cela n'est pas un accident, mais la somme de choix conscients ou non de la part de la masse.

Je ne suis pas satisfait des choix de cette société dans leur ensemble, et je sais que nous ne pouvons rien y changer car c'est une marche claire et nette de la majorité vers l'abîme. On pourra leur expliquer ce que l'on voudra, on empêchera pas l'effondrement complet de cette société dont le fonctionnement est grosso modo le même sur la surface de l'Occident.

Toutes les valeurs de cet occident, même celles qui ont l'air de s'affronter, sont en réalité issues de la même source. C'est ce qui me semble être la nouvelle religion admise par tous: l'hédonisme libéralo-caritatif.

La situation est extrêmement grave, mais peu s'en apperçoivent. Peu s'apperçoivent de l'ampleur des destructions qu'ont subit les communautés humaines à tous les niveaux et qui procèdent d'une volonté de soumission des peuples en les fragmentant de l'intérieur par la promotion d'un individualisme incapacitant excusé par des faux semblants humanitaristes.

Cela n'ira pas sans conséquences graves dont je pressens déjà l'arrivée.

Nous avons en face de nous le totalitarisme le plus abouti, l'anarchie la plus contrôlée qui soit. Inutile de chercher des SS au coin des rues: les plus efficaces mâtons sont désormais chez chaque membre de la société qui s'interdit en conscience les choses les plus élémentaires de l'esprit et de la vie saine en société pour des plaisirs malsains vendus par le système. Et parce que chaque membre de cette masse est devenu le geôlier de sa propre âme et de sa propre dignité sous la houlette d'un pouvoir implacable et si tapageur qu'on ne le décèle plus tant il est partout, nous pouvons nous attendre à de très graves catastrophes.

Rien de ce qui nous arrive n'est le fait du hasard: chaos social, néant spirituel, individualisme, explosion de la criminalité, destruction de la tradition, dilution des peuples, consumérisme atavique et compulsif, disparition de l'éducation et de la transmission, utilitarisme, relativisme, trivialisme sexuel, féminisation des hommes et masculinisation des femmes, totalitarisme jouisseur et nihiliste couvert par une guimauve moraleuse, explosion des familles, drogues, conflits internationaux, espérances commanditées, dislocation des solidarités enracinées et conrètes, guerre de tous contre tous, etc.

L'ensemble des gens se sent mal mais refuse de renier ses fausses idoles. C'est ainsi comme je l'ai dit personne n'empêchera l'effondrement final de l'occident et de ses valeurs. Il faut en arriver à ce point pour que ces populations malades renaissent si elles le doivent. On ne peut pas se penser aujourd'hui sans lier tous les problèmes sociaux dans un tout. Se spécialiser sans chercher à comprendre se qui se passe dans les autres fractions de la société, c'est s'aveugler.

Il faut au moins comprendre les choses à défaut de les prévenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mer 21 Jan - 9:23

Citation :
La disparition des dialectes n'est pas de mon fait mais est une réalité. La disparition du brezhoneg n'est pas de mon fait, mais une réalité.

Ni l'un ni l'autre n'ont disparu, et je pense que ni l'un ni l'autre ne disparaîtront totalement.

Citation :
Rien de ce qui nous arrive n'est le fait du hasard: chaos social, néant spirituel, individualisme, explosion de la criminalité, destruction de la tradition,


Tu déplores la destruction de la tradition mais tu te réjouis de la disparition des dialectes bretons... J'ai du mal à saisir...

Citation :
féminisation des hommes et masculinisation des femmes,

Attention, là tu es sur un terrain savonneux... pour dire cela il faut déjà définir ce que doit être une femme et ce que doit être un homme. Et là c'est un terrain dangereux...

Bref, avec toutes ces constatations, tu ne donnes pas de solution non plus.

Tu dis en gros que les gens sont devenus des moutons. Certes, mais est-ce que vouloir leur imposer à tous une même culture et une même langue, comme tu souhaites le faire en Bretagne, ne les rend-ils pas encore plus moutons ?
A mon avis, promouvoir la richesse et la diversité est plus positif que les éliminer...
Revenir en haut Aller en bas
mul
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1966
Age : 35
Lec'hiadur/Localisation : Brest
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mer 21 Jan - 11:18

Citation :
A mon avis, promouvoir la richesse et la diversité est plus positif que les éliminer...

ya, ne 'meus ket c'hoant da stourm 'vid ar brezhoneg met mont war-raok gand ar brezhoneg. n'eo ket ar memestra....

_________________
O pegen kaer ez out, ma bro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.breton-locmaria.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Mer 21 Jan - 23:30

Citation :

Ni l'un ni l'autre n'ont disparu, et je pense que ni l'un ni l'autre ne disparaîtront totalement.

La question n'est de croire mais d'observer.


Citation :
Tu déplores la destruction de la tradition mais tu te réjouis de la disparition des dialectes bretons... J'ai du mal à saisir...

Le néo breton est la synthèse entre tradition et modernité afin que le brittonnique puisse exister. C'est une solution adaptée. Malgré cela rien ne garantit qu'il parvienne à survivre.


Citation :
Attention, là tu es sur un terrain savonneux... pour dire cela il faut déjà définir ce que doit être une femme et ce que doit être un homme. Et là c'est un terrain dangereux...


Seuls ceux qui n'ont pas d'équilibre ont l'impression de se retrouver sur un terrain savonneux. Sur cette question précise j'ai une vision claire que j'applique et qui une nouvelle fois est à l'opposé des bretons malades féminisées dominés par leurs femmes. A la décharge de ce matriarcat, il y a des femmes fortes quand il y a des hommes faibles et le problème ce sont ces hommes qui ne tiennent pas leur rang. Plutôt la soumission que le courage et le combat.

La féminisation de l'homme c'est la dictature du sentiment qui ouvre la voix à toutes les abdications, à toutes les facilités et toutes les manipulations. "Fuyons le combat, pour peu que nous survivions et évitons le sang". J'observe les jeunes Arabes et je vois très clairement qu'ils tiennent leur rang d'hommes, que les femmes apprécient cela et que leur succès auprès des blanches est important. Je n'y vois absolument aucun inconvénient: c'est la juste récompense qu'offre la nature à ceux qui se tiennent droit à la leur place.

Le breton à 25 suce son pouce et joue à la console comme un enfant de 12 ans. Il est logique que les femmes ne respectent pas l'autorité d'un homme qui n'en veut pas et qu'elle la prenne sans poser de question.

J'entends déjà les aboiements des "hommes féministes" de ce forum. Je me fous de ces discours bien pensant et ignorant qui ne savent pas quelles sont origines du féminisme: rappelons que le premier magazine féminin fût créé par le gouvernement américain. Le féminisme moyen de créer un salariat et d'étendre pour le capital le champ de consommation en plus de détruire la dernière cellule traditionnelle échappant au marché: la famille. Le féminisme avec l'illusion de l'égalité homme-femme (en lieu et place de la complémentarité) a été une catastrophe. On le voit très bien aujourd'hui dans l'explosion des divorces et autres comportement de femmes castratrices, qui est complémentaire de la féminisation.

J'observe également que le système éducatif fonctionne de plus en plus mal depuis qu'il est composé de 80% de femmes .
Que dire enfin de la parité qui n'est que le moyen de parlayser le politique qui n'intéresse pas les femmes (il suffit d'aller dans n'importe quel parti pour voir que dans les colloques les hommes s'intéressent bien plus à ces questions) en le réduisant aux influences émotionnelles propre à la gente féminine.

J'entends déjà les accusations de "machisme". J'affirme: je suis pour le patriarcat, pour un homme fort et digne avec une femme qui tient sa place. Je sais aussi que de toutes façons je suis désormais dans un camp minoritaire (sauf chez les populations immigrées) et que je n'empêcherai pas les bretons comme les occidentaux d'être des lavettes et des pleureuses soumises. C'est ainsi. Mais dans mon foyer, je tiens mon rang et je n'ai pas à hurler pour me faire comprendre de la même façon que ma femme n'a pas à hurler pour se faire entendre. A l'inverse des autres couples que je connais ou l'homme docile est constamment contesté par une femme qui l'engueule sur tout et rien.

Une femme devenue masculine et un homme devenu femme.

Avec ça en temps de crise, un peuple ne va pas loin.

Et j'assume entièrement ce propos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Jeu 22 Jan - 12:37

J'ai l'impression qu'on dévie sérieusement du sujet initial. Quel rapport entre la passivité des Bretons face au passage au français et la supposée "féménitude" des hommes bretons ?
Ce que l'on sait - il y a des statistiques là-dessus - c'est que les femmes ont été, en Bretagne, les plus zélées pour se défaire du breton et de la culture qui va avec.
De même - mais là c'est une impression qu'il faudrait pouvoir étayer par des statistiques - il me semble que, souvent, les femmes ont adopté une phonologie plus "parisienne" que les hommes, lorsqu'elles parlent breton (les hommes ont souvent gardé un accent plus "plouc", donc meilleur).

Quant à tes considérations sur ce que devrait être le rôle de l'homme et de la femme, Stourmer, je ne sais que dire. Sinon que j'ai toujours pensé qu'à partir du moment où un individu (ou un groupe) voulait imposer aux autres ses conceptions des "bonnes valeurs" et de la "bonne sexualité" à avoir, on était sur la pente directe de l'extrémisme et du conflit (cf les Talibans).
Chaque individu a sa liberté de conscience et son propre jugement sur ces questions, et la condition sine qua none d'une bonne entente en société c'est que chacun accepte que le système de valeurs de l'autre soit différent, par essence.
Revenir en haut Aller en bas
Yann Pennorz
Ovate
Ovate
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 47
Lec'hiadur/Localisation : Gwidel, Bretagne occupée
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Jeu 22 Jan - 15:17

Stourmer a écrit:
La disparition des dialectes n'est pas de mon fait mais est une réalité. La disparition du brezhoneg n'est pas de mon fait, mais une réalité. Le réel nous impose des états de fait que nous devons admettre dans nos calculs.

Kenta zo, araog prezeg,
Reiñ skouer vat ha komz brezhoneg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 917
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Jeu 22 Jan - 21:06

Bonsoir,
Stourmer a écrit:
Il n'y a de surprenant au fait que vous ne saisissiez pas le sens de mon propos. Vous êtes un produit de cette société en bout de course. Il n'y a aucune raison pour que vous ressentiez un problème chez vos congénères.

Je ne suis pas le produit de cette société en bout de course: les bretons ne sont pas mes congénères parce que je ne suis pas breton.

Cela dit, tu ne réponds toujours pas à ma question qui paraît t'embarrasser. Mais ça n'a pas d'importance, il est clair que tu nourris une rancœur, une haine toutes personnelles, intimes, que tu maquilles sous un fatras pseudo-intellectuel de considérations politiques, sociales, ethniques, psychologiques, culturelles, etc. alors que ton aigreur est sans doute tout bêtement d'origine personnelle, individuelle. Un vocabulaire, des thèmes ressurgissent constamment dans ta prose (ploucs, éthylisme, alcoolisme, abrutissement, servilité, castration, matriarcat, etc.), à se demander si tout ça ne définirait pas une situation familiale, ce qui expliquerait que tu ne veuilles pas nous dire ce qui t'est vraiment arrivé pour nourrir une telle haine de TES congénères.

Enfin, mais ce n'est pas une surprise, tu ne proposes toujours rien, même quand Quevennois, je crois, te le demande.

Bref, tu craches sur les bretons et, à part ça, tu ne contribues en rien à l'avènement du "Breizh" que tu dis appeler de tes vœux. Bien au contraire même: ton attitude ne peut que desservir cette cause. C'est peut-être ce que tu cherches ...
__________________________________________
Dat veniam corvis, vexat censura columbas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Jeu 22 Jan - 21:20

Gwir eo, 'trekehe deomp lâret tout an traoù-sen ba breton, kentoc'h eit ba galleg.

Citation :
Ni l'un ni l'autre n'ont disparu, et je pense que ni l'un ni l'autre ne disparaîtront totalement.

La question n'est de croire mais d'observer.

Just e-walc'h, me 'wela-miñ en-dro diñ penaost ne varva ket ar breton ! Berped zo tud é tesko breton "mod nevez" ha tud 'räll é tesko breton mod ar bobl, hag an daou ivez a-wezhadoù. An dra-sen zo kaoz e lhârañ ne gredañ ket e farviñt.

Citation :
J'ai l'impression qu'on dévie sérieusement du sujet initial. Quel rapport entre la passivité des Bretons face au passage au français et la supposée "féménitude" des hommes bretons ?
Ce que l'on sait - il y a des statistiques là-dessus - c'est que les femmes ont été, en Bretagne, les plus zélées pour se défaire du breton et de la culture qui va avec.
De même - mais là c'est une impression qu'il faudrait pouvoir étayer par des statistiques - il me semble que, souvent, les femmes ont adopté une phonologie plus "parisienne" que les hommes, lorsqu'elles parlent breton (les hommes ont souvent gardé un accent plus "plouc", donc meilleur).

N'em eus ket gwelet an traoù-sen ba ma bro atav. Mod'räll, marsen 'ma ar merc'hed 'neus lesket ar breton da ge'tañ (marsen, a-gaost hè 'soursia a o bugale muihoc'h eit ar baotred, ha pugur 'ma pet laket ba o fenn e faote kaojal galleg ha leskiñ ar breton, hè 'deus gwraet), mes ban tu 'räll zo muihoc'h a verc'hed a zeska breton eit a baotred. Bar fak, da nebeutañ, 'h vez gwelet spes penaost 'h vez bochad muihoc'h a verc'hed bar c'hantelioù breton. Neuzen ar chañchemant yezh 'ya ban daou du ivez.

Citation :
Le féminisme avec l'illusion de l'égalité homme-femme (en lieu et place de la complémentarité) a été une catastrophe. On le voit très bien aujourd'hui dans l'explosion des divorces et autres comportement de femmes castratrices, qui est complémentaire de la féminisation.

Eido-miñ, ma zo muihoc'h a dud ha zispartïa, 'ma kentoc'h a-gaost an dud n'int ket ken ken pasiant èl eh ouint rhaok. Gwezharäll, an dud 'zae da benn a'n em añdur na bout eh oe kann 'trete. Ne oe ket keme't a dud ha zispartïe gwezharäll, a-gaost eh oe difennet get an iliz hag a-gaost eh oe ur vezh.
An dispartïoù zo daet pa 'neus komañset ar relijion da vont d'an hiaz, a gav geniñ.

Mes lies-kaer eh veze kann 'tre an dud dimet, ha lies eh veze ar vaouez ha 'vestre doc'h tout an traoù ban ti. 'Peus ket 'maet lenn kontadennoù hag istoerioù zo pet skrivet ba amzer ar sosiete gozh, rhaok ar mikanigoù, an tele ha tou'n traoù-sen. An traoù 'oe mem mod, mes an dud ne zispartïent ket, chetu tout. Hag an traoù-sen zo gwir er-maez diàr Vreizh ivez. An traoù 'zepanta doc'h ar familhoù ha doc'h an dud, pas doc'h ar vro. Ba keme't bro zo tout, 'h veze ha 'vez kavet c'hoazh merc'hed ha zo kreñv d'o joñj ha paotred ha 'gerzha moen diräkte, hag ar c'hontrel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Jeu 22 Jan - 22:38

Citation :
Quant à tes considérations sur ce que devrait être le rôle de l'homme et de la femme, Stourmer, je ne sais que dire. Sinon que j'ai toujours pensé qu'à partir du moment où un individu (ou un groupe) voulait imposer aux autres ses conceptions des "bonnes valeurs" et de la "bonne sexualité" à avoir, on était sur la pente directe de l'extrémisme et du conflit (cf les Talibans).

Non cela s'appelle la morale et l'éthique. Il y en a une aujourd'hui en place, il n'y a aucune liberté dans ce domaine contrairement à ce que tu sembles croire. J'observe la situation actuelle et je vois une déliquescence, une dissolution générale issue du fait que les seules valeurs admises sont des valeurs associales parce qu'individualites et donc anarchisantes.

Je l'ai dit: de toutes façons c'est trop tard. On empêchera pas l'explosion des divorses, la hausse des crimes, les progrès de la corruption, le relativisme général, le cynisme névrotique qui est le dernier bastion des gens perdus dans ce chaos. Et cela n'est qu'une partie de la chute entamée. Au plan démographique, donc du renouvellement du peuple en lui même, la réussite personnelle prime sur le simple renouvellement des générations engendrant par la même un effondrement des perspectives stables de la société (crise pour les retraités, économie mortellement touchée).

Que dire de l'obsession matérialiste de nos sociétés malades cherchant à accumuler pour accumuler et qui fait que des millions de gens se rendent malades chaque jour par des sommes de dettes insensées. Une obsession qui a tous les traits d'une sorte de soin palliatif en consommant pour oublier les tristes vies de tous et surtout l'incroyable asociabilité désormais en place.

Il y a aujourd'hui une norme morale très stricte et qui consiste à promouvoir l'individualisme qui sape les fondements de la dimension sociale de l'humanité et à tout le moins de l'occident. Ce qui se passe en Bretagne n'est qu'un reflet de cette déchéance générale. Pas un breton d'aujourd'hui ne tient même la route humainement à coté des bretons d'il y a 100 ans.

Quant à fier boucanier, contrairement à vos débilités, j'ai un propos clair. Si pour vous tout propos politique n'est que de la mythomanie, c'est que vous êtes un ahuri sans dimension intellectuelle. Et je vous y laisse.

Je ne propose rien car déjà sur le constat il n'y a que peu de gens, mais ils existent, qui sont d'accord sur cette réalité. L'heure n'est pas aux propositions, l'heure est à l'effondrement. Rien ne peut l'empêcher mais je m'en réjouis. La crise économique actuelle qui va tout bouleverser malgré les propos rassurants de la caste au pouvoir, n'est que le symptôme extérieur de cet écroulement général de l'occident sur lui même.

Sans vision claire des causes et des conséquences générales, il n'y aura pas de renouveau. Les bretons et les français sont si englués dans leur bourbier qu'ils se croient dans un univers tout à fait acceptable. Je plains ces arriérés qui vont payer cash cet aveuglement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   Jeu 22 Jan - 23:18

Citation :
Pas un breton d'aujourd'hui ne tient même la route humainement à coté des bretons d'il y a 100 ans.

Si tu veux dire que les Bretons d'aujourd'hui ne sont pas sympas, tu ne dois pas en connaître beaucoup, alors...

Quant aux Bretons d'il y a 100 ans, je suppose que tu as bien connu la Bretagne de 1909, pour que tu puisses comparer ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "de toute façon ya plusieurs bretons"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"de toute façon ya plusieurs bretons"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» les tableaux en "plusieurs parties"
» "je viens de recevoir plusieurs offres"
» "Toutes les fleurs de méditerrannée".
» Peut-on faire avorter une chienne? ( ex titre = "plusieurs questions")
» Cookie et "sa toute première fois"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Linguistique / En Breton et Gallo-
Sauter vers: