Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Roman de la Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Falc'hun Du
Breton Passioné
Breton Passioné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2201
Age : 27
Lec'hiadur/Localisation : Bro Sant-Brieg Breizh-Uhel
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Le Roman de la Bretagne   Dim 28 Déc - 16:08

Regardez une carte de l'Europe en 1990. Vous n'y verrez ni la Slovénie, ni la Serbie, ni les pays baltes... Le visage de notre continent se redessine. Dans le sang mais aussi dans le calme. 6 millions de Slovaques ont quitté sans aucun drame la Bohême et la Moravie. Déjà la Flandre, la Catalogne et l'Ecosse battent des ailes. Désormais la France n'est plus un mur bouchant l'horizon de la Bretagne. Le vrai pouvoir quitte les berges de la Seine pour gagner Bruxelles. Dans dix ans, ou dans cinquante ans, demain, il y aura à nouveau une Bretagne libre. Le redécoupage des nations du Vieux Continent n'arrivera pas qu'aux autres. Pourquoi ? Parce que l'Histoire, inlassablement, se répète. Dès qu'on accepte le principe de suzeraineté, on confie à d'autres son destin. En l'an 987, le comte de Toulouse, le comte de Poitiers et le duc de Gascogne auraient bien ri si on leur avait annoncé qu'ils seraient tous avalés par Hugues Capet, leur petit suzerain juridique, protocolaire et lointain dont le turbulent domaine allait à peine de Compiègne à Orléans. Seulement, il avait la Loi pour lui. Or la Loi, aujourd'hui, a pour siège Bruxelles. Et l'intérêt de l'Europe est clair : beaucoup de petites nations, aussi peu de grands états que possible. On plie plus facilement l'Estonie et le Montenegro que l'Allemagne, la France ou l'Espagne.
Ce livre n'appelle pas à rejeter la France. Les Bretons n'y ont jamais songé sérieusement depuis la disparition de leur état en 1532. Même à l'époque, ils n'ont guère lutté. Bien moins que les Ecossais ou les Portugais, par exemple. La France et la Bretagne se sont passionnément aimées. Il ne s'agit donc pas dans ces pages d'attaquer notre pays actuel. Aucun autre au monde n'a accordé autant de place à ce qui fait le charme de la vie, depuis le vin et les femmes jusqu'à la conversation, la mode, la littérature et une forme unique de futilité. La Bretagne libre restera évidemment française de coeur et de moeurs. Elle ne confisquera pas Chateaubriand et Madame de Sévigné et elle étudiera toujours Proust et Montaigne.
Seulement, elle enseignera aussi les vies de Nominoë, des ducs Jean, de Pierre Landais ou d'Isaac Le Chapelier, ces grands bretons disparus de notre Histoire.
Qui se rappelle la flotte vénète luttant contre César des années avant l'apparition de Vercingétorix ? Et le rôle des Bretons à Hastings ? Et les fidèles du roi Arthur se réfugiant en Armorique ? Presque personne alors que, de Vitré à Brest, on enseigne aux élèves la grandeur de Clovis, de Charlemagne et de Louis XI qui furent les ennemis de leurs ancêtres.
D'où l'objet de ce « roman » : ramener à la surface les heures exaltantes d'un passé que la mémoire et l'Education Nationale ont effacé. Et rappeler à leurs descendants les destins de ces générations de bretons qui, pendant 1500 ans, ont insufflé une âme à leur terre. Car c'est grâce à eux qu'on peut assurer aujourd'hui que notre futur somnole dans une maison très ancienne.

Un tres bon livre que je conseil à tous.

_________________
Pour signer cliquez ici : http://bzh.geobreizh.com (Pour un .bzh)

A-GEVRET WAR-ZU BREIZH EMREN HA KENGRET !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etrevroadeler.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Roman de la Bretagne   Dim 4 Jan - 20:56

Bonjour,
Je lis la rubrique "Littérature" de ce site et suis réellement étonnée de n'y trouver que des lectures historiques ou documentaires (hors PJ Hélias). Il est certain qu'en la matière, il y a à connaître mais la littérature bretonne, qu'en est-il ? Loin des Queffelec ou Philippe Le Guillou, j'ai quant à moi découvert un nouveau romancier breton : Michel Hoëllard. Le bougre a publié à Nantes (hep naoned etc...) un superbe roman érotico-épistolaire titré Lunes noires. Je le conseille à celles et ceux chez qui la chose nationale ne répond pas à toutes les questions du monde. Ces lignes devraient les troubler bien au-delà du bout de la nuit. Ed. EP Véhicule. Il s'agit là, en français, d'une écriture toute bretonne (au sens Glenmor du terme).
L'éditeur semblant timide (ou timoré) il est quasi obligatoire d'en passer commande chez le libraire du coin et là, l'ISBN est indipensable : 2842732936.
Bonne lecture. Aline S.
Revenir en haut Aller en bas
Falc'hun Du
Breton Passioné
Breton Passioné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2201
Age : 27
Lec'hiadur/Localisation : Bro Sant-Brieg Breizh-Uhel
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le Roman de la Bretagne   Lun 5 Jan - 19:18

Oui, c'est vrai, tu as raison...

Je m'en vais poster un autre message pour te montrer le contraire!

_________________
Pour signer cliquez ici : http://bzh.geobreizh.com (Pour un .bzh)

A-GEVRET WAR-ZU BREIZH EMREN HA KENGRET !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etrevroadeler.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roman de la Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roman de la Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bretagne, ça vous gagne !
» Lézard des murailles sur une île de la côte nord Bretagne
» Sur notre site + de 50 webcams de toute la Bretagne
» 6 éleveurs= Bretagne : 22- 29- 35- 56
» Elevage en bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Culture :: Musique et livres-
Sauter vers: