Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Jeu 18 Sep - 20:19

Je voudrais savoir si j'ai bien compris: lors de la nuit du 4 août 1789, où les privilèges des nobles ont été abolis, des députés bretons du Tiers auraient proposé l'abolition des Droits de la Bretagne, qui donnaient à cette province une place particulière par rapport au royaume de France. Je voudrais savoir si cela est exact, et si cet abandon des Droits de la Bretagne a été ratifié par un document...
Personnellement, j'ai du mal à comprendre ce geste, car ces Droits, même s'ils étaient régulièrement contrés par l'administraion royale, étaient non moins régulièrement défendus par les Etats de Bretagne, et avaient fini par faire que la Province payait fort peu d'impôts à la couronne, moins que les autres provinces du royaume. Donc, la Bretagne avait tout à y perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Ven 19 Sep - 0:25

Effectivement Danièle, tu as bien compris (malheureusement)
C'est alors Le Chapelier (député de Rennes) qui préside la scéance, les députés du Tiers acceptent génés mais avec des réserves de renoncer aux libertés bretonnes.
Ce sera Delaville Le Roux (député de Lorient) qui enfoncera le clou en demandant sans réserve de " déposer nos privilèges entre les mains de la Nation."

L'opinion publique en sera dupée allant jusqu'à croire que c'est toute la France qui bénéficiera des privilèges et avantages dont bénéficiait la Bretagne mais ne croira pas tout de suite à leur suppression c'est pourquoi Saint-Brieuc ne réagira que le 7 septembre, Paimpol et Lamballe le 30 octobre et Pontivy le 14 janvier 1790 !!!

Le Parlement et les Etats de Bretagne seront abolis les 3 et 5 novembre 1789.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Ven 19 Sep - 18:40

OK, merci Budoc, je craignais d'avoir mal compris.
Et ce Le Chapelier, est-ce celui qui fit fit voter la suppression des corporations, laissant les ouvriers sans moyens de fonder associations ou syndicats, autrement dit sans possibilité de défense face au patronat (grrr)?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Ven 19 Sep - 19:59

C'est bien celui là qui da SA loi du 14 juin 1791 interdit les corporations, le compagnonage, les coalitions ouvrières et le droit de grève.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Chapelier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Ven 19 Sep - 23:58

Comme quoi on peut être breton et pas génial du tout. Il va sans dire que c'est l'exception qui confirme la règle, et je pense qu'il aurait mieux fait de se tenir tranquille... :rrrr: :rrrr: :rrrr: :rrrr: :rrrr: :rrrr: :rrrr:


Dernière édition par Danièle le Dim 21 Sep - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Sam 20 Sep - 17:43

OUPS !
Mirabeau avait alors déclaré: "C'est une grande révolution qui va changer la face du globe et le sort de l'espèce humaine ".

Plus de 200 ans après, dites moi qu'il avait tord !

Imaginez que chaque région d'un pays qui forme aujourd'hui l'Europe ait ses propres privilèges ?

Monaco, Andore et San-Marin posent assez de problèmes ...

Je n'ai pas a juger l'histoire, je constate simplement !
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 916
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Sam 20 Sep - 22:13

Bonsoir,

Danièle a écrit:
Et ce Le Chapelier, est-ce celui qui fit fit voter la suppression des corporations, laissant les ouvriers sans moyens de fonder associations ou syndicats, autrement dit sans possibilité de défense face au patronat (grrr)?

Heu ... je crois qu'il faut bien savoir ce qu'étaient les corporations sous l'Ancien Régime. En fait , c'était des associations de patrons et pas des associations d'ouvriers. Et une de leurs fonctions principales était de maintenir un certain nombre de privilèges (justement) des membres desdites corporations. Entre autre, elles œuvraient à maintenir une sorte de numerus clausus, interdisant ou limitant l'établissement de nouveaux artisans qui ne seraient pas issus de leur propre milieu (familial, le plus souvent). Ce qui fait que les ouvriers ("leurs" ouvriers) se trouvaient pratiquement dans l'impossibilité de se mettre à leur compte et donc, de leur faire concurrence.

Quant aux "coalitions ouvrières" et au droit de grève, ils étaient, de toute façon, interdits sous l'ancien régime.

On peut juger et critiquer, avec notre mentalité et notre sensibilité d'aujourd'hui, les réformes, les évolutions, les révolutions introduites pendant LA révolution française. Si imparfaites ou maladroites qu'elles aient été, elles ont aboli un système monarchique et féodal qui nous aurait été insupportable, parce que basé sur l'inégalité et l'arbitraire. Beaucoup de ces réformes partaient, comme on dit, d'une bonne intention. Mais on dit aussi que l'enfer est pavé de bonnes intentions.

__________________________________________
Dat veniam corvis, vexat censura columbas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 916
Age : 66
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   Lun 29 Sep - 21:32

Bonsoir,

J'ajoute (mais ce n'est qu'un interprétation personnelle) que l'abolition des privilèges visait par dessus tout l'abolition des privilèges du premier des 3 ordres ... le clergé et du deuxième des 3 ordres ... la noblesse. Ce qui était, me semble-t-il, un minimum, le moindre des scandales pour l'époque étant que ces deux ordres s'exonéraient des impôts que supportait, presque entièrement, le Tiers Etat. L'Ancien Régime pratiquait déjà le bouclier fiscal, ou plutôt, l'actuel gouvernement de la France n'a fait qu'en reprendre l'idée à l'ancienne monarchie absolutiste. Les 2 premiers ordres ne versaient au Trésor royal que des "dons volontaires": par exemple décimes pour l'Eglise et vénalité des charges pour la noblesse.

Il était difficile aux législateurs de demander l'abolition des privilèges des 2 premiers ordres sans demander aussi celui du troisième ... le Tiers, d'autant que ses privilèges à lui étaien bien minces au regard de ceux des 2 premiers et qu'ils ne bénéficiaient qu'à une toute petite partie de la population. Au total, le Tiers (des gens comme vous et moi... enfin, comme moi du moins) avait plus à gagner à l'abolition générale de TOUS les privilèges qu'à perdre par l'abolition des siens propres.

Oui, Budoc, si Mirabeau a déclaré que "C'est une grande révolution qui va changer la face du globe et le sort de l'espèce humaine ", pour moi, il avait raison.

__________________________________
Dat veniam corvis, vexat censura columbas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit du 4 août et les Droits de la Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hibou
» table de nuit en frêne
» Baisse de température la nuit
» Peut on éteindre le bac pour une nuit?
» photos de la tempête de cette nuit !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Histoire de Bretagne-
Sauter vers: