Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tristan Corbière

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tristan Corbière   Dim 2 Mar - 21:05

Le Phare,

Phoebus, de mauvais poil, couche,
Droit sur l'écueil:
S'allume le grand borgne louche,
Clignant de l'oeil.

Debout, Priade d'ouragan,
En vain le lèche
La lame de rut écumant ...
-Il tient sa mèche.

Il se mâte et rit de sa rage,
Bandant à bloc;
Fier bout de chandelle sauvage
Plantée au roc !

En vain sur sa tête chenue,
D'amont, d'aval,
Caracole et s'abat la nue,
Comme un cheval ...

Il tient le lampion au naufrage,
Tout en rêvant
Casse la mer, crève l'orage,
Siffle le vent.

Ronfle et vibre comme une trompe,
Diapason
D'Eole, il se peut bien qu'il se rompe;
Mais plier, non !

Sait-il son Musset: A la brune
Il est jauni
Et pose juste pour la lune
Comme un grand I.

...Là, gît debout une vestale
C'est l'allumoir.
Vierge et martyre, sexe mâle
C'est l'éteignoir.

Comme un lézard à l'eau de vie
Dans un bocal,
Il tirebouchonne sa vie
Dans ce fanal.

Est-il philosophe ou poète ?
Il n'en sait rien
Lunatique ou simplement bête?
ça se vaut bien.

Demandez lui donc s'il chérit
Sa solitude?
S'il parle, il répondra qu'il vit...
Par habitude.

Oh ! que je voudrais là, Madame,
Tous deux, veux tu ?
Vivre dent pour oeil, corps pour âme !
Rêve pointu.

Vous percheriez dans la lenterne:
Je monterais ...
Et moi: ci-gît, dans la citerne
Tu descendrais.

Dans le boyau de l'édifice
Nous promenant,
Et, du feu, sans artifice
Nous rencontrant.


Joli ramonage ... et bizarre,
Du haut en bas!
Entre nous ... l'érection du phare
N'y tiendrait pas ...

Tristan Corbière
"Les amours jaunes" 1873

A n'en point douter, l'aspect phalique du phare suggère à l'auteur la volonté de plaire.
Les phares, les menhirs et les coiffes Bigoudennes, autant d'images érectiles qui ne dissimulent en rien l'ardeur des Bigoudens.

A moi mes Seigneurs !!!


cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Dim 2 Mar - 21:40

j'adore cette façon d'ecrire !!!

merci Budoc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Lun 3 Mar - 0:36

J'aime beaucoup et ne connaissais pas cette poésie. Merci Budoc.
Isabelle
http://armorpassion.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Lun 3 Mar - 1:08

Trugarez Mesdames ! C'est un réel plaisir.

Savez vous que ce cher Tristan avait un papa, Jean Antoine René Corbière, originaire de Brest, il était un des maîtres du roman maritime Breton (Le Négrier, 1832). Il fut le rédacteur en chef du "journal du Havre" de 1828 à 1839 et dirigeât la Compagnie des Paquebots à Vapeur du Finistère.

"Un jour que la brume d'automne, chassée par un vent d'ouest assez fort, commençait à s'étendre sur les flots qui s'agitent presque continuellement entre l'île d'Ouessant et le terrible Raz des Saints, une petite barque de pilote, surmontée d'une misaine et d'un taille-vent, tournoyait au milieu des lames, dans le passage de l'Iroise, attendant les navires qui voudraient entrer à Brest ou relâcher à Camaret. En courant ça et là des bordées, tantôt au nord-nord-ouest, tantôt au sud-sud-ouest, le vieux patron du bateau s'entretenait grâvement, la barre à la main, avec les deux marins qui composaient son équipage. C'étaient tous trois de ces hommes simples, moitié cultivateurs, moitié matelots, comme la plupart de ces braves gens qui naissent sur les îlots et les rivages de la basse-Bretagne. L'île d'Ouessant, posée avec son célèbre phare, à sept lieues de Brest en sentinelle avancée de l'océan, était la patrie du pilote Tanguy et de ses deux compagnons. La conversation qu'ils avaient entamée en bas-breton, en courant leurs bordées, roulait sur différents objets, monotone et inconstante, comme les vagues qui battaient la petite barque."

Extrait des "Pilotes de l'Iroise" 1832.

Ces quelques phrases dépeignent à la fois avec simplicité et force, le courage ou l'insouciance des marins qui, bravant tout danger devaient servir de guides au bateaux qui désiraient entrer dans la rade. Ce tableau à la fois sobre et prenant me rappelle le grand marin si simple qu'était mon grand-père et ça me fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Lun 3 Mar - 15:00

merci beaucoup budoc tes souvenirs sont tres beaux et tres touchants !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Sam 8 Mar - 18:36

Un grand merci à toi Budoc pour cet extrait des "Pilotes de l'Iroise". J'ai adoré et je comprend que tu sois touché par ce texte si ton grand-père était marin.
Courage, force, deux mots qui définissent très bien ces hommes de la mer, des hommes que j'admire ainsi que leur famille, leurs amis.
Encore merci à toi Budoc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Mer 24 Nov - 0:09

Tristan Corbière... J'en suis totalement et irrémédiablement fan.
Notamment le poème Le voleur d'étincelles et le Casino... dont voici un sympathique extrait :

" Un pays ? Non, ce sont des côtes brisées de la dure Bretagne : Penmarc'h, Toul-Infern, Poul-Dahut, Stangan-Ankou... Des noms barbares hurlés par les rafales, roulés sous les lames sourdes, cassés dans les brisants et perdus en chair de poule sur les marais... Des noms qui ont des voix. Là, sous le ciel neutre, la tourmente est chez elle : le calme est un deuil.Là, c'est l'étang plombé qui gît sur la cité d'Ys, la Sodome noyée. Là, c'est la Baie-des-Trépassés où, des profondeurs, reviennent les os des naufragés frapper aux portes des cabanes pour quêter un linceul ; et le Raz-de-Sein, couturé de courants que jamais homme n'a passé sans peur ou mal. Là naissent et meurent des êtres couleur de roc, patients comme des éternels, rendant par hoquets une langue pauvre, presque éteinte, qui ne sait rire ni pleurer..."
Revenir en haut Aller en bas
julun
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 971
Age : 35
Lec'hiadur/Localisation : bro dreger
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Tristan Corbière   Mer 24 Nov - 23:19

Oui il y a de quoi tomber amoureux de la Bretagne avec ça , Merci pour cet extrait .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tristan Corbière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tristan Corbière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toby Tristan (Targett - 1970)
» Phare de l'Ile Tristan
» buis des corbieres
» 1e voyage à Disney
» chantier enduit de corps en terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Culture :: Poésie et contes Breton.-
Sauter vers: