Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naufrage et pillage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Falc'hun Du
Breton Passioné
Breton Passioné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2201
Age : 27
Lec'hiadur/Localisation : Bro Sant-Brieg Breizh-Uhel
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 14:43

Je suis tombé sur un livre l'autre jour où il était question de naufrage et de pilleurs. c'est quoi cette histoire? des populations bretonnes cotières créaient des naufrages, massacraient les
personnes à bord et volaient tout ce qu'il y avait à bord.
On raconte même qu'une femme agonisant sur le bord de la plage, de fit arracher le doit par un homme avec les dents pour pouvoir se saisir de la bague....

Citation :
Le 45 ème et dernier article ... de l'Ordonnance de marine de 1681, qui traite "des naufrages, bris et échouements" reste probablement à l'origine d'un certain nombre de malentendus; "ceux qui allumeront la nuit des feux trompeurs sur les grèves de la mer et dans les lieux périlleux pour y attirer et faire perdre les navires seront aussi punis de mort et leur corps attaché à un mât planté aux lieux où ils auront fait leur feu".....

Jamais un maître de navire naufragé ne dénonce la présence de feu découvert au loin pour expliquer l'accident...

http://jose.chapalain.free.fr/pageprin768.htm

_________________
Pour signer cliquez ici : http://bzh.geobreizh.com (Pour un .bzh)

A-GEVRET WAR-ZU BREIZH EMREN HA KENGRET !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etrevroadeler.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 15:56

Ce n'est sûrement pas nous,du pays Pagan,qui nous serions abaissés à de telles malhonnêtetés lol lol gekahttp://otkerlouan.cotedeslegendes.fr/index.php3?codepage=39
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 16:50

comme c'est beau le pays pagan

merci gradlon pour ce lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 17:02

Ce ne sont pas les Bigoudens non plus !
http://pagesperso-orange.fr/gilles.pichavant/pill_epave1.htm
Quoique !! lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 18:47

Faut tout de même pas confondre naufrageurs et pilleurs d'épaves...

Si certains avaient connu les conditions de vie des miséreux de Tréogat (relisez Per - Jakez Helias), ils diraient moins de conneries...

Ce n'était pas pire que la récupération dans les décharges publiques; il n'y a pas d'exemple, à ma connaissance, qu'on n'ait D'ABORD sauvé les gens en danger... Après, peut - être que quelques cargaisons se sont égarées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 18:53

C'est bien dit GAST !

Les Bigoudens ont aussi fait de grandes choses, faudrait pas l'oublier ! Guerrier Gaulois
www.papapoydenot.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 18:59

Une précision pour l'ami Falc'hun Du.
La Tradition rapporte, par contre, que Môn, jeune femme du pays, par appât du gain a mutilé de ses dents le corps d'un capitaine défunt dont le cadavre s'était échoué sur la plage pour lui prendre sa bague...

Mais il y a eu DEUX problèmes:

1) Môn a eu quelques problèmes et je laisse au Seigneur Budoc le soin de raconter lesquels...

2) le capitaine a réclamé sa bague...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 19:49

Il me semble que le droit d'épave était reconnu dans toutes les régions côtières de France. Les naufrageurs, c'est autre chose...
Parfois, au bord des routes, des voitures laissées par leurs occupants en cas de difficultés sont "visitées"... j'appellerais cela une dérive du droit d'épave... mais cela me fait dire aussi que, quelque part, l'être humain est un pilleur... au fond de lui, il ne connaît pas toujours la limite au-delà de laquelle il devient malhonnête...
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 915
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 4 Fév - 21:51

'Soir,

L'histoire des naufrageurs est bien connue. Dans Bretagne Magazine, justement, c'est le Pays Pagan qui est cité.

Ailleurs, en pays bigouden en particulier, il se dit que les paysans de la côte, la nuit venue, attachaient une lanterne entre les cornes d'une vache qu'ils envoyaient "patrouiller" le long de la grève. Les marins mettaient le cap sur ce qu'ils croyaient être un port, et s'échouaient.

Il faut dire qu'on retrouve la même histoire plus au sud, du côté de l'ile de Ré.

Si l'histoire de la lanterne est assez invraisemblable (à l'époque, les lanternes n'étaient sans doute pas assez puissantes pour être visibles depuis les navires au large, surtout par mauvais temps), j'ai lu, je ne sais plus où, que des naufrageurs qui avaient allumé des feux sur la côte avaient été condamnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 5 Fév - 1:02

Je regrette que Fier Boucannier n'ai pas lu les "post" précédents !

Il serait temps d'arréter de diffuser ces inepties, ceux qui ont pondu ce canular n'ont jamais navigué. Le droit de bris est une chose que nul ne peut contester mais il était réservé aux gens du littoral. Quant à aller imaginer que ces mêmes pauvres gens allaient "provoquer" un nauffrage, je trouve celà outrageant et bien bas celui qui y porte crédit.
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 915
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 5 Fév - 12:47

Budoc a écrit:
Je regrette que Fier Boucannier n'ai pas lu les "post" précédents !

Il serait temps d'arréter de diffuser ces inepties, ceux qui ont pondu ce canular n'ont jamais navigué. Le droit de bris est une chose que nul ne peut contester mais il était réservé aux gens du littoral. Quant à aller imaginer que ces mêmes pauvres gens allaient "provoquer" un nauffrage, je trouve celà outrageant et bien bas celui qui y porte crédit.

J'ai lu, Budoc, j'ai lu.

Mais ce n'est pas parce que tel ou tel intervenant s'offusque ou nie la réalité de cette "légende" que je vais automatiquement abonder dans son sens.

Heureuse et merveilleuse Bretagne (heureuse et merveilleuse Charente) où les mauvaises intentions, les délits, les crimes n'existaient pas. Les pauvres gens, même réduits à la plus extrême misère, n'auraient ni volé ni cherché à provoquer une situation susceptible de leur rapporter de quoi survivre !!!

Franchement, voilà une bien singulière façon de défendre la mémoire de … de qui, au fait? Alors, comme ça, sur les côtes bretonnes (sur les côtes, en général), pas de gens mal intentionnés, pas le moindre malandrin, pas le plus petit voleur, pas l'ombre d'un criminel? Extraordinaire, unique, incroyable !!!!

Dans ce cas, on se demande bien pourquoi le 45 ème et dernier article ... de l'Ordonnance de marine de 1681, qui traite "des naufrages, bris et échouements" dispose que "ceux qui allumeront la nuit des feux trompeurs sur les grèves de la mer et dans les lieux périlleux pour y attirer et faire perdre les navires seront aussi punis de mort et leur corps attaché à un mât planté aux lieux où ils auront fait leur feu"..... (extrait du livre évoqué par Falc'Hun Du)

Pourtant, des gens, qu'on ne peut pas soupçonner de vouloir salir la mémoire des anciens bretons, ne semblent pas mettre en doute cette "légende" des naufrageurs. Ce sont ceux qui interviennent sur le "FOROM POBL VREIZH le forum des nationalistes bretons d'ADSAV". Voir à cette adresse: http://www.i-services.net/membres/forum/messages.php?uid=46213&sid=19829&idsalon=203548&idsujet=933410&page_index=0

Voilà, je n'ai voulu outrager personne, et je ne me réfugierai pas derrière le "Y'A PAS DE FUMÉE SANS FEU", mais je ne suis pas non plus naïf au point de croire qu'au cours des siècles, et tout au long des centaines de kilomètres de côtes de Bretagne (ou d'ailleurs), jamais, personne n'ait eu recours à de telles pratiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 4 Mar - 23:45

Bonjour, je suis entièrement d'accord avec Le fier boucanier, entre gens de mer!

La piraterie fait partie intégrante de l'histoire de Bretagne, il y a des faits incontestables.

Mais parcontre, je suis un peu septique sur l'usage des boeufs partant à leur cornes des lanternes... J'avais aussi entendu celà, mais çà tiend plus de folklore qu'autre chose:
Imaginez que vous êtes un boeuf, Les lanternes qui pendant à quelques centimètre de vos yeux... Comment réagiriez vous? (si vous êtiez un boeuf...)

Si vous êtes marin, vous voyez les feux signalent la terre , se déplacent à la vitesse de pas, bizzard non?
Pourquoi utiliser d'ailleur un boeuf pour porter des lanternes? Les pirates n'avais pas de mains?!? Les boeufs ok pour le transport de la "marchandise" mais pourquoi porterais t'il deux pauvres petites lanternes?!?

Peut être que çà c'est fait d'utiliser des boeufs pour créer des naufrages... Je ne sais pas, mais il me parait peu probable.

En revanche, il existe multiples témoignages sur le faite qu'avant on indiquais la terre par des feux, et que certains pilleurs de bâtiments est utiliser la ruse d'allumer des feux à des endroits volotairement peu cohérant.

Plusieurs îles Bretonne nottament ce sont livrés à ce type de piraterie, j'en connais d'ailleurs une qui détient un trésor inestimable, vestige de la piraterie Bretonne Wink

Kenavo
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 915
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Sam 8 Mar - 14:05

'jour, Preizherien,

Bien sûr, le coup des bœufs ou des vaches, c'est ce que dit la tradition. Même si, contrairement à ce que tu écris, c'est techniquement et pratiquement possible (dans les pays de transhumance, on leur en attachait bien d'autres, aux bestiaux), il est effectivement douteux qu'on ait eu recours à ce procédé.

Pour les navires au large, le mouvement éventuel d'une lanterne serait imperceptible, à supposer que cette lanterne soit assez puissante pour être vue du large. Quand on a un peu navigué, ça semble une évidence. Parfois, à l'inverse, un feu fixe peut sembler bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 11 Mar - 14:53

Le fier boucanier a écrit:
'jour, Preizherien,

Bien sûr, le coup des bœufs ou des vaches, c'est ce que dit la tradition. Même si, contrairement à ce que tu écris, c'est techniquement et pratiquement possible (dans les pays de transhumance, on leur en attachait bien d'autres, aux bestiaux), il est effectivement douteux qu'on ait eu recours à ce procédé.

Pour les navires au large, le mouvement éventuel d'une lanterne serait imperceptible, à supposer que cette lanterne soit assez puissante pour être vue du large. Quand on a un peu navigué, ça semble une évidence. Parfois, à l'inverse, un feu fixe peut sembler bouger.
Bonjour Le fier boucanier
Cà me semble quand même étrange que les vaches ne bronches pas avec des feux proche des yeux, oui des déco ou autre çà ce fait, mais des feux, je connais pas beaucoup d'animaux à part l'homme ne craignant pas le feu.

Oui bien-sure, je navigue, était un pirate (en Brezhonneg= Preizherien) Wink
Mais proche de la côte dans l'obscurité, on peut voir si un feu bouge ou non (tout dépend de la mer...) par mer d'huile et temps clair et proche on sais dire si un feu est fixe ou non (à vitesse de pas). Mais comme tu le dit au large, c'est impossible de distinguer, rien que déjà percevoir une lanterne...

M'enfin je reste tout comme toi septique sur l'utilisation des vaches et des lanternes pour créer des naufrages... Je ne vois pas bien l'utilité à vrai dire... A part romancer l'histoire de la piraterie Bretonne...

Néanmoins, en pays pagan, on sait que des feux (pas des lanternes) étaient allumés pour tromper les navires.

Voilà pour moi, je peu me tromper biensure sur le rapport des vaches au feu, je ne sais pas, un paysan dans le coin pour tester?

Kenavo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 11 Mar - 18:45

Et si l'on prêtait aux "naufrageurs" de mauvaises intentions... et qu'ils allumaient des feux simplement pour signaler la proximité de la terre?
Ca m'a toujours paru bizarre, ces histoires de naufrageurs... A supposer que cela ait existé, ce n'était quand même pas un "sport national"?
Je pose simplement la question...
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 915
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 11 Mar - 21:33

'soir,

Non, bien sûr, c'était certainement assez rare et risqué (question ordinaire et extraordinaire, peine de mort).

Mais les intentions n'étaient sans doute pas philantropiques, justement à cause du droit d'épave.

Et puis, l'allumage de feux sur la côte étant interdit, précisément parce qu'étant potentiellement susceptible de provoquer des naufrages, et punissable de la peine de mort (le simple allumage, même sans naufrage à la clef), les allumeurs auraient-ils pris le risque de se faire pincer, condamner et exécuter par pure bonté d'âme?

Mais, contrairement à ce que pense Budoc, ce n'est pas faire insulte à l'ensemble des habitants de la côte, que de penser que cette pratique a existé. Ça n'a sans doute été le fait que d'individus isolés et mal intentionnés (même si, une fois à la côte, l'épave pouvait être "récupérée" par tout le voisinage). J'aime la Bretagne et les bretons, mais de là à penser qu'ils ont tous, et de tous temps, été absolument irréprochables, il y a un gouffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mer 12 Mar - 0:20

Dans tous les coins de France et d'ailleurs, il y a des gens mal intentionnés, en forêt on laisse tomber une cigarette, en montagne on provoque une avalanche alors oui, pourquoi ne pas provoquer un naufrage en Bretagne ?
Mais de la à dire que les Bretons sont des naufrageurs, je m'insurge ! C'est du grand n'importe quoi !
Par contre, je connais des marins Bretons qui ont perdu leur vie pour sauver celle des autres, ça fait partie de l'histoire du pays, sans équivoque possible.
www.papapoydenot.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mer 12 Mar - 1:23

Evidemment, si l'on risquait la peine de mort, je pense que l'on ne s'y frottait pas...
De toutes façons, faire du feu dehors, alors qu'il y a pluie et vent, faut être fort!
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 915
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Sam 15 Mar - 11:25

Bonjour à tous,

Budoc a écrit:

Mais de la à dire que les Bretons sont des naufrageurs, je m'insurge ! C'est du grand n'importe quoi !

Où est-il écrit que «les Bretons sont des naufrageurs»?

Personne ne prétend cela.

Mais que «des bretons» aient été des naufrageurs, ça me paraît tout à fait possible, pour ne pas dire probable.

Il est aussi excessif et intellectuellement malhonnête de nier totalement le fait que de le généraliser totalement.

Indéniablement, il y a eu des bretons criminels, comme il y en a eu ailleurs, partout. Les archives judiciaires en sont pleines. Ne prêter aux bretons (à tous les bretons) que des qualités et des vertus serait naïf et irréaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Dim 16 Mar - 12:03

N'oublions tout de même pas que les (rares) infos sur ce sujet ont été rapportées par les officiers du Roi dans leur majorité; on a beau savoir que l'Histoire est écrite par les vainqueurs (cf la "victoire" de César sur les Vénètes... eryeryq ), il va falloir quand même que les Trois Mousquetaires s'engagent sur le chemin des douaniers (sans rire, pour une fois...) pour remettre quelques points au clair...


Les sentiers de douaniers

Par de là les chemins salés... Qu'elles soient du Goëlo, d'Emeraude, sauvage, des légendes, des naufrageurs ou encore à titre d'exemple de granit rose, les côtes bretonnes ont vu bon nombre de navires s'échouer et sombrer corps et âmes. Devenues mines d'or en vertu de ce que l'on pouvait y trouver, ces côtes étaient alors parcourues chaque jour par des "professionnels" de la mer, n'hésitant pas jusqu'à forcer le destin en provoquant des naufrages afin d'en tirer le meilleur parti. Si cette délinquance du naufrageur demeurait toutefois limitée et circonscrite, il en était une autre qui s'étendait sur tout le pourtour armoricain à la barbe et au détriment de l'état français, je veux bien évidemment parler de la contrebande...

Face aux taxes et autres impôts qui s'appliquaient à tel et tel produit, les côtes bretonnes devinrent bien rapidement en raison de leur physionomie accidentée et de leur étendue (1100 kilomètres), un lieu privilégié d'accostage pour décharger en toute illégalité de jour comme de nuit tout un panel de marchandises en provenance de Grande-Bretagne.

Pour remédier à cette situation considérée comme intolérable, l'état français instaura donc voici plus de deux cent ans tout un système de surveillance qui donna naissance aux sentiers de douaniers.


Bref, la contrebande, on est bien d'accord.

L'abordage des navires anglais en Manche et des bâtiments espagnols dans le golfe de Gascogne, d'accord aussi.

Et même, il se peut fort bien qu'il n'y ait eu ni quartier ni pitié si lesdits vaisseaux s'éclataient sur nos rochers. Oui, je sais, la guerre, c'est dégueulasse et le pillage aussi.

Mais là où on n'est plus du tout d'accord, c'est quand on dit que les Bretons ont provoqué des naufrages VOLONTAIREMENT.

Question de bon sens, principalement. Et aussi de géographie. Il faut vraiment être étranger au pays ou être de mauvaise foi (ou être un "infiltré" provocateur) pour dire autre chose...

Ces histoires de feux allumés pour attirer les navires à piller ne tiennent pas debout pour une raison très simple: les courants de la Baie d'Audierne suffisent largement à pousser les navires sur la côte...

Mais certains intervenants de ce forum vont peut - être nous dire que le Seigneur Budoc, le Roi Gradlon et le Seigneur Jordi étaient sur les rochers de Portsall il y a une trentaine d'années en agitant frénétiquement leurs boeufs et leurs lanternes pour attirer l'Amoco sur la côte?... Et aussi quelques années auparavant pour le Torrey - Canyon?

Donc une question se pose, chers camarades: on continue à rigoler ou on parle sérieusement? Guerrier Gaulois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Dim 16 Mar - 17:08

Mesire Jordi, vous ne pouviez pas si bien dire ! ad
En effet, ce 16 mars 1978, il y a donc 30 ans aujourd'hui, l'Amoco Cadiz s'échouait à Port-devenu-sale ! Peut-on en conclure pour autant que ce naufrage eut été PROVOQUE par les Bretons pour récupérer le pétrole ?
Je répète, persiste et signe, c'est du grand n'importe quoi !
Et là encore, Fier Boucanier, ne vous en déplaise, soit vous m'avez mal lu, soit vous m'avez mal compris, soit vous désirez provoquer ... Quoiqu'il en soit, je m'insurge encore une fois sur le fait que l'on puisse dire ou même penser que les Bretons (Ce que vous n'ètes pas !) étaient des naufrageurs !
Revenir en haut Aller en bas
Le fier boucanier
Galaad
Galaad
avatar

Masculin
Nombre de messages : 915
Age : 65
Lec'hiadur/Localisation : Seine et Marne & Cap Sizun
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 17 Mar - 10:46

Bonjour à tous,

JORDI a écrit:


Les sentiers de douaniers

Par de là les chemins salés... Qu'elles soient du Goëlo, d'Emeraude, sauvage, des légendes, des naufrageurs ou encore à titre d'exemple de granit rose, les côtes bretonnes ont vu bon nombre de navires s'échouer et sombrer corps et âmes. Devenues mines d'or en vertu de ce que l'on pouvait y trouver, ces côtes étaient alors parcourues chaque jour par des "professionnels" de la mer, n'hésitant pas jusqu'à forcer le destin en provoquant des naufrages afin d'en tirer le meilleur parti. Si cette délinquance du naufrageur demeurait toutefois limitée et circonscrite, il en était une autre qui s'étendait sur tout le pourtour armoricain à la barbe et au détriment de l'état français, je veux bien évidemment parler de la contrebande...

Face aux taxes et autres impôts qui s'appliquaient à tel et tel produit, les côtes bretonnes devinrent bien rapidement en raison de leur physionomie accidentée et de leur étendue (1100 kilomètres), un lieu privilégié d'accostage pour décharger en toute illégalité de jour comme de nuit tout un panel de marchandises en provenance de Grande-Bretagne.

Pour remédier à cette situation considérée comme intolérable, l'état français instaura donc voici plus de deux cent ans tout un système de surveillance qui donna naissance aux sentiers de douaniers.


Mais là où on n'est plus du tout d'accord, c'est quand on dit que les Bretons ont provoqué des naufrages VOLONTAIREMENT.

Guerrier Gaulois

Encore une fois, qui dit que «les Bretons» ont provoqué volontairement des naufrages? Si les mots ont un sens, personne ne prétend cela, mais que «des bretons» ont pu le faire.

Ce qui est curieux, c'est qu'en guise d'arguments contre cette prétendue légende, vous n'opposiez qu'une soit-disant impossibilité, en quelque sorte culturelle, concernant la population bretonne en général (des confins de la Normandie jusqu'aux confins de la Vendée), tout en limitant la démonstration géographique à la seule baie d'Audierne.

De plus, le texte ci-dessus, qui paraît être une citation à l'appui de la thèse de cette impossibilité, mentionne pourtant le fait comme acquis: «ces côtes étaient alors parcourues chaque jour par des "professionnels" de la mer, n'hésitant pas jusqu'à forcer le destin en provoquant des naufrages afin d'en tirer le meilleur parti». Ne serait-il pas curieux que les autorités aient institué une loi punissant le crime d'allumer des feux sur la côte, si personne, jamais, ne le commettait, tout en créant les «sentiers des douaniers» censés prévenir un délit, apparemment bien réel. On sait bien, de tous temps, les contrebandiers ont argué de la lourdeur des taxes ou de l'injustice de l'Etat pour justifier leurs pratiques. C'est d'ailleurs encore le cas de nos jours avec les cigarettes et l'alcool.

Voilà pour le sujet.

Pour le reste, j'aimerais savoir exactement ce que sous-entend le terme «infiltré». Les intervenants sur le forum d'ADSAV, qui paraissent ne pas douter du phénomène, seraient-ils aussi des «infiltrés»?
http://www.i-services.net/membres/forum/messages.php?uid=46213&sid=19829&idsalon=203548&idsujet=933410&page_index=0

Enfin, ne pas partager votre opinion n'est pas nécessairement le signe qu'on est de mauvaise foi ou qu'on fait de la provocation, mais seulement le signe ... qu'on ne partage pas votre opinion.

A l'avenir, avant de m'exprimer, je ne manquerai pas de vous soumettre mes idées et de solliciter votre autorisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 17 Mar - 13:28

Ces "naufrages" ne sont-ils pas plutôt le fait d'évènements naturels(courants,tempêtes...) voire de "mauvais capitaines"?Le fanal ou les feux allumés n'étant qu'une excuse à leur incapacité.
De plus,nous venons d'avoir une rhétorique sur l'impossibilité d'apercevoir ces feux......donc la question du "volontariat" ne se pose plus.Quant à la géographie des côtes bretonnes,et là je rejoins Jordi,elle n'incite pas à naviguer "au plus près" pour le genre de navires dont nous parlons:subséquement:pas de proie pas de piège.
En ce qui concerne l'Amoco:j'ai passé un bon moment ce jour là à attendre l'"apparition " d'un de mes neveux à la maternité de Saint-Brieuc.Ce qui contribue à renforcer l'adage:qu'une catastrophe n'arrive jamais seule" lol lol
et à contredire la chanson:car pour en arriver là c'est que "la bielle du Cadiz n'avait pas l'essieu de velours" lol lol ('qy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Lun 17 Mar - 14:17

Je vous rejoins dans votre analyse, sire Gradlon, et je finis par me demander si cette légende des naufrageurs ne serait pas une rumeur venant de populations "terriennes" et qui se méfiaient des populations "maritimes".
Simple hypothèse, mais comme le disait un personnage du théatre de Beaumarchais: "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose!"- et plus c'est "gros", mieux ça prend!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   Mar 18 Mar - 3:08

Une scène de naufrage sur la côte de Kerlouan (Finistère)

par Hyppolyte LALAISSE.



Le pillage de la Catherine sur la plage de la baie des Trépassés le 17 octobre 1719.
Etude préparatoire par André KERSUAL.

Les circonstances de ce pillage en font un des plus emblématiques parmi les dizaines qui se produisirent sur les côtes du Cap sizun au 17è siècle.



Pilleurs…ou naufrageurs ?



Les pillages d ‘épaves sur les côtes du Cap-Sizun au 18e siècles sont nombreux et attestés. A Audierne, Plouhinec, Esquibien, Primelin, Plogoff, Cléden, Sein on pillait allègrement… Sur ce sujet, pas une seule de ces paroisses ne peut jouer les effarouchées ni se voiler pudiquement la face en la matière. Tous les éléments figurent dans les liasses d’archives de l’ Amirauté de Cornouaille : dates et circonstances détaillées, noms des navires, rôles d’équipages, recours des armateurs, déroulement des enquêtes et châtiments prononcés.

Mais les pilleurs du Cap-Sizun étaient-ils aussi ces terribles naufrageurs, à l’affût sur leurs la crête de leurs falaises ? Provoquaient-ils volontairement la perte des navires et de leurs équipages en difficulté en les attirant sur les récifs ? Allaient-ils jusqu’au crime pour s’emparer des riches cargaisons ?

Les impressions du voyageur Dubuisson-Aubenay, en 1636, sont pour beaucoup dans cette sinistre réputation, qui campent les habitants de l’ Ile de Sein comme « gens sauvages qui courent sus aux naufragans, vivant de leurs débris et allumans des feux en leur île pour faire faire naufrage aux passans le Raz. » Des textes réglementaires anciens – Rôles d’ Oléron au 13e siècle ou Ordonnance de Marine de Colbert en 1681 – semblent confirmer ces crimes, en prévoyant la peine capitale pour « ceux qui allumeront la nuit des feux trompeurs sur les grèves de la mer et dans les lieux périlleux pour y attirer et faire perdre des navires. »

A l’époque révolutionnaire, Jacques Cambry, dans son Voyage dans le Finistère évoqué plus haut, enfonce le clou en situant la trop fameuse scène de la vache promenant son lugubre fanal sur la lande. Et l’historien Michelet, suivi de la cohorte des écrivains et des peintres romantiques, achèvera d’asseoir ce qu’il faut sans doute considérer comme un mythe.

En effet, contrairement au pillage d’épaves, jamais historiens et chercheurs n’ont pu produire le moindre document, ancien ou moderne, pour corroborer ces allégations. A ce jour, le dossier « Naufrageurs du Cap-Sizun » est totalement vide…

Que la mémoire de nos pillards d’aïeux, lavée de ces indignes soupçons, plane en paix sur les landes et les falaises de leur Cap-Sizun !

Extrait d'écrit de: Paul CORNEC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naufrage et pillage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naufrage et pillage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La vieillesse est un naufrage...
» PILLAGE!!!!!!!!
» Naufrage de l'Erika: la cour de cassation pourrait annuler toute la procédure
» debut de pillage ou comportement fratricide?
» Petit pillage d'une photo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Histoire de Bretagne-
Sauter vers: