Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hervé et Conomor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hervé et Conomor   Dim 25 Nov - 16:51

Pour des raisons personnelles (mais aussi, et peut - être surtout, littéraires, poétiques et spirituelles), je pense qu'Hervé est un des personnages les plus importants de notre histoire...

Saint Hervé

Bernard Tanguy.
Job an Irien.
Saik Falhun.
L'ermite aveugle et son loup. Un de nos saints les plus connus.

Qui était saint Hervé? Les reliques du saint. Le culte du saint. Le nom du saint : Hervé, Hoarvé. Saints assimilés à saint Hervé. Etude de la Vita. Vie de saint Hervé traduite du manuscrit latin. Liste des églises, chapelles, statues, vitraux...
86 illustrations. 5 cartes.
1990
144 p. Broché.
12.25 €

(ouvrage breton-français)


Mais l'horrible Conomor eryeryq est un peu, dans mon esprit, comme la deuxième face d'une même pièce... Il a, avec le tristement célèbre Gilles de Rais (ou Retz) été à l'origine de la légende de Barbe - Bleue, bien que ce mythe appartienne, en fait, aux thèmes d'Europe Centrale...

Ceci, juste pour voir que même chez nous, il y a eu ce genre de types... Vous pardonnerez, j'espère, à un pauvre vieux quinquagénaire de vous assommer avec ses leçons de morale... '(è(-

http://fr.wikipedia.org/wiki/Conomor
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Dim 25 Nov - 17:47

Saint Hervé, (Sant Houarnéo),naquit dans le Léon, à Lanrioul, hameau de Plouzévédé. Son père, Hyvarnion, né dans la Bretagne insulaire, vint en Armorique, au VIème siècle, il épousa Rivanone, de cette union, naquit un fils aveugle, Hervé.
On attribue à Hervé de nombreux miracles, dont le plus célèbre est la maîtrise d'un loup qui avait dévoré l'âne d'un laboureur. En pénitence, il fit faire au loup tout les services que l'âne devait rendre au laboureur. Libéré de sa charge, il devint le fidèle compagnon de St Hervé.

On attribue à Saint Hervé, la guérison des maux d'yeux mais aussi pour le regard intérieur, la peur, les angoisses et la dépression nerveuse.

Saint Hervé, toujours représenté avec un loup,peut être prié en l'église de Lanhouarneau (Plouescat).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Dim 25 Nov - 19:16

La légende du loup qui fait l'office de l'âne! Il y a la même près de Rouen. Voici l'histoire:

Il y avait deux monastères, l'un de moines, l'autre de moniales (couplés selon une ancienne tradition bénédictine), sous la houlette de l'abbesse Austreberthe. Un âne faisait la liaison entre les deux, que l'on laissait aller seul, car il connaissait le chemin par coeur. Il portait de l'un à l'autre monastère les légumes et autres denrées, les messages, courriers et nouvelles...Or il advint certain hiver rigoureux qu'un loup affamé, n'ayant rien à se mettre sous la dent, fit un sort à l'âne messager. Dame Austreberthe s'en alla donc le sermonner et lui donna pour pénitence de remplacer l'âne- en échange de quoi il serait nourri. De cet office, le loup maté et reconnaissant s'acquitta pour lors consciencieusement, dit la légende de sainte Austreberthe.

Je crois que semblable légende existe aussi ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Lun 26 Nov - 22:25

Attention, la 'mauvaise réputation' de Conomor provient en grande partie des vitae des saints bretons, où le dirigeant politique est souvent stigmatisé comme le méchant qui fait souffrir ses ouailles. Ces vitae sont en outre très tardives, et ne constituent pas des sources historiques fiables pour les évenements des VIe et VIIe siècles qu'elles sont censées rapportés. A part peut être celle de St Samson dont la datation est débattu, certains penchant pour le VIIe d'autres pour le IXe siècle, et dans une moindre mesure celle de St Pol Aurélien.

Une partie d'entre elles sont par contre riche d'enseignements sur la société bretonne de l'époque carolingienne, du temps de leur écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Mar 27 Nov - 1:03

Si c'est comme pour des territoires non bretons, le dirigeant politique (le roi mérovingien) est mal vu parce qu'il exige l'impôt, alors que le saint se dresse contre cette exigence, qu'il estime injuste. C'est l'histoire de saint Léger, par exemple. C'est aussi l'époque où les saints sont proclamés par la voix du peuple, et non à l'issue d'un processus de canonisation- évidemment, depuis ces temps bénis, l'Eglise a mis un peu d'ordre et de discipline dans tout cela!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Mar 27 Nov - 16:42

C'est même encore plus simple que ça. Au VIe siècle, le mot "saint" est synonyme du fait d'être un membre du clergé.

Les saints bretons étaient eux même en général issus de l'aristocratie, et se retrouvaient à diriger des communautés civiles, d'où une autre source de rivalité avec le pouvoir laïque. On peut même penser à des rivalités entre familles, certains dirigeants ayant bonne presse quand d'autres sont mal vus.

Un célèbre exemple du pouvoir de ces hommes d'église : St Columba, ou Columcille, dans la seconde moitié du VIe siècle, était un prince de l'une des branches des Ui Neill, les Ui Donall rivaux de celui du haut roi de l'époque, Diarmuit Ui Neill. Suite à une dispute à propos d'un manuscript que Columba avait recopié en douce, un autre écclésiastique, Finian, se plaint au haut roi, pour que Columba donne la copie, ce que ce dernier refuse. Le conflit éclate alors et les partisans des Ui Donall afrontent les forces de Diarmuit à la bataille de Cul Dreimne, ou le 'combat du livre', le fameux manuscript prenant le nom de 'Catach', ou le 'livre de la bataille'. Les Ui Donall remportèrent la victoire, mais Columcille fut pris de remord et contraint à l'exil, fonda l'abbaye de Iona au large du pays des Pictes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Mar 27 Nov - 20:28

Oui, oui, oui. En Irlande, des chefs de clans se convertirent au christianisme, entrainant la conversion du clan tout entier. Certains de ces chefs devinrent évêques ou abbés, continuant ainsi à dominer la pyramide sociale et transmettant leur fonction religieuse à leurs descendants. (En Bretagne, l'évêché de Quimper fut ainsi transmis sur trois générations). On trouve donc des chefs de clans dirigeant des monastères, qui sont de véritables villages regroupant de très nombreux moines.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hervé et Conomor   Aujourd'hui à 2:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Hervé et Conomor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hervé MATEJEWSKI
» que se passe t il sur le net? Hervé Vidal
» presentation: Hervé42
» présentation: Hervé42
» Hervé, vendeur en animalerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Histoire de Bretagne-
Sauter vers: