Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les contes de l'Ankou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Krapadoz
Thuata de dannan


Masculin
Nombre de messages : 1747
Age : 28
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: les contes de l'Ankou   Jeu 26 Mai - 20:41

qui a lut cette b.d ?? et qu'en pensez vous ???

_________________
http://seoc.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Jeu 26 Mai - 22:42

Non pas pour mo, dsl!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Jeu 26 Mai - 22:43

Inconnu au bataillon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Lun 1 Aoû - 10:58

moi!!!
je l'ai lue!!!
elle est passionante!!!!
a tu lu les contes de Brocéliande les contes du korrigan et les legendes de la table ronde du meme auteur!?????
c'ezst tout aussi bien!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Lun 1 Aoû - 16:27

J'ai lu les Contes du Korrigan : je trouve cette BD très bien racontée et dessinée ! J'attendais justement d'avoir un avis sur les Contes de l'Ankoù, que je compte bien lire également.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Ven 19 Aoû - 9:59

L'Ankou, c'est la Mort, personnage central de nombreuses légendes bretonnes; et ce nom n'est rien d'autre que le vieux celtique Ankavos signifiant "La Mort". On le figure sous l'aspect d'un squelette vêtu d'un costume de laboureur du pays comportant une chupenn (veste) et des bragou braz (Pantalons bouffants que portaient les Bretons jusqu'au XIXe Siècle) noirs, avec, sur ses cheveux blancs, un large feutre à rubans. Sa tête tourne sans cesse autour des vertèbres cervicales comme le radar d'un navire.

Il est , comme la mort de l'iconographie classique, armé d'une faux,emmanchée à l'envers, le coté tranchant vers l'extérieur. Car l'Ankou,ne fauche pas en ramenant la lame vers lui, mais en la poussant en avant pour faucher la vie de ses victimes.

Il parcourt la nuit les campagnes, et entasse dans une charrette délabrée qu'on appelle karrigell an ankou, ceux qu'il entraîne dans la mort. Lorsque quelqu'un est près d'expirer, on entend le bruit des roues de karrigel an Ankou. Cette charrette de la mort est connue également dans les autres pays Celtiques. En Irlande, le dead coach est attelé de chevaux sans tête et conduit par un cocher décapité.

L'ankou redoute les croisées des chemins et des routes qui mènent aux villes. L'Urbanisation l'a précipité dans l'oubli, et son évocation ne fait plus penser qu'aux danses macabres de Kermania-an-isquit, La Chaise Dieu ou La Ferté-Loupière.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Ven 19 Aoû - 21:25

Et savez vous quel bruit faisaient les essieux pas graissés de la charette de l'Ankou ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Sam 20 Aoû - 8:25

Le mot viendrait de anken, « le chagrin » et de ankoun, l'oubli. Ce personnage est masculin (comme Death ordinairement en anglais). Le mot en lui même, qui est un ancien pluriel, signifie "mort (qui survient)" et se retrouve sous la forme du singulier dans les langues gaéliques (irlandais éag, écossais eug ou aog), où il désigne plus simplement la mort. Mais en Écosse il peut être également personnifié, et désigne alors un squelette ou un spectre.

La légende veut qu'il puisse être accompagné, que le premier mort de l'année soit l'Ankou de l'année suivante, que sa charette puisse être tirée par trois chevaux blancs et que celui qui entend le grincement des roues ne tarde à mourir.

Mais en ce qui concerne le bruit des essieux ?????? j'en ai aucune idée et je n'ai pas envie de l'entendre !!!!!! qeyqe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Sam 20 Aoû - 10:53

korydwenn a écrit:

Mais en ce qui concerne le bruit des essieux ?????? j'en ai aucune idée et je n'ai pas envie de l'entendre !!!!!! qeyqe

Et pourtant :

Wig a Wag.... Wig a Wag...

C'est des Légendes de la Mort d'Anatole Le Bras que le groupe de musiciens a tiré son nom. Ils ont juste déformé la légende pour dire que lorsque qu'on le entends, on évite la mort....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Sam 20 Aoû - 11:00

Que veut dire Wig a Wag !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Sam 20 Aoû - 12:04

korydwenn a écrit:
Que veut dire Wig a Wag !!!!

Cela n'a aucun sens, c'est une onomatopée. Pour le groupe, ça sera plus simple à expliquer comme ça :

Wig a Wag


Le sextet tourangeau Wig a Wag, dont les premières apparitions remarquées remontent à la fin des années 90, s'est, dès ses débuts, imposé par une série d'innovations dans sa musique. Son premier album An Naer o Nijal, avec ses FFFF de Télérama, témoigne de la richesse musicale de ce groupe.

Wig a Wag est composé de Loïc Chavigny (chant), Lico Da Silva (accordéon, chant), Cyrille Bonneau (bombardes, flûtes, sax, cornemuse tunisienne, small pipe), Smad (alto, violon), Manu Plat (basse, stick) et Laurent Jolly (cajon, derbouka, davul, bendir, didjeridu). Certains membres du groupe ont participé au premier album de Daviken.

Tant dans l'instrumentation, qui marie différentes origines, orientales (cornemuse tunisienne), traditionnelles (bendir, didjeridu) et bretonne (bombarde, violon, accordéon), que dans les arrangements, Wig a Wag présente au fil de ses albums un travail minutieux, une fusion qui tend à la perfection, notamment sur le disque Douar Iskis.

Avec un nom emprunté aux légendes d'Anatole Le Braz, la formation, dont les pochettes de disque sont toujours agréables à regarder, semble apporter à sa production les plus grands soins esthétiques.

Wig a Wag (révélation de l'Interceltique de Lorient, du Printemps de Bourges...) évoque à travers ses thèmes la Bretagne, bien sur, celle d'Anatole le Braz, tourmentée comme les légendes, celle de Tristan Corbière (Le Phare - An Naer o Nijal), mais aussi la planète, celle des sioux, du Maghreb (sur Sarah ha Safar), de la Méditerranée (sur Douar Iskis)...

Les mélodies et danses invitent, dès que s'égrènent les premières notes, à se lancer à quelques plinns, ridées ou gavottes... Les entendre en fest-noz semble le meilleur moyen de découvrir la qualité de la formation.

Avec son troisième album Douar Iskis (2003), Wig a Wag se lance dans un ensemble de mélanges tout à fait surprenants offrant une parfaite fusion instrumentale, culturelle et musicale. Les textes passent du breton au portugais, du français au gallo, répondant ainsi au jeu d'écho des instruments d'origines si diverses. Avec plus de compositions que sur ses précédents albums, le groupe s'affirme avec beaucoup de talent. Le disque est un vrai régal.

Jérémie Pierre JOUAN

Sources : Dossier de Presse (Patricia Téglia, Aoura).
Trouvé sur www.gwerz.com
Mais je crois que le groupe vient de se transformer et reviens vers le "celtique", je crois qu'ils ne sont plus que deux de l'origine du groupe : le chanteur Loïc et Cyrille qui accompagne également Denez Prigent depuis le départ de Pasquet.
Sur le commentaire "Les entendre en fest-noz..." ce qu'il font est bien inspiré mais pas dansable. Trops rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Dim 21 Aoû - 8:22

Merci Shark j'ai bien envie de les écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Dim 21 Aoû - 9:55

pour les contes de l'ankou, ils sont géniaux, tu ne regretteras pas!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Lun 22 Aoû - 10:38

Je connais les contes de l'Ankou je parlais du groupe musical dont parle
Shark.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné


Masculin
Nombre de messages : 1927
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 23 Aoû - 10:24

Salut,

Wig ha Wag est l'onomatopée du bruit de l'essieu de la charrette (mal graissée et qui ne tourne pas forcément exactement sur son axe).

----------------

Pour Ankou, voici la définition d'Albert DESHAYES, Dictionnaire étymologique du breton, Edit. Chasse-Marée, p 65 :

" Ankow (ancou, 1499), s. m., mort; squelette, procède du vieux-breton ancou et correspond au cornique ankow, au gallois angau (du moyen angheu) et au vieil irlandais éc. tous sont issus du celtique *ankowes".

------------------

Je vais vous préparer une photographie que j'ai prise récemment de Polig an Ankou,le fameux Ankou de Ploumilliau (près de Lannion).

JCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 23 Aoû - 10:51

trugarez!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 23 Aoû - 10:58

La légende de l'Ankou
Les anciens Celtes ne craignent pas la mort puisque, pour eux, elle représente le commencement d'une vie meilleure. Les Bretons christianisés conçoivent la mort de la même façon, comme une chose simple, naturelle. Mais de l'Ankou, ils ont peur...


Les nombreux ossuaires, édifices, où s'entassent les ossements des défunts, témoignent de la familiarité des Bretons par rapport à la mort : les paroissiens méditent naturellement devant les crânes. Par ailleurs, les âmes trépassées "an Anaon" ne sont jamais loin.

Autrefois, lors des moments importants tels Noël ou surtout la Toussaint, il était courant de laisser à leur intention dans la maison, un bon feu, quelques crêpes. Cependant, la crainte des Bretons apparaît à l'évocation de l'Ankou, en breton "Anken", signifie chagrin, "Ankoun" oubli.

Maître de l'au-delà, l'Ankou est omnipotent. Il est dépeint comme un squelette, parfois drapé d'un linceul, tenant une faux emmanchée à l'envers. Des représentations anciennes le montrent armé d'une flèche ou d'une lance.

Mise en garde conte l'oubli

L'Ankou circule la nuit, debout sur un chariot dont les essieux grincent. Ce funèbre convoi est le "karrig an Ankou", char de l'Ankou (ou "Karriguel an Ankou" littéralement brouette de l'Ankou), remplacé par le "Bag nez", bateau de nuit dans les régions du littoral. Entendre grincer les roues du "Karrig an Ankou" ou croiser en chemin le sinistre attelage sont des signes annonciateurs de la mort d'un proche.

L'odeur de bougie, le chant du coq la nuit, les bruits de clochettes sont également interprétés comme des signes annonciateurs de mort. L'implacable Ankou nous met en garde contre l'oubli de notre fin dernière. Ces sentences sont gravées sur les murs d'ossuaires ou églises : « Je vous tue tous" (Brasparts et La Roche-Maurice), "Souviens-toi homme que tu es poussière" (La Roche-Maurice) ou encore, inscrit en breton, "La mort, le jugement, l'enfer froid : quand l'homme y pense, il doit trembler" (La Martyre).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné


Masculin
Nombre de messages : 1927
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 23 Aoû - 20:49

Chose promise, chose dûe.

Voici l'Ankou de Ploumilliau






Mieux vaut ne pas le regarder en face.

Renseignement pris sur place : son appellation locale serait : Erwanig = Petit Yves.

Erwanig étant une écriture 'propre' / "savante", on pourrait alors entendre plutôt : Iffig, ou Titif !

Iffig Plouillo = Titif de Ploumilliau.

JC Even lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mer 24 Aoû - 9:08

Je ne connaissais pas je vais aller voir de mes yeux !!!
Y a t-il une histoire sur cet Ankou ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mer 24 Aoû - 9:57

pale il a pas l'air commode !! What a Face Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné


Masculin
Nombre de messages : 1927
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 30 Aoû - 10:13

Salut,

J'ai commencé une nouvelle page :

http://marikavel.org/personnes/ankou/ankou-accueil.htm

Idem : scannérisation des textes de la Légende de la mort.

Voir par exemple deux textes concernant Paimpol :

http://marikavel.org/bretagne/paimpol/paimpol-accueil.htm

http://marikavel.org/bretagne/paimpol/paimpol-ankou.htm

Je complèterai au fur et à mesure de mes lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 30 Aoû - 11:28

trugarez
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 30 Aoû - 11:43

Jean-Claude EVEN a écrit:
Chose promise, chose dûe.

Voici l'Ankou de Ploumilliau






Mieux vaut ne pas le regarder en face.

Renseignement pris sur place : son appellation locale serait : Erwanig = Petit Yves.

Erwanig étant une écriture 'propre' / "savante", on pourrait alors entendre plutôt : Iffig, ou Titif !

Iffig Plouillo = Titif de Ploumilliau.

JC Even lol


Merci je la reconnais c'est vachement impressionant quand on la voit en vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Mar 30 Aoû - 13:16

Il ressemble un peu plus au personnage habituel de la "mort" qu'à l'Ankou des légendes sur cette statue, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   Ven 2 Sep - 22:13

Il devrait avoir sa faux à l'envers ... non ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les contes de l'Ankou   

Revenir en haut Aller en bas
 
les contes de l'Ankou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faute de STOP!, voici comme promis un petit conte... L'Ankou
» Ballade celtique contes et harpe entre Bretagne et Irlande
» contes au bord de l'eau, Moulin du Boel, sud de Rennes
» Ballade celtique : contes et harpe, Pont-Réan - Le Boël, Jeu
» contes sur la faune nocturne, à l'occasion du Chemin de Ki-D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Contes, Légendes Bretonnes et celtes-
Sauter vers: