Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Merlin l'enchanteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Merlin
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Merlin l'enchanteur   Ven 20 Mai - 0:43

LA NAISSANCE DE MERLIN

Récit le plus connu de la conception de Merlin, conté par Robert de Boron à l’extrême fin du XIIè siècle, a été maintes fois repris par les romanciers médiévaux dans les différentes "Estoire" de Merlin. En voici la trame.

Réunis aux Enfers, les Diables constatent avec amertume que les âmes humaines leur échappent presque toutes depuis l’avènement du Christ. Ils décident de contre-attaquer et de susciter la venue d'un Antéchrist en procédant exactement comme Dieu l'avait fait (ces diables-là avaient une petite imagination). Par différents cheminements - les auteurs rivalisent ici d'ingéniosité pour montrer la vilenie du Malin - une pure et très pieuse jeune fille se réveille un matin enceinte des œuvres d'un démon. Grâce aux conseils avisés de son confesseur, et à sa grande piété, elle arrive à faire partiellement échec à l’œuvre satanique. L'enfant auquel elle donne le jour, fort laid, noir et velu à faire peur, n'a pourtant rien de diabolique.

Mais la jeune femme n'a pu justifier sa grossesse. Jugée, emprisonnée, elle risque le bûcher. Bien qu'âgé de quelques mois, son enfant, à qui l'on a donné sans le baptiser le nom de Merlin, prend la parole et innocente sa mère.

Tel est le premier acte d'une vie qui se révèle rapidement extraordinaire. Car Merlin, être d'exception, a hérité certains pouvoirs de son père, en particulier le don de connaître le passé et l'origine de toute chose. Mais il n'est pas devenu pour autant une créature du Malin, et il utilise pour le bien des hommes les dons qu'il a reçus, même si cela n’apparaît pas toujours à l'évidence.

Ainsi en est-il dans la version littéraire, légendaire et très répandue de la naissance de Merlin. Explication chrétienne d'un personnage que l'on devine venu de bien plus loin, d'un passé ancien et mystérieux.

De quelle fabuleuse antiquité vient Merlin ? Quel symbolisme recèle cette conception qui l'isole des hommes, en fait un être à la double nature, à tout jamais différent ? Tout se passe comme si sa naissance était analogue à ces mutilations que s'infligeaient les dieux ou les héros et en échange desquelles ils acquéraient des dons extraordinaires, magiques. Pour Merlin, le prix à payer est l'exclusion de la société des hommes. Car si, par ce qu'il a d'humain, il sait tout des hommes, en même temps et parce qu'il est plus qu'humain, le tréfonds de leur vie, de leur âme, de leurs sentiments lui demeurera toujours une énigme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Merlin
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: MERLIN OU LA FIGURE DU DOUBLE   Ven 20 Mai - 0:55

La figure de Merlin se place en quelque sorte sous le signe du double, une dualité si marquée qu'on crut un temps à l'existence de deux Merlin, l'un Merlinus Ambrosius et l'autre Merlinus Sylvester.

Merlinus Sylvester aurait représenté un personnage habité de tempêtes et de clairvoyances, un inspiré qui se réfugie dans la forêt où il retrouve un peu d'équilibre. Ce Merlin-là a peu à faire avec la chevalerie, la Table ronde ou la quête du Graal.

Merlinus Ambrosius se rapprocherait du Merlin qui nous est plus familier, l'Enchanteur, le conseiller des Rois, l'inventeur de la Table Ronde, celui qui connaît le mystère du Graal, l'amant de Viviane, l'amoureux de Brocéliande.

Toute la destinée de Merlin se développe sous ces doubles auspices.

Jeune et vieux à la fois, confine Janus, Merlin est à la limite de deux temps. Le passé, qu'il connaît, l'avenir, qu'il sait déchiffrer. Et à la limite de deux espaces. Celui des hommes, qu'il aide et guide, et celui des êtres surnaturels.

Merlin est le sombre et le clair alternés, jusque dans les formes sous lesquelles il apparaît, vieillard décrépit vêtu de haillons ou adolescent par‚ de soies lumineuses. Homme et animal tour à tour, il possède de la nature une intuition, une connaissance instinctive doublée de l'immensité du savoir humain.

Tout aussi double est le temps dans lequel se déplace Merlin. Il peut vivre dans le temps humain, mais, confine pour tous les êtres de l'autre Monde, une année terrestre est pour lui un jour, ou, au contraire, une de nos minutes peut lui être des jours entiers.

Créature mi-humaine mi-surnaturelle, Merlin fait partie de ces êtres hybrides qui font rêver les humbles autant que les nobles, et chanter les bardes ou écrire les poètes. Derrière le miroir se cache un visage qui n'est pas seulement le reflet de la réalité visible, mais parfois son contraire lui-même, comme cette part refusée de tout être qui n'ose ou ne sait souvent se reconnaître.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Merlin
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: LE RIRE DE MERLIN   Ven 20 Mai - 1:04

Lorsque résonne le rire de Merlin, ceux qui l'entendent en sont étonnés ou irrités. Il fait partie de ce qui, de l'Enchanteur, ne peut être compris.

Quand sa mère croit qu'elle va être condamnée, elle pleure, et Merlin la rassure en riant - puisqu'il va l'innocenter. Quand les soldats du roi Vortigern le cherchent pour le conduire … la mort, il les suit en riant - la mort n'est pas pour lui, mais, très bientôt, pour Vortigern. Quand Grisendole, sénéchal de l'Empereur de Rome, se présente à lui, il rit encore - car il sait que le sénéchal est une femme, et qu'elle sera la prochaine impératrice de Rome.

Il y a bien d'autres exemples du rire de Merlin qui voit la réalité des choses - et non l'apparence ou le faux-semblant seuls perceptibles aux yeux humains - et s'amuse de ce décalage et de ce paradoxe. Les contes bretons comme les romans du cycle du Graal font tous état du rire troublant, le rire du clairvoyant, de l'initié. Mais cette clairvoyance, ce rire incompréhensible qui paraît si extravagant, Merlin les paie d'un isolement cruel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Merlin
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: MERLIN ET LE ROI   Ven 20 Mai - 1:10

Merlin est celui qui fait les rois. Même si les textes divergent, à leur habitude, il est certain que Merlin, bien avant Arthur, est déjà le conseiller d'Ambrosius Aurelianus puis d'Uther Pendragon.

Il les sert comme magicien, stratège, devin, astrologue, médecin. Il les aide à conforter leur pouvoir. Grâce à lui, les rois laissent derrière eux des monuments, témoins de leurs grandes actions.

Pour Ambrosius, Merlin enlève Stonehenge à la terre d'Irlande et reconstruit le cercle mégalithique en Angleterre. Pour Uther, il bâtit le grand pilier du Mont Douloureux, entouré de quinze croix - dont cinq de pierre blanche, cinq de pierre noire, cinq de pierre rouge.

Mais c'est le roi Arthur qui représente l'accomplissement de l'œuvre de Merlin. Sans considération de sentiments ou de morale - car la nécessité commande - le druide engendre Arthur aussi sûrement que s'il en était le père charnel. Et il se charge de l'éducation de l'enfant, lui choisissant Hector de Mares comme père adoptif.

Or ce roi qu'il a voulu, suscité, façonné n'est pas de la même nature que lui. Tous les liens que Merlin noue avec les humains se heurtent à cette infranchissable barrière : une différence profonde, fondamentale de nature.

Durant tout le temps où Arthur doit faire ses preuves, Merlin lui apprend son rôle, les obligations de sa fonction et le conseille en toutes choses, comme il l'a fait pour ses prédécesseurs. Mais leur relation affective est forte, presque paternelle et filiale.

Pourtant quand le destin a pris forme, Merlin commence à abandonner la cour, à devenir une absence, un souvenir auprès du Roi. Jusqu'au jour où il ne revient plus de sa retraite malgré le violent regret qu'en ont et le roi et les chevaliers... Mais avant de se retirer, il a engagé Arthur dans la grande aventure qui rend son règne … nul autre pareil : la Quête du Graal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Merlin
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: MERLIN LES CHEVALIERS ET LA TABLE RONDE   Ven 20 Mai - 1:20

Merlin préside à l'origine des hautes figures, des faits remarquables et des grands symboles de l'aventure arthurienne. C'est lui qui donne à Arthur, ou à Uther, l'idée de créer cette table sans préséance, où seule compte la valeur. C'est lui aussi qui explique son symbolisme à la fois chrétien - la troisième des trois tables qui ensemble correspondent à la Trinité - et païen, image du monde, du cosmos, où l'homme trouve sa place.

Merlin apporte au monde des chevaliers son ordre et ses ordres. Il met en place l'institution de la Table Ronde pour régir ce monde bouillonnant, plein de vigueur et de fureur, de pureté et de courage. L'orgueil juvénile est canalisé par les soins de l'Enchanteur. Et il fait des chevaliers les membres de cette fraternité dont on rêve encore. Dans cette mise en ordre du monde, le roi ne doit pas participer au combat mais le régir, et se garder comme garant de l'intégrité du royaume. Merlin lui substitue alors l'ardeur guerrière, l'honneur de servir et la foi des chevaliers.

Merlin peut-il comprendre les chevaliers ? Il s'adresse en fait rarement à eux. A peine intervient-il en faveur de certains, sur le chemin de la Quête. Son interlocuteur reste le Roi, en qui se résument les vertus chevaleresques, mais qui est d'une nature supérieure parce que sacrée.

Merlin le barde chante les hauts-faits des chevaliers ou leur conte les exemples fameux des anciens héros. Merlin le stratège prépare leurs futurs combats. Merlin le devin les envoie sur les chemins où ils rencontreront leur destinée, qui a nom Aventure. Surtout il leur ouvre le chemin de l'Aventure suprême, la Quête du Graal. Merlin sait ce que doit être la Quête, et quelle en sera l'issue. Mais il ne croisera jamais le talisman suprême, et ne saura pas ce que Galahad a vu dans son extase.

D'autres fois je quittais mes hauteurs. J'allais du côté de la Table ronde.
J'aimais son cérémonial, sa liturgie immuable. Mes chevaliers étaient là à
nouveau, en cercle, figés, sous le regard du Roi. J'avais instauré cet ordre,
et il me semblait que tous les participants qui étaient là rassemblés, purs,
fascinés, étaient les jouets de mon délire ; car sans moi il n'y aurait eu ni
chevalerie, ni table, ni Quête - ni monde. Etais-je le sourcier des énergies
cosmiques, le maître de l'Ailleurs ? Je crois que je leur apprenais seule-
ment à partir, je leur dictais une destination... Je ne montrai jamais mon
visage aux chevaliers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Sam 28 Mai - 11:36

Je vous conseille la lecture de L'enchanteur de Barjavel. Ce livre est un roman qui prend appuie sur la légende de Merlin en la respectant bien à mon avis, tout en rajoutant malice, anachronisme bref humour propre à l'écriture de Barjavel.
salu salu salu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Sam 28 Mai - 14:04

René Barjavel tout à fait c'est un de mes auteurs preferes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 20 Juil - 19:15

oui c'est un super auteur!!
par contre j'ai pas du tout aimé l'aube des temps ou quelques chose comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Jeu 25 Aoû - 15:18

Merlin est un personnage de la mythologie celtique, et plus particulièrement de la branche brittonique (Bretagne continentale + Grande-Bretagne sauf l'Ecosse).

« Myrddin » ou « Myrdhyn » en langue galloise, « Marzhin » ou « Merzhin » en breton et en cornique.

Qui est-il ?
Souvent appelé Merlin l'Enchanteur (le magicien), il devait à l'origine être l'antéchrist, en effet le diable avait fécondée une humaine qui devait donc accoucher d'un représentant terrestre des enfers. Cependant grâce à la piété de sa mère qui pria durant toute sa grossesse, Dieu la sauva ainsi que son fils. Celui-ci hérita de la connaissance de toutes les choses du passé de la part de son père ainsi que de la connaissance d'une partie du futur offerte par Dieu. Ainsi dès sa naissance, l'enfant savait parler et raisonner.

Son rôle est d'aider à l'accomplissement du destin du royaume de Bretagne (actuelle Grande-Bretagne). Grâce à sa grande sagesse il devient l'ami et le conseiller d'Uther Pendragon. A la mort de celui-ci, il fera reconnaître Arthur, le fils illégitime du roi défunt, comme successeur au trône, et ce grâce au défi de l'épée Excalibur. Il fut le conseiller attitré du Roi Arthur tout en conservant son indépendance; ainsi il lui arrivait de disparaître de longs mois dans les forêts du royaume, avec ses frères les animaux sauvages.

Merlin était capable de changer d'apparence. On ne sait pas grand-chose de son aspect physique. Les textes du Moyen Age ne nous ont pas transmis de descriptions physiques précises du personnage, excepté lors de ses multiples métamorphoses : en bûcheron, gardien de troupeau, faucheur, homme sauvage ou respectable, noble seigneur ou vieillard vénérable, et même en cerf.

La destinée de Merlin sur terre fut principalement d'instituer la Table Ronde par l'intermédiaire du roi afin que les chevaliers qui la constituaient puissent se lancer dans la fameuse quête du Graal et autres missions mythologiques.

Merlin et Arthur par Julek Heller

Malgré toutes ses connaissances, Merlin ne pourra rien contre la fin tragique d'Arthur et l'éclatement du royaume. Il connaîtra lui-même une fin dramatique : amoureux d'une jeune femme, Viviane, il lui transmet le secret de l'emprisonnement éternel que lui-même ne sait pas défaire. Désireuse de garder son amant, Viviane use du sortilège sur lui ; il « dort », depuis, dans la forêt de Brocéliande.

Héritier de figures celtiques venues du fin fond des temps ou nées au VIe siècle, il doit sa renommée grâce à des auteurs français des XIIe et XIIIe siècle. Il est au cœur de l’imaginaire des hommes depuis le Moyen Age jusqu'à aujourd’hui encore.

es origines du mythe
Selon certains récits français, Merlin serait né à Carmarthen, au sud-ouest du Pays de Galles. Mais cette supposition est erronée, et vient d’une erreur de traduction du nom de Carmarthen par « forteresse de Merlin » au lieu de « forteresse de la mer ».

D’autres récits français dépeignent Merlin se retirant dans les forêts du Northumberland où il retrouvait l’ermite Blaise compagnon d’un Merlin, homme des bois.

La légende de Merlin s’est développée dans les régions situées au sud de la Clyde, en partant du personnage réel nommé Laïloken, dont il est fait mention dans la vie latine de saint Kentigern, évangélisateur de la Basse Ecosse. Selon la tradition, Merlin-Myrddin, petit roi de tribut dans la foret de Kelyddon, serait devenu fou au cours de la bataille de d’Arderyd, au nord de Carlisle. C'est l'origine de la légende de Merlin, le « Fou du Bois ».

Le nom de Merlin lui a été donné la première fois par Geoffroy de Monmouth au XIIe siècle (Merlinus) et fut ensuite transcrit en gallois en Myrddin (breton Merzhinn). C'est Geoffroy de Monmouth qui a opéré la substitution et qui, par la suite, a mêlé le mythe du « Fou du Bois » à celui de « L'Enfant qui parle », donnant ainsi au personnage sa dimension de mage et de devin, fils d'un démon.

Les manuscrits gallois ont conservé des poèmes attribués au « barde » Myrddin, et il est à peu près sûr que certains d'entre eux sont, sinon authentiques, du moins issus d'une tradition orale remontant à cette époque. Il faut d'ailleurs remarquer que le Merlin historique apparaît quelque 70 ans après l'Arthur historique, alors que la légende en fait un vieillard par rapport à Arthur.

Viviane envoute Merlin par Howard Pyle La légende de Merlin a été intégrée au cycle arthurien à tel point qu’il a bien fallu faire parcourir à l’enchanteur l’ensemble du royaume d’Arthur, jusqu’en Bretagne armoricaine où il y rencontre Viviane, la future Dame du lac.

C’est d’ailleurs dans la foret de Brocéliande que l’ont peut trouver le tombeaude Merlin.


A-t-il réellement existé ?
Des recherches très sérieuses comme celle de Norma Lorre Goodrich montrent que Merlin a bel et bien existé. Il est probable que les écrivains médiévaux possédaient des manuscrits, disparus depuis, qui relataient certains aspects de la vie de Merlin.

Merlin aurait vécu entre le milieu du Ve siècle et la fin du VIe siècle. Les événements tragiques qui secouèrent la Grande-Bretagne et auxquels Merlin fut mêlé se sont déroulés vers la fin de l'Empire romain. Le mode de vie et les mœurs étaient encore à la mode romaine à ce moment.

La réalité du personnage est donc bien différente de sa légende ou plutôt de la vision populaire que la majorité se fait de lui. Merlin n’est pas un personnage médiéval. L’enchanteur n’a cessé d'inspirer de nouveaux auteurs, lesquels continuent à modeler ce personnage. Il est évident que cet intérêt toujours renouvelé signale qu'une image symbolique, voir mythique, se dégage des caractéristiques que Merlin possède déjà.

e symbolisme de Merlin
On peut y reconnaître une figure représentant l'archétype du druide : proximité avec la nature, pouvoirs magiques, connaissance surnaturelle, sagesse, longue vie, conseiller des puissants. Il représenterait la tradition ancienne moribonde (le monde druidique) face au monde chrétien alors en pleine expansion.

Merlin est un guide, il est là pour montrer une réalité cachée qui échappe au commun des mortels. Chaque fois qu’on lui pose une question, il se met à rire, parce qu’il sait que celui qui la pose connaît la réponse mais ne veut pas la dire ou ne sait pas comment la dire. Il a un rôle nécessaire, sans lui personne ne se poserait de question et personne ne trouverait la voie à suivre.

n archétype largement répandu
Nombreuses sont les œuvres qui ont repris, volontairement ou non, l'archétype du personnage. Chacun d’entre nous pourra établir sa propre liste, je ne citerai, donc, que les deux plus populaires :

Gandalf, issu de l’univers de J. R. R. Tolkien, est sans nul doute le personnage dont la ressemblance avec Merlin est la plus frappante. Dans le « Seigneur des anneaux » il conseille et guide les héros lors de leurs quêtes.
Dommage que la relation entre Merlin et Viviane, enrichissant considérablement l'archétype et lui donnant une dimension humaine et tragique, fasse défaut à Gandalf

Obi Wan Kenobi, créé par George Lucas et fait son apparition dans la première trilogie « Star Wars ». Ses vêtements sont ceux d'un ermite. Dans beaucoup de romans médiévaux, l'ermite est en communication avec Dieu parce qu'il ne vit pas dans la communauté des hommes. Physiquement, Ben Kenobi ressemble aux représentations faites de Merlin qui, avant d'être enchanteur, était lui aussi prophète.
Là aussi, son rôle principal et celui du conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Jeu 25 Aoû - 17:29

vive Merzhin !!! ad lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Jeu 25 Aoû - 17:58

Comme quoi on y revient tjrs !!!! lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Jeu 25 Aoû - 21:10

C'est bien dommage que les chrétiens aient plagiés la plupart des mythes païens et celtiques pour les diaboliser. C'est pourquoi aujourd'hui ont prend un simple pentacle, symbole de féminité (quand ont peut en rajouter sur le compte de la femme...) et de fécondité soit devenu la marque du démon.
Autres temps autres meurs me direz vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Ven 26 Aoû - 8:33

Et oui, il fallait bien masqué la vérité au peuple pour que le clergé ai les pleins pouvoirs et aussi rammassé la DIME .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Ven 26 Aoû - 10:38

oui, c'est desolant!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Dim 1 Juil - 2:24

y'a une chose que j'ai remarquée de part ma formation à l'art! j'ai jamais vu de représentation de Merlin jeune artistiquement, alors qu'il est à la fois vieux et jeune comme c'est supposé dans la légende au départ.

Si quelqu'un connaît une gravure ou un dessin, je serais curieuse de voir comment les artistes se l'imagine dans la fougue de la jeunesse lol
Revenir en haut Aller en bas
Krapadoz
Thuata de dannan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1747
Age : 28
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Dim 1 Juil - 20:49

j'en ai une ! lol, sur une carte de la bretagne des légende, la carte s'palle "barzaz arvorig" il me semble
Le visage de merlin est divisé en deux, un côté jeune et l'autre vieux donc

_________________
http://seoc.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Dim 1 Juil - 21:21

ah ben conserve là bien lol c'est une rareté!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mar 3 Juil - 23:59

oui c rare. D'ailleurs, beaucoup de film on été fait sur Merlin, ce qui montre bien cette popularité ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 2:16

heu tu veux dire le fait qu'il est toujours représenté vieux dans les films ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 11:30

je disais que Merlin est connu, mais oui , dans tout les films il est representé vieux, mais en une bonne forme physique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 12:37

ouais voilà à quand un film avec un Merlin beau gosse lol

Chai pas si certains se sont intéressés à la comédie musicale Graal, mais pour le Merlin ils étaient pas très inspirés non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Merlin
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 19:28

désolé jamsy je n'ai pas encore tournée de film pour le beau goss skl!!!!!

Bien entendu je déconne.

IL y a eu quelques representation de merlin dans sa jeunesse dans quelques bouquin mais asser rare/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Falc'hun Du
Breton Passioné
Breton Passioné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2201
Age : 27
Lec'hiadur/Localisation : Bro Sant-Brieg Breizh-Uhel
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 22:03

Citation :
Bien entendu je déconne.
ha bon? lol

En tous cas, je n'ai jamais vu Merlin jeune moi! Et je préfère le voir vieux il est vrai... Par respect du mythe du vieux sage! bigsmurf

_________________
Pour signer cliquez ici : http://bzh.geobreizh.com (Pour un .bzh)

A-GEVRET WAR-ZU BREIZH EMREN HA KENGRET !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etrevroadeler.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 22:13

ben justement lol on pourrait faire un jeune rempli de sagesse, ça ferait réfléchir lol
Revenir en haut Aller en bas
Falc'hun Du
Breton Passioné
Breton Passioné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2201
Age : 27
Lec'hiadur/Localisation : Bro Sant-Brieg Breizh-Uhel
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   Mer 4 Juil - 22:17

ça existe ça? enfin je veut dire.. à part moi?^^

_________________
Pour signer cliquez ici : http://bzh.geobreizh.com (Pour un .bzh)

A-GEVRET WAR-ZU BREIZH EMREN HA KENGRET !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etrevroadeler.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Merlin l'enchanteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Merlin l'enchanteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon Merlin n arrête pas d'eternuer!!!
» Merlin's Diamond, Fille de Merlin, the Black Horse
» video de Merlin's Diamond
» MERLIN typé snowshoe/siamois de 4 ans - DIEPPE 76
» Merlin bichon de 7ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Contes, Légendes Bretonnes et celtes-
Sauter vers: