Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eon de l'Etoile. Mystique et fiéfé brigand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merlin
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Eon de l'Etoile. Mystique et fiéfé brigand   Mar 17 Mai - 23:59

Vers le milieu du douzième siècle, l'obscure forêt de Brocéliande a caché un chef de secte doublé d'un fieffé brigand : Éon de l'Étoile. On doit la révélation de son existence à deux historiens du XIIe siècle: l'Anglais Guillaume de Neubrige et le Bavarois Othon de Freisingen.

Gentilhomme de bonne famille, Eudon (qui se fait appelé Éon) se retire près du château du Rox où il s'est construit un hermitage. Mais cette vie austère n'est pas faite pour lui. Il s'adonne au brigandage et entre en rébellion contre les autorités religieuses et temporelles. En cette époque d'extrême misère, le brigand n'a pas de mal à recruter des compagnons. Il installe sa troupe de malfrats près de la fontaine de Barenton. De là, les voleurs s'en vont piller et dévaster églises, monastères, châteaux et villages. On raconte que, de retour à Barenton, la troupe fait bombance. Les brigands mènent grande vie.

Éon s'adonne également à la magie. Il entretient commerce avec les esprits. D'après Guillaume de Neubrige, il opère des prestiges et des enchantements. Le peuple le regarde comme un puissant sorcier. Le seigneur de l'Étoile remet en cause le dogme catholique. Il se prétend fils de Dieu et se donne pour mission de juger les vivants et les morts. Voilà donc Éon chef de secte. Il revêt de riches ornements sacerdotaux qu'il a volés aux églises et aux monastères. Le grand prêtre dit la messe et sacre, pour sa secte, évêques et archevêques. Il donne à ses disciples des noms d'anges et d'apôtres.

La secte tisse sa toile. On trouve des Éonistes dans toute la Bretagne mais aussi en Gascogne.

L'hérésie d'Éon inquiète les autorités religieuses. Trahi, le "gourou" est arrêté en 1148 et conduit à Reims où le pape Eugène III tient concile. Devant le souverain pontife, le Breton brave les autorités religieuses. Il se réaffirme fils de Dieu, et tient à la main un bâton fourchu sur lequel sont tracées des figures cabalistiques.

Éon s'en tire bien. On le déclare comme fou, et le pape lui fait grâce de la vie et des membres ; la noblesse de ses origines joue peut-être en sa faveur. Emprisonné, il ne tarde pas à mourir. En revanche, on traite avec moins d'égards ses disciples. Ne voulant se rétracter, une trentaine d'entre eux sont condamnés au bûcher. Et il s'en suit une chasse aux Éoniens dans toute la Bretagne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eon de l'Etoile. Mystique et fiéfé brigand   Lun 6 Juin - 23:02

c'est une histoire vraie ?c'est drôle , il s'appelle comme moi ! lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eon de l'Etoile. Mystique et fiéfé brigand   Dim 31 Juil - 9:30

ça a vraiment existé????
en tout cas c'est interessant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eon de l'Etoile. Mystique et fiéfé brigand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eon de l'Etoile. Mystique et fiéfé brigand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etoile de Mer
» jasmin etoile
» Etoile de mer
» poinsettia ou etoile de Noel
» " Etoile de Martin "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Contes, Légendes Bretonnes et celtes-
Sauter vers: