Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Saozon-Sevigneg": vos avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1931
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 10:10

Tout à fait d'accord pour l'annexion des 'patois' par la langue française jacobine.

Mais a contrario, ces précisions d'autres langues ont l'avantage de reconnaître 'officiellement' ( = c'est dans le dictionnaire)l'existence de ces langues, et donc de confirmer la volonté de génocide culturelle entreprise ensuite par l'Etat jacobin.

D'ailleurs, un autre bouquin du même genre, établi par J. RIGAUD, un instituteur, en 1890, ne précise plus la langue parlée. Celle-ci n'existe donc plus officiellement ... l'école de Jules FERRI est passée par là, et avec elle, l'impérialisme jacobin.

JC Even
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 10:58

le córór de noetaéy a écrit:
A Elouan :

1°) Mais si tu est pour le gallo comme seconde langue obligatoire, alors on est tout à fait d'accord. Personne n'a jamais demandé plus. On ne demande pas que le gallo remplace le breton en Bretagne ou qu'il remplace l'anglais dans le monde.

2°La proximité du gallo et du français qui serait source de handicap pour les enfants, c'est de la foutaise. Ce genre d'argument m'était régulièrement servi quand j'étais prof de luxembourgeois, par rapport à l'allemand, comme quoi les élèves allaient mélanger le luxembourgeois et l'allemand.

Un daraen mot : Si t'as graund pour de mesleiae le galo e le chinaud, faut poént te tabutae : cauzz don galo mon gartz e laèrr lez autr batr de la góll!

1°) ok

2°) en fait si il y a handicap car , par exemple, la langue parlée par mes parents étaient on va dire, un français fortement teintée de gallo.
en tant qu'enfant on croit que "notre" français est le français qu'on peut employer partout.

si on fait des études et si on est "bon", ça va on "se corrige" mais sinon....

les désillusions et "vexations" commencent à l'école par les instits, et ensuite dans la vie de tous les jours au contact de "francophones parfaits".

c'est mon experience, je ne dis pas qu'il faut généraliser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 11:01

Lorsque Georges Dottin a contacté les instituteurs de la Mayenne pour son "Glossaire des parlers du Bas-Maine", certains lui ont répondu qu'il n'y avait pas de "patois" en Mayenne, tout juste quelques mots régionaux. Cela témoigne bien de l'esprit de l'époque. On se demande comment Dottin a pu dans ce cas faire une grammaire de 150 pages et un glossaire de près de 700 pages!

De toute façon, la consigne jacobine était claire :
- Pour les parlers ressemblant aux français : les mélanger au français jusqu'à ce qu'ils se fondent dans le français.
- Pour les parlers allogènes (breton - basque) : les éradiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 11:28

Les vexations dont ont pu faire l'objet les galèsants est un problème franco-français d'une idéologie jacobine selon laquelle il n'y a que le français standart qui est la norme et tout le reste considéré comme de la merde.

En Allemagne, personne ne va se moquer de quelqu'un qui glisse des mots souabes ou franconiens dans son allemand standart.

Question de mentalité : moi ça ne m'a jamais dérangé que les carhaisiens "envoient" leur voiture au garage, "ramassent" leurs bêtes le soir, aient leur porte-monnaie plein de "bigaille", qu'à Leclerc on ne donne plus de "pochon" et que certains carhaisiens fassent du "reuz" tard le soir, tout un tas d'expressions jamais entendues avant de venir ici.

Les instits et autres malades qui vont traquer les mots de "patois" feraient bien de consulter un psy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 14:08

-
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 15:12

[quote="Ar Barzh"]
Citation :

Le problème majeur de la France est l'absence d'identité : pour y répondre, l'Etat a fait le choix d'une référence unique après la révolution (Paris), et c'est de ça que nous souffrons aujourd'hui, condamnés à regarder crever le breton, le gallo et les autres.

La France va s'ouvrir, mais contrainte et forcée et elle va s'ouvrir aux langues et minorités visibles (d'outre mer) et elle va laisser de coté les "bouseux"

il est assez cocasse d'ailleurs de voir reproduire les clichés concernant les bretons, les corses par les "nouveaux" français.
souvent pour un d'jeune de la region parisienne, les bretons sont des bouseux , il pleut tt le temps etc.....

Alors si comme je le crains, l'ouverture ne va se faire que vers l'exotisme, les minorités comme les bretons ou autres peuples enracinés peuvent toujours attendre !

il ne faut pas attendre et militer au maximum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 2:09

Merci Ar Barzh pour tes précisions avec lesquelles je suis parfaitement d'accord.

Le français, langue latine, est de la pure idéologie. M. Jean-Marie Ricolfis dans son "Dictionnaire des mots français d'origine celtique" a démontré que les mots d'origine gauloise dans le français ne se résument pas à une poignée comme le prétendent les dictionnaires étymologiques à la solde de l'idéologie dominante mais qu'il y en a plusieurs milliers. Selon lui, un mot sur trois du "français fondamental" serait d'origine gauloise. Et cette proportion augmente encore dans les autres langues d'oïl.

Un exemple : "danser" vient du verbe gaulois DAMSo qui signifie "bondir, piétiner, sauter" et non pas d'un soi-disant francique "dintjan" fantaisiste et non attesté comme le prétend le Robert. De ce gaulois DAMSo viennent aussi tous les dérivés "danseur", "dansable" mais aussi l'anglais "to dance", l'allemand "tanzen", le breton "dansal", le cornique "donsya", l'irlandais "damhsaigh" et bien sûr le gallo "daunczae".

Dans les dictionnaires étymologiques, tout ce qu'on n'arrive pas à faire dériver du latin est désigné comme venant du "francique", du "bas-latin", du "latin populaire", du "pré-latin" quand on ne dit pas carrement "d'origine obscure". La palme revient tout de même à "pré-latin" : Quelle métaphore pour surtout éviter de mentionner l'existence d'une langue gauloise.

Selon tous ces étymologistes foireux, "blé" viendrait du soi-disant francique "blad" et bien sûr pas du gaulois "blato" qui donne par hasard "bleud" en breton (glissement de sens vers "farine"). Manque de pot, "blé" se dit en allemand "Weizen" et en néerlandais "koren" ou "graan". Quelle est donc cette mystérieuse langue francique qui aurait donné au français des mots qu'on ne retrouve dans aucune langue germanique actuelle?

L'exemple que tu cites de la Galice "pays celtique" m'a également toujours frappé. Si la Galice ou les Asturies sont celtiques, alors le Berry, l'Auvergne, la Lorraine, la Savoie le sont encore bien plus.

Qui sait, en achetant du reblochon, qu'il s'agit là d'un mot on ne peut plus gaulois. "blocher" signifie en franco-provençal "traire" et vient du gaulois "bligto" : traire. Un reblochon est fait avec le lait de la deuxième traite, donc avec le lait d'une vache que l'on a "rebloché". En moyen-irlandais, "traire" se dit "bligim".

Les langues d'oïl, l'occitan et le franco-provençal sont nées de la fusion du gaulois et du latin dans une proportion 1/3, 2/3 et ne sont pas des langues latines avec un reliquat d'une dizaine de mots gaulois qui sentent le terroir, saupoudrés d'une dose de germanique.

Un mot absolument moderne comme "ambassadeur" vient du gaulois "ambactos", mot qui avait en gaulois exactement le même sens qu'en français actuel et certainement pas de l'italien comme le prétendent certains dictionnaires.[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 2:43

Lorsque les "français" auront compris que le "peuple français" est totalement artificiel et qu'ils sont des celtes, victimes d'une OPA qu'une bande de quelques milliers de francs a lancé sur la Gaule, on aura fait de grands progrès.

La proportion de "francs" en Gaule n'a jamais dépassé les 1%. D'ailleurs les francs n'ont jamais été un peuple et ne sont cités nulle part dans la "Germanie" de Tacite. Il s'agit d'une bande de pirates germains, révoltés contre l'empire romain et qui ont décidé de s'affranchir de Rome. Ils se sont alors désignés sous le nom de "Franken" : libres, affranchis. On retrouve ce sens dans le français actuel "franc", "franchise".

Sans le gaulois, il n'y a plus de langue française. Plus de "blé", plus de "charrues", plus de "socs", plus de "chemins", plus de "chênes" et plus de "sapins". Les "landes" seraient sans "moutons" et les abeilles sans "ruches". Qui "trimerait" dans les "mines" sans pouvoir faire "grève". Que feraient les "parisiennes", sans "chemise", sans "crème" de beauté et sans "bijoux"? Comment rouleraient nos "chars" comme disent les québécois, sans "carrosserie" et sans "jantes" avec des pare-brises "brisés" par les "graviers". Même Chirac serait drôlement emmerdé : plus de "budget", plus d'"enveloppe" "budgétaire", plus d'"ambassade" et plus de "quai" d'Orsay, plus de "sondage" pour les élections mais toujours autant de "truands". Ce serait une "boucherie", la France serait dans le "tunnel". Même les bébés en pâtiraient, ils n'auraient plus de "berceaux".

Sans le gaulois BOSCos, plus de "bois", donc plus de "déboisement", plus de "reboisement" et plus de "sous-bois". Plus de "boiseur" ni de "boiserie", plus de "bocage" normand, plus de "bosquet" ni de "bouquet" de fleur, plus de "bouchon" pour le vin, plus de "bûche" ni de "bûcheron", plus de "buisson" et les écoliers ne peuvent plus faire l'école "buissonnière".

Il serait beau ce petit français uniquement latin sans "joues", sans "gorge" ni "gosier", sans "jambes, sans "jarret" et même sans "orteils".

Le français sans le gaulois n'existe plus.
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 9:40

le córór de noetaéy a écrit:


1°)La proportion de "francs" en Gaule n'a jamais dépassé les 1%. D'ailleurs les francs n'ont jamais été un peuple et ne sont cités nulle part dans la "Germanie" de Tacite. Il s'agit d'une bande de pirates germains, révoltés contre l'empire romain et qui ont décidé de s'affranchir de Rome. Ils se sont alors désignés sous le nom de "Franken" : libres, affranchis. On retrouve ce sens dans le français actuel "franc", "franchise".
...

2°)Sans le gaulois BOSCos, plus de "bois", donc plus de "déboisement", plus de "reboisement" et plus de "sous-bois". Plus de "boiseur" ni de "boiserie", plus de "bocage" normand, plus de "bosquet" ni de "bouquet" de fleur, plus de "bouchon" pour le vin, plus de "bûche" ni de "bûcheron", plus de "buisson" et les écoliers ne peuvent plus faire l'école "buissonnière".

Il serait beau ce petit français uniquement latin sans "joues", sans "gorge" ni "gosier", sans "jambes, sans "jarret" et même sans "orteils".

Le français sans le gaulois n'existe plus.

Tout à fait d'accord avec vous 2, on est au moins 3 en france ....
excellent ton texte "gaulois" ;-)
j'ai lu il y a 6 mois un livre sur la langue gauloise qui allait dans le même sens:
quand rehabiliterons nous completement les gaulois ?

Je pense jamais vu l'imprégnation "latine" de nos chefs et élites ....
encore ce matin "finale 100% latine en coupe du monde"

un petit bémol néanmoins sur les francs :
j'ai lu dans un article d'histoire, que les francs étaient environ 800 000 pour une population gallo-romaine de 20 millions d'habitants , ça fait quand meme un epopulation estimable surtout que ceux-ci deviendront les "cadres", les dirigeants de cette population.
selon la llinguiste henriette walter , le français est la langue latine la plus germanique.

peut-etre devrait on dire le français est une langue celto-germano-latine, un bon composé de l'europe en fait !

le bémol pour une reconquete identitaire est que l'identité française actuelle va plutot souvrir à l'afrique qu'aux racines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 10:29

Il n'y avait certainement pas 800000 francs à déferler sur la Gaule. Il est quand même curieux que d'un côté on parle d'"invasions barbares" qui ont déferlé sur la Gaule et que d'un autre côté on ne retrouve rien de ces invasions sur le plan archéologique.

J'ai fais pas mal de fouilles archéologiques en Moselle dont la langue aurait soi-disant changé avec "l'invasion" des francs. Mais il y a un problème : les squelettes trouvés dans les cimetières mérovingiens ont les mêmes caractéristiques que ceux trouvés dans les cimetières gallo-romains.

Explication : Pendant toute la durée de l'empire romain, des germains se sont installés en Gaule et les romains engageaient des germains pour protéger le "limes".

Le nombre de mots germaniques dans le français a toujours été largement exagéré. La plupart des mots attribués au "francique" sont en fait d'origine gauloise. Les emprunts au germanique concernent surtout les concepts de la société féodale : haubert, hanap etc...

J'ajouterai aussi que la proportion 1/3 - 2/3 du gaulois et du latin dans le français concerne uniquement le français standart. En gallo, la proportion de mots gaulois explose littéralement. J'avais commencé un dictionnaire étymologique du gallo en rétablissant les véritables étymologies. Quelques exemples rien que pour la lettre B :
- BABAUD (jouet) : du gaulois BABANos (bébé).
- BADIY (cerise) : du gaulois BADIos (rouge-brun)
- BEGAUD (sot) : du gaulois BECos (bec).
- BELOCZ (prunelle) : du gaulois : BELOCIa (prunelle)
- BERUCHET (roitelet) : du gaulois BITRISCos (roitelet).
- BIEVR (castor) : du gaulois BIBRos (castor).
- BIQ (chèvre) : du gaulois BECCa (chevrette).
- BRAN (son) : du gaulois BRANNon (déchet).
- BRUNDON (hanneton) : du gaulois BRUNos (brun).
- BRUY (belle-fille) : du gaulois BRUTa (belle-fille).
- BUGEIN (ver de terre) : du gaulois BUTTa (pénis).

Alors le gallo, langue latine?
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 10:49

le córór de noetaéy a écrit:
rétablissant les véritables étymologies. Quelques exemples rien que pour la lettre B :
- BABAUD (jouet) : du gaulois BABANos (bébé).
- BADIY (cerise) : du gaulois BADIos (rouge-brun)
- BEGAUD (sot) : du gaulois BECos (bec).
- BELOCZ (prunelle) : du gaulois : BELOCIa (prunelle)
- BERUCHET (roitelet) : du gaulois BITRISCos (roitelet).
- BIEVR (castor) : du gaulois BIBRos (castor).
- BIQ (chèvre) : du gaulois BECCa (chevrette).
- BRAN (son) : du gaulois BRANNon (déchet).
- BRUNDON (hanneton) : du gaulois BRUNos (brun).
- BRUY (belle-fille) : du gaulois BRUTa (belle-fille).
- BUGEIN (ver de terre) : du gaulois BUTTa (pénis).

Alors le gallo, langue latine?

trés intéressant !!!
comment butta qui a donné bite en français donne bugein en gallo????

le gallo langue celto-latine
(on peut quand meme difficilement ejecter le latin ! (structure grammaticale et la plupart des mots quand même))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 11:13

Le gaulois BUTTa donne en gallo BUGEIN par adjonction du suffixe dépréciatif gallo -EIN. Ne pas oublier que G devant E se prononce DJ en gallo comme en vannetais (phénomène de palatalisation).

La structure syntaxique des langues romanes est entièrement calquée sur le celtique ancien (gaulois) et n'a rien a voir avec les constructions alambiquées de la phrase latine.

Ne pas oublier non plus que latin et gaulois sont tous deux des langues indo-européennes et donc étaient très proche. Dire qu'un mot français dérive du latin et non pas de son homologue gaulois, c'est de l'idéologie. Pourquoi "nuit" viendrait plutôt du latin "nox" que du gaulois NOXs? Pourquoi le possessif "mon" viendrait du latin "meus" et pas du gaulois MOIos (accusatif : MON)? Les gallo-romains auraient emprunté au latin des mots qu'ils avaient dans leur gaulois?

Toute l'origine de la langue française est à repenser. L'identité française repose sur des mensonges et sur du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 11:27

Précision : bien évidemment, je n'éjecte pas le latin puisque je dis que les 2/3 des mots français viennent du latin : cela représente tout de même encore 66%
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 11:42

le córór de noetaéy a écrit:
Le gaulois BUTTa donne en gallo BUGEIN par adjonction du suffixe dépréciatif gallo -EIN. Ne pas oublier que G devant E se prononce DJ en gallo comme en vannetais (phénomène de palatalisation).

La structure syntaxique des langues romanes est entièrement calquée sur le celtique ancien (gaulois) et n'a rien a voir avec les constructions alambiquées de la phrase latine.

Ne pas oublier non plus que latin et gaulois sont tous deux des langues indo-européennes et donc étaient très proche. Dire qu'un mot français dérive du latin et non pas de son homologue gaulois, c'est de l'idéologie. Pourquoi "nuit" viendrait plutôt du latin "nox" que du gaulois NOXs? Pourquoi le possessif "mon" viendrait du latin "meus" et pas du gaulois MOIos (accusatif : MON)? Les gallo-romains auraient emprunté au latin des mots qu'ils avaient dans leur gaulois?

Toute l'origine de la langue française est à repenser. L'identité française repose sur des mensonges et sur du vent.

tu m'apprends des choses que je soupconnais mais pas à ce point.
je me disais que le français était fortement influencé par le gaulois tout simplement ....parceque la langue française ne ressemble pas vraiment à l'italienne au niveau des sonorités et des differences de vocabulaire.

comment les autres langues latines peuvent être des decalques du celte ????????
l'italien ?
n'est ce pas tout simplement une simplification de la grammaire latine ?
le bas latin des italiens de l'antiquité n'avait deja plus rien à voir avec le latin classique semble t il....

quand tu dis ça :"
Le gaulois BUTTa donne en gallo BUGEIN par adjonction du suffixe dépréciatif gallo -EIN. Ne pas oublier que G devant E se prononce DJ en gallo comme en vannetais (phénomène de palatalisation)."

il y a d'autres exemples du son T gaulois devenant G en gallo ou dans une autre langue d'oil ou d'oc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1931
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 11:58

Al. Deshayes dit que l'origine du mot breton buzhug = ver de terre, est obscure.

On a peut-être ici la réponse.

*butt- > buz- ?

Pourquoi ne pas y voir alors une identité entre gallo Bugein et breton Buzhugenn
par le biais *butt + singulatif enn.

le g étant palatisé en dj, phonème proche du breton Z.

Avis des linguistes ?

JC Even
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 12:12

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 12:43

-
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1931
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 6 Juil - 15:02

[quote="Ar Barzh"] ... bien malin celui qui dira quel mot vient du gaulois, quel mot vient du latin ! ... /quote]

Je dirai même plus : quel mot vient du breton !

Sachant que même le breton insulaire est lui-même le résultat de plusieurs apports, différents dans les origines ethnologiques que dans la chronologie, même si l'on a coutume de la qualifier de 'celtique en P'.

ce qui n'est pas vrai pour le mot Iliz : église, du latin ecclesia, lui-même tiré du grec ! eyqew

JC Even
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 7 Juil - 9:36

-
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 7 Juil - 10:20

Ar Barzh a écrit:
Citation :
Il est quand même curieux que d'un côté on parle d'"invasions barbares" qui ont déferlé sur la Gaule et que d'un autre côté on ne retrouve rien de ces invasions sur le plan archéologique.

A ce propos, quid des traces archéologiques de la fameuse immigration bretonne ?
L'histoire se répèterait-elle ?

Il y a eu beaucoup de "pertes" lors de la révolution de 1789, tant au niveau archeologique (reliques) qu'au niveau des parchemins dans les familles nobles.
On peut tout de même estimer cette "immigration" par le nombre de "saints" venus en armorique, ces saints étant plus ou moins les nouveaux "druides" mais chretiens , de famille noble, on peut quand même estimer qu'il y a eu un nombre consequent qui est devenu peut-eêtre la nouvelle caste dominant les armoricains qui dan sl'ouest avait gardé le gaulois, langue trés proche du breton ancien. (voire aussi semblable que le français "français"par rapport au québecois ...comparaison bancale je sais.)

donc peut-etre pas aussi nombreux que ça , sans doute pas une immigration de masse mais une immigration de caste...

sinon quel est ce barde dans ton avatar ? un harpiste gallois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 7 Juil - 10:35

J'avais écrit un très long texte hier soir pour répondre à tout le monde mais il n'est pas passé (peut-être trop long pour la base de donnée. Le problème est que tout ce que j'avais écrit s'est perdu. Je vais en remettre un peu chaque soir.

Très bonne question d'Ar Barzh sur les fameuses immigrations bretonnes. Je vous conseille à ce sujet l'excellent livre d'Alan Raude sur la migration des bretons en Armorique qui va bientôt être réédité. Une seule mention de ces migrations dans l'ouvrage de La Borderie, aucune trace au niveau archéologique.

L'explication est simple : l'installation des bretons en Armorique s'est faite pendant toute la durée de l'Empire Romain et pas seulement à la fin de celui-ci : immigration en douceur : même population des deux côtés de la Manche, langue celtique identique. Contrairement à ce que pensent certains bretons qui ne veulent pas voir leur langue venir du gaulois mais d'un "brittonique commun", il n'y avait aucune différence entre le celtique parlé sur l'île de Bretagne et le celtique parlé en Armorique. De même que, comme le rapporte Saint Jérôme, évêque de Trèves au IVème siècle, à cette époque on parle encore gaulois dans une grande ville comme Trèves et on parle le même gaulois encore en plein milieu de l'Anatolie (Turquie).

Je reviendrai par la suite sur d'autres mythes de la "légende gauloise", notamment ce qui concerne la date exacte de la disparition du gaulois en Gaule. Il y en a encore qui pense que le gaulois s'est complèteement évanoui avec la conquête romaine de Jules César alors qu'il a survécu, selon les régions entre SEPT et DIX siècles à la conquête romaine.

Peut-être qu'on devrait continuer cette conversation sur un autre fil car on s'est bien éloigné de "Saozon-Sevigneg".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 7 Juil - 12:54

Citation :
(peut-être trop long pour la base de donnée.

Probable bien que ce topic soi deja pas mal blinder de textes ce ne serait donc pas étonant. Guerrier Gaulois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 6 Sep - 17:14

Je pense qu'il ne faut pas attaquer le breton pour les panneaux bilingues en haute-Bretagne mais plutôt se demander pourquoi n'y a t-il pas de panneaux gallo ?
Il faudrait mettre les trois panneaux à l'entrée d'une ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 7 Sep - 0:30

ar yaouank a écrit:
Je pense qu'il ne faut pas attaquer le breton pour les panneaux bilingues en haute-Bretagne mais plutôt se demander pourquoi n'y a t-il pas de panneaux gallo ?
Il faudrait mettre les trois panneaux à l'entrée d'une ville.

J'ai toujours dit qu'il fallait mettre des panneaux trilingues en Haute-Bretagne comme il y a des panneaux trilingues français - basque - gascon à Bayonne. Seulement encore faut-il avoir la volonté de le faire et l'argent qui va avec : panneaux trilingues = panneaux plus grands = plus cher.

Alors on attend de voir :
RENNES - RESNN - ROEZON (et pas le ROAZHON fantaisiste car étymologiquement il n'y a aucune raison de mettre ZH vu que ça vient d'un ancien D et non pas d'un ancien T).
VITRE - VITRAE - GWEIZHRED etc...

Question humoristique : Va-t-on mettre REDON - REDON - REDON vu que dans les trois langues on a la même forme?
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 7 Sep - 10:57

le córór de noetaéy a écrit:

Alors on attend de voir :
RENNES - RESNN - ROEZON (et pas le ROAZHON fantaisiste car étymologiquement il n'y a aucune raison de mettre ZH vu que ça vient d'un ancien D et non pas d'un ancien T).
VITRE - VITRAE - GWEIZHRED etc...

Question humoristique : Va-t-on mettre REDON - REDON - REDON vu que dans les trois langues on a la même forme?

Pourtant on dit : roé-one pour roazhon en vannetais je crois (je neen suis pas sur que c'est en vanetais ou en centre-cornouaillais mais je lai entendu des centaines de fois).

Je suis contre la bétise et contre ces panneaux Redon/redon
Quand ça sert à rien, il faut éviter
on a déjà : Mûr-de-Bretagne /Mur
et les panneaux style roudouallec / roudoualleg

quel intérêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Saozon-Sevigneg": vos avis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des avis sur "Guarani discus" ?
» "Bichon maltais" : vos avis, quelques renseignements .. Merci
» Besoin d'avis pour les "fuites urinaire" de ma chi
» Avis sur le "betta log"
» Rampe à LED "Lumivie NP22" et autres besoin d'avis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Linguistique / En Breton et Gallo-
Sauter vers: