Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Saozon-Sevigneg": vos avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Krapadoz
Thuata de dannan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1747
Age : 29
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Jeu 4 Mai - 21:32

Que pensez vous des panneaux bilingues (sans gallo) qu'ils nous arrivent de croiser dans des zones où l'on n'a probablement jamais parlé breton (ou alors très furtivement au 6ème siècle) ?

Je pense comme le titre le montre à "Cesson-Sevigné" traduit en "SOazon-Sevigneg".

Je suis partagé sur ce sujet, en zone bretonnante le problème ne se pose pas, en zone mixte le problème à part sur le coup du médiatique "ploermel" sa ne pose pas de problèmes, au contraire (sauf peut être quand la localité choisie ne porte pas un nom d'origine bretonne). mais en zone gallo "pure" là y a débat:

côté obscure:
_occulte le gallo.
_nom sans doute fabriqué de toutes pièces.

Côté sympa:
_un coup de main à une langue qui en a bien besoin.
_il y a surement plus de (néos) bretonnants dans cette villes que de gallaisants (c'est la tendance actuelle en H-B).

Ce thème est le sujet parfais pour voir les bretons se "crépper le chignons".
Alors que tout le monde se metterais daccord d'un simple "bha on rajoute un panneau en gallo et voilà"
Mais non ! car en fait il y a deux tendances en Bretagne au niveau de la langue bretonne, qui ont elles aussi leurs extremismes:

la première est la politique disons "traditionnelles":
arguments:Le vrai breton est le breton des anciens. les "néos" sont incompréhensibles pour les "vrais". La Haute Bretagne sa n'éxiste pas.
Tout ceux qui ne sont pas daccord sont des méchants nationalistes.

[color=darkred]La seconde est disons la politique du "expention du breton":[/color]
arguments: le breton va connaitre sa deuxième fase d'extension ! Du breton partout ! grand boulo d'inventeur parfois. les dialectes sud-armoricains n'existent pas et ceux du nord :" vaguement entandu parlé".

Il y a aussi les défenseurs du gallo, qui n'ont rien contre la langue bretonne (contrairement à ce qu'on veux nous faire penser) ils mennent un combat double: défense du breton et défense du gallo.

En fait il faudrait trouver un juste milieu:
Si nous parlions seulement les dialectes nous ne pourrionspas avoir de littérature, des problèmes de communications énormes, une langue qui se fossiliserais, et qui metterais à la touche les gens qui ne sont pas de basse-bretagne et qui veulent apprendre.
Il faut penser à dévelloper la langue sans occulter les dialectes bretons et gallos, ne pas abuser de néologismes trop ridicules (même si une langue sans néologisme est une langue morte, il faut savoir rester dans l'esprit de la langue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Sam 6 Mai - 16:11

Oui, personellement je trouve que ce genre d'initiative n'en vaut pas la peine, autant installer des panneaux bilingues français/gallo .
La bonne solution serait selon moi de mettre la prononciation bretonne sous celle française seulement lorsque le nom diffère (comme Kemper ou Gwengamp) traditionellement. Mais, pour une commune comme Cesson, la traduction "Saozon" est un nom purement inventé, donc pour moi sans aucun interêt. Mais ce n'est pas la première fois que l'Ofis Ar Brezhoneg invente des noms de toute pièce, parfois alors même qu'il existe un nom breton connu de la population. Perso je suis pour toute initiative favorisant le breton et le gallo mais pour cela il suffit de voir les inscriptions du métro de Rennes par exemple, et ne pas se concentrer sur les noms de ville qui donnent des situations ridicules.
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 28 Juin - 16:01

Zav a écrit:
Mais, pour une commune comme Cesson, la traduction "Saozon" est un nom purement inventé, donc pour moi sans aucun interêt.

en fait ça parait ridicule et dans un sens ça l'est oui.

mais cesson vait bien de saxon.

donc en breton moderne saozon

sévigné est accolé à cesson pour le souvenir de mme de sévigné alors là oui je trouve ça debile de bretonniser un nom de famille.
l'ofis se defend en disant que ce nom de famille vient d'un nom de lieu .

oui certes.
et le suffixe -é est effectivement la variante romane de l'evolution en -ACUS gaulois.
(alors qu'en breton ça a donné -oc, -euc, -ec (donc eg en breton moderne))

donc cesson-sévigné , un SAOZON-ROAZHON aurait peut etre été moins ridicule......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 12:04

J'ai plusieurs fois évoqué le sujet avec des membres de l'Ofiss ar Brezhoneg, particulièrement lorsqu'ils ont sorti leur carte routière de la Bretagne entièrement en breton.
Pourtant il avait été question un moment d'écrire aussi les noms des communes de la zone gallèse en gallo. Finalement la carte est sortie sans rien en gallo par ukhase de l'Ofiss.

Sur quoi peut-on se baser pour traduire une toponymie qui n'a jamais existé en breton. Sur les racines celtiques puisque la toponyme de toute la France est largement d'origine celtique.
Mais dans ce cas, pourquoi s'arrêter à Vitré? L'Ofiss pourrait très bien sortir une carte de France en Breton! Si on traduit Vitré par Gwitreg, on peut aussi traduire Vitry-sur-Seine, Vitry-sur-Orge et Vitry-sur-Orne par Gwitreg et Vitroles par Gwitrol etc...

Traduire en breton des localités où on n'a jamais parlé le breton est le signe tangible de l'impérialisme linguistique dont fait preuve l'Ofiss qui veut imposer le breton sur toute la Bretagne et faire disparaître le gallo. Il suffit de lire les écrits des anciens nationalistes breton (Olier Mordrel entre autres) pour s'en convaincre.

C'est pareil que les italiens qui imposent Bolzano pour Bozen dans le Tirol du Sud ou les allemands qui parlaient de Nanzig pour Nancy en 1940.
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 12:17

le córór de noetaéy a écrit:

Traduire en breton des localités où on n'a jamais parlé le breton est le signe tangible de l'impérialisme linguistique dont fait preuve l'Ofiss qui veut imposer le breton sur toute la Bretagne et faire disparaître le gallo. Il suffit de lire les écrits des anciens nationalistes breton (Olier Mordrel entre autres) pour s'en convaincre.

C'est pareil que les italiens qui imposent Bolzano pour Bozen dans le Tirol du Sud ou les allemands qui parlaient de Nanzig pour Nancy en 1940.

tu fais le jeu des anti-bretons avec des tirades de la sorte !

pourquoi en bretagne on aurait pas le droit de donner une forme bretonne à des noms de lieux ayant connu la langue bretonne ???????

lors du royaume de bretagne (nominoë) la langue bretonne étaot en train de s'installer partout , même à l'est de rennes et de nantes.
l'histoire a fait qu ele breton est devenu seulement la langue du peuple, et plus des élites.

alors on peut dire que les seules villes n'ayant jamais parlé breton étaient Fougeres, vitré, le vignoble nantais, l'est de la loire-atlantique.

mais pourquoi n'auraient on pas le droit -on est en bretagne - de nommer ou de bretonniser des noms de ville bretonnes?????

tu amenes le debat sur un fond politique, alors qu'en france on dit bien Londres pour london, turin pour torino, aix la chapelle munich pour munchen etc...

pourquoi en tant que lorrain , viens tu donner des bons points à ce qui se fait ici de positif ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krapadoz
Thuata de dannan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1747
Age : 29
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 12:38

"Imperialisme"

C'est un bien grand mot !! Enfin je sais pas, mais on parle de panneaux !! Pas d'armée, d'acculturation ou autre.
Et encore les villes gallaises au nom "pas breton" qui ont choisit d'avoir un panneaux sont rare !
il doit en avoir 2 ou 3

Ces 2 ou 3 villes rajoutent un panneaux gallo, et tout le monde est content.

Ensuite pour traduire le nom d'un lieux latin, en breton, je suis daccord sur le fait que c'est un peu crétin de mettre un panneaux bilingue breton/français dans un noms latin où l'on a probablement jamais parlé breton. Mais l'utilité c'est pour le bretonnants, qui veulent utiliser des noms breton pour les lieux aussi (comme en français on dit Londre pour London etc..). Sans autre prétention.
Pour les néobretonnants de ces lieux aussi, qui veulent nommer leur lieux de vie dans la langue qu'ils apprécient

c'est tout, je ne vois pas d'imperialsime la dedans,personne n'en est mort,
Il y a des sites gallo qui donne la traduction gallaise de lieux bas breton, sa ne fait pas autant de potins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 12:46

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 12:50

J'oubliais, pour faire un clin d'oeil au Coror de Noétaey, Selak pour Saillé ! Là ce serait justifié. (je serais curieux de voir ce que l'Ofis a pondu pour Saillé : Seleg, Seilheg ?)
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 13:01

Ar Barzh a écrit:
Pour moi l'Ofis Ar brezhoneg fait plus de mal que de bien.

Honnêtement, quelles sont les villes à l'entrée desquelles on peut décemment mettre un panneau en breton ? (je me place d'un point de vue linguistique et non militant)
.

j'emets quand même de sérieuses réserves à cette apparente simplicité !

Loudéac met un panneau gallo Loudia , ok pourquoi pas.
mais on est dans une ville qui a parlé breton jusqu'au XVIeme je crois.

il faut voir que la situation lingusitique de la bretagne est compliquée.

et personnellement je vois les panneaux bilingues plus comme un étendard que comme une rectification linguistique.

sauf en zone bretonannte récente ou on peut mettre la version "locale" du nom (souvent une abreviation ....)

on marche sur des oeufs ....
et delimiter une bretagne romane .....c'est comme figer les choses comme les choses étaient en 1950.
pourquoi 1950 et pas 1850 ou ....2000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 13:22

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 13:55

kervarc'h,
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Ven 30 Juin - 14:10

Ar Barzh a écrit:

- Loudéac
- Loudia
- Lodeog (et non cet affreux Loudieg sorti de je ne sais où, merci l'Ofis !)
Peut-ête que le maire de Monténeuf ne se serait pas mis à hucher comme une coche Guerrier Gaulois si on lui avait expliqué avant (mais ça a peut-être été fait ; il y aussi de la politique derrière tout ça).

1° loudéac :
le maire est an prof de gallo mais ...chevenementiste donc anti breton
"ici on est en pays gallo, on a jamais parlé breton"
rien à attendre (jamais) d'un possible panneau en breton à loudéac : le gallo a trop marqué les esprits dans ce coin.
Lodaog /Loudieg ...eh oui l'ofis, on la remarqué, n'ecoute pas souvent les "locaux"

2° monteneuf
j epense que ça n'a pas été fait, puisque le CG du morbihan a décidé de mettre des panneaux bilingues en breton partout.
ça metonnerait qu'il y a eu des explications "locales" : meme doc partout j'imagine. (ou pas de doc du tout)
il est vrai que monteneuf a perdu le breton trés tôt.
on est vraiment dans le cas d'apposer un panneau en breton dans une zone gallo ancienne.
mais il faut voir que des communes ayant perdu le breton au XIXme s'associaient à la demarche "anti bretonne" du maire (noyal muzillac, elven)

l'identité bretonne c'est devenu trés politique
dommage ! trop politique
on devrait insister beaucoup plus sur les connaissances réelles en toponymie.
et les populariser mais à part les panneaux , ça ne touchera jamais le "pequin moyen"

alors mettre des panneaux c'est positif dans le sens ou on dit "nous avons une identité"

Il est vrai que la complexité linguistique ne simplifie pas les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Sam 1 Juil - 2:55

Quelques réponses à Elouan :

1) Pourquoi n'a-t-on pas le droit de donner une forme bretonne à des noms de lieu ayant connu la langue bretonne? Je n'ai jamais dit que j'étais contre... à condition qu'on mette aussi le nom en gallo. Mais je parlais de Vitré, ville où on ne parle plus celtique depuis l'extinction du gaulois, c'est-à-dire environ 15 siècles.

2) Lors du Royame de Bretagne, la langue bretonne était en train de s'installer partout.Ben oui, c'est comme aujourd'hui, du temps de la République française, le français est en train de s'installer partout. Est-ce normal?

3) Pourquoi n'aurait-on pas le droit de bretonniser des villes bretonnes? La encore, pourquoi pas, à condition de mettre aussi le nom en gallo et de ne pas écrire n'importe quoi. On peut très bien avoir à l'entrée de Fougères : Foujerr - Kaerfelger, à l'entrée de Vitré : Vitrae - Gweizhred et à l'entrée d'Ancenis : Anceniz - Ankenis. Et il faut faire de même sur toute la Haute Bretagne (aussi dans la zone dite mixte)..

Pour Loudéac, Gérard Huet aurait pu écrire en graphie normalisée Lódeiac et non en patois Loudia. Pour la forme bretonne, à Maézoe on a plutôt Lodoag.

Maintenant, ce n'est pas parce qu'on a parlé breton dans un endroit au XIème siècle qu'il faut trouver naturel d'y imposer le breton. Il y a 2000 ans, toute la Gascogne parlait basque et Bordeaux était une ville basque : BURDIGALA. Je ne crois pas que les gascons demandent des panneaux en basque en Gascogne pour autant. Ils demandent des panneaux en gascon.
A Bayonne, ville considérée comme capitale du Pays Basque français mais où on parle gascon depuis le Moyen-âge, les panneaux sont trilingues : français / basque / gascon. C'est peut-être un exemple à suivre pour la Bretagne.

Bretonniser un toponyme roman est une débilité. Il y a peut-être un mot en français pour London (Londres) mais je ne crois pas qu'on s'est amusé à traduire en français tous les villages d'Angleterre.
Même les jacobins français ont respecté les toponyme qui n'étaient pas français, ils n'ont pas traduit en français les toponymes celtiques, sinon Quimper serait devenu "Confluent" et Nantes serait devenue "Vallée".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Sam 1 Juil - 14:05

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Dim 2 Juil - 0:55

Absolument excellent, Ar Barzh, tes traductions sont succulentes.

Mais tu as oublié Paris, toponyme breton qui vient de Par-Ys (semblable à Ys).

Pour la Moselle on peut aussi s'amuser :
Je propose pour Metz : Oferenn
et pour Château-Salins : Kastell-Holeneg.

Un ami basque disait autrefois pour plaisanter que Barcelone était enfait un toponyme basque qui venait de "Bart ze lo ona" qui signifie "Hier soir, qu'est-ce-que j'ai bien dormi".
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Dim 2 Juil - 13:58

le córór de noetaéy a écrit:
Quelques réponses à Elouan :
1°)Pour Loudéac, Gérard Huet aurait pu écrire en graphie normalisée Lódeiac et non en patois Loudia. Pour la forme bretonne, à Maézoe on a plutôt Lodoag.

2°)Maintenant, ce n'est pas parce qu'on a parlé breton dans un endroit au XIème siècle qu'il faut trouver naturel d'y imposer le breton.

1°) ah oui bien sûr
personne n'aurait compris ce lodeiac qui devait se prononcer loudia....
c'est ridicule de preconiser une orthographe "normalisée" du gallo que personne ne connait.
tt le monde connait loudia, et la graphie française correspond parfaitement

2°) je ne te rejoins pas du tout dans la comparaison avec la gascogne car la Bretagne était un quasi Etat moderne avant sa perte d'independance.
pour moi la langue bretonne doit etre presente partout, c'est symbolique et important.
une future langue d'etat symbolique (à mon sens)

pas seulement une prise en compte de tous les dialectes pouvant exister....

tu as une defense culturelles des langues et moi je vois ça en 1er lieu comme une reconquete politique.

sinon pas d'ecoles diwan à nantes; st nazaire, voire guerande, ni dinan , ni st malo, ni rennes.
il faut enlever les panneaux roazhon etc...

le breton a sa place partout en bretagne.
le gallo doit etre enseigné pourquoi pas comme 2eme langue mais pas en faire une langue d'education comme à diwan.

le gallo est un dialecte d'oil, qui aurait du se conserver naturellement au sein des langues d'oil si letat français n'etait pas autant normatif et liberticide.

maintenant qu'il est "mort", il faut mettre le paquet sur le breton et arretez ce coté contre-productif de metrre l'épine gallo dans le pied du breton.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Dim 2 Juil - 17:02

A Elouan :

Si je comprends bien ton raisonnement, il n'y a que les bretonnants qui ont le droit d'écrire Roazhon alors que tout le monde prononce Raon ou Kraozon alors qu'on prononce Kraon. Par contre les gallaisants n'ont pas le droit d'écrire Lódeiac et de prononcer [ludja]. Le breton a droit à une orthographe normalisée mais le gallo doit se contenter d'une graphie différentielle patoisante.

Je te signale qu'il existait également au Moyen-âge un duché de Vasconie qui allait de la Garonne à l'Ebre et qui englobait tout le Pays Basque et la Gascogne alors encore largement de langue basque. Il existe d'ailleurs au Pays Basque une association qui prône la reconstitution de ce Duché mais qui a le mérite de reconnaître aussi un bilinguisme basco-gascon.

Dans le cadre d'un projet politique pour la Bretagne je ne vois pas quel intérêt peut avoir pour quelqu'un de Fougères, de Vitré, d'Ancenis ou de Machecoul le fait d'abandonner une langue qui leur a été imposée (le français) pour se voir imposer une autre langue (le breton) qui n'est non plus pas la leur.

Je n'ai jamais dit que j'étais contre les écoles Diwan en Haute-Bretagne mais je trouverais normal que le gallo y soit aussi enseigné.

Je trouve que tu as des réactions très "françaises" à l'image des politiques français : vous voulez des écoles en breton, alors vous ne voulez plus parler français. Ce n'est pas parce qu'on est pour l'enseignement du gallo qu'on est contre l'enseignement du breton, c'est pas parce qu'on veut des panneaux en gallo qu'on dit qu'il faut arracher les panneaux en breton. En Suisse il y a quatre langues officielles. La Bretagne est-elle à ce point imprégnée par l'idéologie jacobine qu'elle ne peut concevoir une Bretagne bilingue.

A l'arrivée des bretons en Armorique, l'Armorique était déjà bilingue : il y avait des gens qui parlaient encore gaulois, gaulois qui va se mélanger au britonique des nouveaux venus pour former le breton et il y avait aussi des gens qui parlaient un mélange de gaulois et de latin, un gallo-roman qui donnera par la suite le gallo. Ce qui signifie que le gallo est tout autant langue de Bretagne que le breton.

Le gallo est un dialecte d'oïl. C'est plus exactement un dialecte d'oc oïlisé, comme le poitevin-saintongeais. Et alors? Le breton est un dialecte britonnique, comme le cornique ou le gallois. Si on veut jouer sur le mot "dialecte", alors toutes les langues d'Europe hormis le basque sont des "dialectes" indo-européens ou pour le hongrois, le finnois et l'estonien des dialectes finno-ongriens.

Le gallo serait mort? Encore une réaction bien française. Pour les gens de la "Libre pensée", tous les dialectes régionaux sont morts ou mourants et c'est pour cela qu'il faut leur donner maintenant le coup de grâce. Ayant circule pas mal en Bretagne, haute comme basse, je trouve qu'on parle encore largement autant le gallo que le breton. On dira que c'est un gallo largement francisé. Mais le breton de certains n'est pas moins francisé que ne peut l'être le gallo.

Ce qui est contre-productif c'est de vouloir jouer aux jacobins breton en s'appropriant la devise : UN pays, donc UNE langue et de vouloir imposer le breton en Haute-Bretagne au lieu de le proposer à côté du gallo.

Je ne vois pas pourquoi il y aurait dans la Bretagne de demain une langue officielle, langue de prestige, de culture, langue d'Etat (le breton) et une sous-langue de paysans qu'on veut bien enseigner, en option, si il y a des pingouins que ça intéresse (le gallo).

Alors, bien sûr, le breton a toute une littérature. Il y a eu Roparzh Hémon et Gwalarn. Il y a aujourd'hui Diwan et Ofiss ar Brezhoneg. Mais le gallo a aussi son Roparzh Hemon : Alan Raude concepteur de la graphie normalisée. Demain il y aura aussi un Gwalarn gallo et un ofiss ar Gallaoueg. Tant pis pour les impérialistes qui croyaient voir dans la Haute-Bretagne un nomansland culturel qu'on pouvait transformer impunément en "Lebensraum" de la langue bretonne.

Rien n'empêche à part cela, les bretonnants de mettre le paquet sur le breton et ils ont même le soutien de tous les gallèsants pour cela. Mais il faudrait peut-être avant tout mettre le paquet sur la Basse-Bretagne où la langue est en train de disparaître plutôt que de vouloir conquérir de nouveaux territoires en marchant sur les pieds de la langue gallèse.
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Dim 2 Juil - 17:36

le córór de noetaéy a écrit:
A Elouan :

Rien n'empêche à part cela, les bretonnants de mettre le paquet sur le breton et ils ont même le soutien de tous les gallèsants pour cela. Mais il faudrait peut-être avant tout mettre le paquet sur la Basse-Bretagne où la langue est en train de disparaître plutôt que de vouloir conquérir de nouveaux territoires en marchant sur les pieds de la langue gallèse.

ta position c'est du bla-bla
ça ne fait pas 5 ans que je suis en bretagne.
j'y suis né, mes parents parlent -soi disant -gallo, je dirai plus français teinté de gallo
et je dis que oui il faut mettre le paquet sur le breton.

qui a dit qu'il ne faut parler que le breton?

je sais trés bien que c'est impossible, le français restera la langue numéro 1 en bretagne restons sérieux !
jepreconise le breton langue officielle en bretagne à egalité (de traitement) avec le français.

oui le gallo est une épine dans le breton, des gens comme vous bien intentionnés + les gens avec une arriere pensee jacobine (affaire de monteneuf) foutent la merde dans la reconquete linguistique


quels parents mettraient leur enfant dans une ecole bilingue gallo-français ?
soyons serieux

oui le gallo aurait du -dans le meilleur des mondes -subsister oralement.
mais s'il disparait, il reste sa version normalisée ....le français

j'aime le gallo, je le collecte, mais à part une dizaine de militants motivés, vous ne trouverez personne -en masse - pour le faire acceder au statut de veritable langue.

alors oui les pro-gallos "politiques" brouillent le message breton quand ils reclament une égalité avec la langue bretonne.

le patois-gallo a une image et une réalité seulement rurale
(jimagine deja votre réaction ulcérée ...)

quoiqu'il en soit je vous souhaite bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Lun 3 Juil - 16:16

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Lun 3 Juil - 18:37

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mar 4 Juil - 10:20

A Elouan :

D'abord, cela fait maintenant sept ans et demi que je suis en Bretagne et si j'ai bien lu le programme proposé par "Emgann", on peut demander la nationalité bretonne au bout de cinq ans dans la mesure où on arrive à se débrouiller correctement en breton, ce qui est mon cas. Je peux m'exprimer, lire et écrire aussi bien en breton qu'en gallo, ce qui est loin d'être le cas de la majorité des bretons de souches. J'ai d'ailleurs pu constater que les "méchants gallos censés faire du tord au breton" connaissaient également très bien le breton dans la majorité des cas, à l'instar de Patrice Deriano, auteur de la première grammaire de gallo parue l'an dernier et qui est titulaire du CAFEP en breton ou Laurent Motrot auteur d'une maîtrise sur la création de néologismes en gallo et qui est professeur de breton à Diwan. Par contre j'ai rarement vu des bretonnants s'intéresser au gallo, mis à part Alan Raude, originaire de l'île de Groix et qui a donné au gallo son écriture normalisée.

Ensuite je n'ai pas découvert le gallo en arrivant en Bretagne. J'ai eu l'occasion de connaître Gilles Morin, l'un des initiateurs des "Amis du parler gallo" qui est devenu depuis "Bertaèyn Galeizz", en 1979 à une Université Picarde et en 1980 je faisais la connaissance de ma femme dont le père, né à Gosné (35) avait le gallo pour langue maternelle et dont la mère, née à Fougères, le connaissait aujourd'hui. Comme tu le vois, j'ai eu 26 ans pour apprendre le gallo avec quelqu'un du cru. Depuis mon entretien avec Gilles Morin en 1979, j'ai toujours pensé que le gallo était une langue à part entière. En tant que linguiste, je ne connais que les critères linguistiques ou socio-linguistiques et je me fous des idéologies.

Le français n'est en aucun cas la version normalisée du gallo. Le français est la langue d'une classe sociale dominante (le roi et sa cour) imposée par un pouvoir d'abord royal et ensuite républicain à l'ensemble des sujets de l'Hexagonie, un état ne correspondant à aucune réalité ethnique ou linguistique. Le français est une langue artificielle avec à la base une sorte de dialecte d'oïl neutre bourré de mots savants tirés du latin et du grec. Le français ne repose sur aucun dialecte. Le fameux "dialecte francien" est un mythe qui remonte à la fin du XIXème siècle. En fait, justement, est français tout ce qui n'est pas picard, champenois, lorrain, normand, gallo etc... Le français s'est construit sur la négation des autres langues d'oïl. Dire que le picard ou le gallo ou le wallon sont des dialectes du français est un non-sens car justement le français, comme l'espéranto, n'a pas de dialectes.

Je trouve que l'idée d'une Bretagne bilingue avec le breton et le gallo comme langues officielles et largement en progression ces dernières années, même en milieu bretonnant, mis à part bien sûr chez les idéologues d'Ofiss ar Brezhoneg. Même les ultra-nationalistes d'Adsav admettent dans leur "programme de Gouvernement" l'enseignement du gallo.

Ce qui n'empêche nullement le breton de progresser. Pour moi, tout breton devrait savoir en plus du français, le breton et le gallo. On va me dire que c'est trop. Mais les jeunes belges, supposés stupides, sont aujourd'hui pour la plupart quadrilingues : français - flamand - allemand - anglais. Moi je vais même plus loin dans le rayonnement de la langue bretonne. J'estime qu'en France, où on s'est longuement targué d'avoir des "ancêtres gaulois", le breton, seul descendant actuel de ce gaulois, devrait être enseigné dans un certain nombre de lycées de France. Pour la redécouverte des racines celtiques de la "France", c'est quand même mieux que le chinois qui explose littéralement un peu partout. Non seulement je suis favorable à l'enseignement du breton à Fougères, à Vitré ou à Ancenis mais je suis aussi favorable à son enseignement à Angers, Mayenne, Le Havre, La Rochelle, Toulouse.

La plupart des hommes vivant sur terre parlent plusieurs langues. Le monolinguisme français est une exception dans le monde.

"Quels parents mettraient leurs enfants dans une école bilingue gallo -français?" Ce n'est pas de cela dont il est question. Moi je parle d'écoles bilingues breton - gallo. Si il y a une chose qui est contre-productive pour le breton en Bretagne, c'est de considérer comme normale la place du français. Erreur qu'a commise l'Irlande avec l'anglais. et le résultat en est une progression lamentable du gaèlique au bout de 80 ans d'indépendance. La Bretagne a deux langues endogènes : breton et gallo. Le français est une langue exogène. Il est à mettre en Bretagne au même plan que l'anglais, l'italien ou l'espagnol.

Quant à "l'image rurale" du gallo, on pouvait dire de même du breton avant Gwalarn. Encore une fois, vous utilisez les mêmes arguments que les jacobins français pour faire un jacobinisme à la sauce bretonne.
Revenir en haut Aller en bas
elouan
Roi Arthur
Roi Arthur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1175
Age : 44
Lec'hiadur/Localisation : St Nazaire, Pays Nantais - Bretagne
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mar 4 Juil - 13:01

des écoles breton/gallo......

je pense que vous ne connaissez pas bien comment percoivent les gallos leur "patois" ....
pour eux c'est fini , au mieux "savoureux"

il faut peut-etre aussi "atterir" et ne pas trop "rêver" !

les bretons sont non seulement francisés mais devenus français à part entière, c'est deja difficile de persuader les parents de mettre leur enfant dans des ecoles diwan(oeuvre de pedagogie sur le bilinguisme precoce etc...), alors accrochez vous pour qu'ils les mettent dans des ecoles breton/gallo !

là je vous garantis qu'il n'y aura personne.
si la langue française est mise hors jeu, ces ecoles n'auront aucune possibilité de voir le jour.

de plus les bretons comme les autres français ont peur des "langues", ils ne sont pas plus doués que la moyenne des français, alors allez dire aux parents :
ils vont apprendre le breton (ok ça commence à etre accepté), le gallo (hein quoi ?? le patois en plus ?)

je suis partisan que dans les ecoles diwan de haute bretagne , il y ait gallo en seconde langue "obligatoire"
accrochez vous aussi pour trouver des locuteurs gallo pour parler avec ces enfants qui auraient un vrai niveau de gallo!!!

je me demande aussi si un apprentissage du gallo precocement n'est pas un vrai handicap pour le français (ces 2 langues se ressemblent beaucoup)

déjà quand je vois moi même, comment je ne sais plus quel mot employer , le gallo ou le français alors que j'etais seulement "locuteur passif", les mauvaises tournures de phrases que jai .

etbien non désolé la difference minime entre gallo et francais est source d'handicaps futurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Claude EVEN
Breton acharné
Breton acharné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1931
Age : 70
Lec'hiadur/Localisation : Lannuon. Breizh Izel
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mar 4 Juil - 23:41

Salut à tous,

Ce qui suit est un témoignage sur preuves, non une opinion personnelle.

Je possède en effet deux ouvrages du milieu du XIXè siècle :

- Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, par Marteville et Varin, 1843, correcteurs et continuateurs d'Ogée, vers 1780;

- Dictionnaire des communes des Côtes du Nord, dont malheureusement la couverture et la page de titre ont disparu, ce qui fait que je n'en connais pas l'auteur, mais qui, au vu des listes données des maires, date de 1860/61.

Ces deux ouvrages précisent, pour chaque commune, la langue qui y est parlée.

Exemples :

- Plouha : on parle le breton.

- Lantic : on parle le breton et le français.

- Tréveneuc : on parle le français.

-------------

et ailleurs, par Marteville et Varin, (hors des Côtes du Nord), au hasard de la page ouverte :

- Tressé : on parle le français;

- Vertou : on parle le français;

- Vieillevigne : on parle le français;

- Vue : on parle le français;

- Yrvillac : on parle le breton,

etc ...

La nuance se fait donc entre breton et français, exclusivement.

Il n'y est aucunement question de gallo.

---------------------

Ceci est un constat, pas une prise de position. Chacun en déduira ce qu'il lui plaira.

JC Even yey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marikavel.org/bonjour.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 9:41

A Jean-Claude Even :

Ce genre de dictionnaires publiés au XIXème siècle, existe pour tous les départements de France. Ils ne répondent pas à une réalité du terrain mais à une idéologie. Selon l'idéologie jacobine du XIXème siècle qui tend à l'éradication de toute langue autre que le français, les langues d'oïl sont considérées comme du français déformé mais du français malgré tout, ceci pour gonfler les statistiques de la population francophone. D'autres statistiques de la même époque décrivent l'Ille-et-Vilaine comme département non-francophone.

Le même style de dictionnaires indiquent pour les villages corses "parle italien", pour les villages occitans "parle patois" et pour les villages luxembourgeois "parle allemand"

Les indications concernant la langue dans ces dictionnaires ne veulent donc rien dire de sérieux sur la langue effectivement parlée à l'époque dans les villages en question. D'ailleurs la plupart des ouvrages de l'époque n'indiquent pas "breton" mais "bas-breton". Est-ce pour rabaisser la langue bretonne où pour indiquer qu'à côté d'un "bas-breton", il existe un "haut-breton"?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   Mer 5 Juil - 10:05

A Elouan :

Mais si tu est pour le gallo comme seconde langue obligatoire, alors on est tout à fait d'accord. Personne n'a jamais demandé plus. On ne demande pas que le gallo remplace le breton en Bretagne ou qu'il remplace l'anglais dans le monde.

La proximité du gallo et du français qui serait source de handicap pour les enfants, c'est de la foutaise. Ce genre d'argument m'était régulièrement servi quand j'étais prof de luxembourgeois, par rapport à l'allemand, comme quoi les élèves allaient mélanger le luxembourgeois et l'allemand.

C'est quand même fou ce que les "français" peuvent être bêtes parce qu'au Luxembourg, personne n'évoque un éventuel problème de mélange du luxembourgeois et de l'allemand qui sont tous deux enseignés, du temps de la Tchécoslovaquie, je n'ai pas entendu qu'on mélangeait le tchèque et le slovaque qui sont très proches et dans les écoles catalanes, personne ne s'est plaint de mélange entre le castillan et le catalan.

Il faut quand même le faire vraiment exprès pour confondre :
" Pasmaen, devèrr meidi, le tan se nublit, le vantóz bufaet, la ploey cheyaet d'acacz"
et "Pourtant, vèrs midi, le ciel se couvrit, le vent soufflait, la pluie tombait averse".

Un daraen mot : Si t'as graund pour de mesleiae le galo e le chinaud, faut poént te tabutae : cauzz don galo mon gartz e laèrr lez autr batr de la góll!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Saozon-Sevigneg": vos avis   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Saozon-Sevigneg": vos avis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des avis sur "Guarani discus" ?
» "Bichon maltais" : vos avis, quelques renseignements .. Merci
» Besoin d'avis pour les "fuites urinaire" de ma chi
» Avis sur le "betta log"
» Rampe à LED "Lumivie NP22" et autres besoin d'avis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Général :: Linguistique / En Breton et Gallo-
Sauter vers: