Bretagne Passion le forum 100% Breizh


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Chevaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merlin
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 2987
Age : 32
Lec'hiadur/Localisation : Radenac
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Les Chevaux   Mar 17 Mai - 22:35

Le chevalier était particulièrement fier de son cheval, des animaux choisis pour leur force et leur rapidité. Eux aussi devaient être soumis à un entraînement poussé afin de se comporter au mieux pendant la charge et le combat au corps à corps. Les chevaux étaient dressés à charger en recevant un minimum d'instructions, de façon à ce que le chevalier puisse avoir ses deux mains libres pour tenir son bouclier et sa lance. Les historiens ne s'accordent pas sur le type de cheval utilisé: plutôt des chevaux robustes capables de transporter facilement un chevalier en armure ou des chevaux plus petits, plus rapides et plus agiles ?

L'équitation était une autre caractéristique par laquelle les chevaliers d'élite se distinguaient du commun. Le cheval servait à la chasse, loisir important de la noblesse qu'on retrouve de nos jours avec la chasse au renard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bretagne-passion.bzh.bz
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chevaux   Lun 9 Oct - 22:37

intérréssant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chevaux   Ven 4 Avr - 0:43

Il semblerait que les chevaux des chevaliers, ceux qui étaient montés sur le champ de bataille, étaient plutôt de taille imposante.
Il y avait les destriers, vifs et intelligents, faisant corps avec son cavalier lors des combats. Mais à la fin du XIIIème siècle, ce cheval devient rare et est précieusement conservé pour les tournois.
Le coursier, qui remplace alors le destrier comme cheval de combat, est loin d'avoir ses qualités. Il est puissant et rapide, mais est prompt à s'emballer et peut être méchant. C'est le cheval qui a accompagné la chevalerie française dans tous ses échecs militaires de la Guerre de Cent ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chevaux   Ven 4 Avr - 2:12

Carrure imposante certes, mais les chevaux sont longtemps restés de taille assez modeste, moins d'1m50 au garrot. Avec les croisades les Européens ramènent des chevaux orientaux qu'ils croisent avec leurs propres montures, ce qui aboutira à la constitution des premières vraies races sélectionnées d'équidés à partir du XVe siècle.

Robert le Bruce, le fameux roi écossais du début du XIVe siècle, est décrit par les chroniqueurs comme touchant le sol avec ses pieds sur sa monture...

Je ne pense pas qu'il y est de différence foncière entre le cheval de bataille du XIIIe siècle et celui du XVe siècle. Au XIIIe les armées sont féodales, constituées de nobles, de leurs maisons, et des milices levées par les seigneurs. Au XVe siècle les armées vont se professionnaliser de plus en plus parallèlement au système féodal qui persiste. L'effet psychologique d'un cavalier bardé d'acier était certainement moindre sur un soldat de métier que sur un paysan enclin à détaler avant le choc frontal. Et c'est comme ça que se gagnent les batailles, pas de mêlées comme au cinéma mais des fronts qui s'engagent, la victoire pour un camp et la défaite pour l'autre dès qu'une des formations s'écroule... La large majorité des morts occasionnés lors de la fuite qui s'en suit. Des hommes entraînés avec un moral ferme et équipés d'armes d'hast peuvent tout à fait repousser une charge de cavalerie, même si les premiers rangs risquent de trinquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chevaux   Jeu 10 Avr - 19:16

Il semble pourtant qu'il y ait bien une différence Dans les qualité des chevaux de combat à partir de la fin du XIIIème siècle. Il semble qu'à cette époque, le destrier soit en voie de disparition. C'était une race d'élite- mais ils vont se réréfier en raison de leur condition d'élevage.
Il n'existait pas à cette époque d'élevage en haras fermé. C'était un élevage extensif, dans les forêts. A partir du XIème siècle, c'était les religieux des abbayes qui supervisaient cet élevage.
Mais à cause des défrichements, les troupeaux de destriers se trouvèrent cohabiter de trop près avec les troupeaux de chevaux paysans, et les destriers perdirent de leurs qualités et se raréfièrent. Ils étaient alors réservés aux tournois.
Pour se procurer des chevaux de combat, les chevaliers français eurent recours aux chevaux étrangers. Leurs fournisseurs furent les Italiens et les Espagnols dans un premier temps, puis les Allemands. Mais ces chevaux n'ont pas les mêmes qualités que les destriers.
Après, on arrive à la période dont vous parlez, sire Agraes, où les races de chevaux vont commencer à être davantage sélectionnées- où l'on verra aussi le début des haras fermés, qui permettront de contrôler et d'organiser les saillies des chevaux, et donc de perfectionner les races...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chevaux   Ven 11 Avr - 0:22

Je viens de trouver un renseignement qui corrobore ce que Sire Agraes dit au sujet de la monture de Robert Bruce, que les pieds de celui-ci touchaient presque le sol.
C'est que les chevaux des Anglais étaient plus petits que ceux des Français.
Les Français firent connaissance des chevaux anglais lors de la Guerre de Cent ans, et furent étonnés de leur apparence: ils avaient une robe sombre et étaient petits.
Les chroniqueurs relatent ainsi qu'à la bataille de Crécy, le roi d'angleterre montait un "petit palefroi blanc". Un roi ne se devait-il pas pourtant de chevaucher un cheval de grande taille, signe de puissance?
Les Français dédaignèrent ces petits chevaux, qui étaient sans doute des poneys, mais pour eux, indignes d'un chevalier. Quand l'écurie royale en fit acquisition, ils étaient destinés aux hommes de la garde écossaise du roi de France. Ceux-ci retrouvaient les montures de leur pays et n'en étaiet pas offusqués.
On en éleva cependant en France, et à la fin du XIVème siècle, on trouvait en beaucoup d'endroits de ces "petits chevaux", sans doute pour en faire des roncins, c'est-à-dire des chevaux à tout faire...
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Barde
Barde


Masculin
Nombre de messages : 301
Age : 43
Lec'hiadur/Localisation : Durocortorum
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Les Chevaux   Ven 30 Juil - 21:22

Danièle a écrit:
Je viens de trouver un renseignement qui corrobore ce que Sire Agraes dit au sujet de la monture de Robert Bruce, que les pieds de celui-ci touchaient presque le sol. C'est que les chevaux des Anglais étaient plus petits que ceux des Français. Les Français firent connaissance des chevaux anglais lors de la Guerre de Cent ans, et furent étonnés de leur apparence: ils avaient une robe sombre et étaient petits. Les chroniqueurs relatent ainsi qu'à la bataille de Crécy, le roi d'angleterre montait un "petit palefroi blanc". Un roi ne se devait-il pas pourtant de chevaucher un cheval de grande taille, signe de puissance? Les Français dédaignèrent ces petits chevaux, qui étaient sans doute des poneys, mais pour eux, indignes d'un chevalier.
Comme Sire Agraes l'a précisé, les chevaux en Europe furent longtemps de petite taille jusqu'aux croisades où l'on fit venir d'Orient des chevaux de plus grandes tailles... A savoir que, par exemple, les chevaux gaulois adultes faisaient dans les 1m10 et 1m30 au garrot. Par contre, ils étaient bien plus rustiques, plus résistants que les fragiles chevaux actuels...
http://lecheminsouslesbuis.wordpress.com/2009/03/03/le-mystere-des-chevaux-gaulois/

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
julun
Galaad
Galaad


Masculin
Nombre de messages : 971
Age : 34
Lec'hiadur/Localisation : bro dreger
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Les Chevaux   Dim 1 Aoû - 23:03

ça devait être drôle de voir des Barbares sur des poneys lol
normal qu'on en parle jamais ,ça casse le mythe un peu ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chevaux   Aujourd'hui à 0:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chevaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Homéo, phyto, vos petits plus pour vos chevaux....
» Les maladies que vos chevaux ont eues
» Chevaux naviculaires : le bon réflexe
» recherche familles d'accueil pour deux chevaux et un poney
» Vos avie sur les chevaux qui vivent seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Passion le forum 100% Breizh :: Histoire, contes et légendes :: Histoire de Bretagne-
Sauter vers: